Protégé Pastore ?

On est en droit d’attendre davantage de Javier Pastore. (Maxppp)

On est en droit d’attendre davantage de Javier Pastore. (Maxppp)

Acheté 42 millions d’euros à l’été 2011, Javier Pastore, malgré ses deux buts et ses deux passes décisives depuis le début de la saison, n'est pas à son maximum. La preuve: le milieu argentin du PSG a été sorti par Carlo Ancelotti dès la mi-temps du classique du championnat de France dimanche soir à Marseille. Pourtant, certains de ses coéquipiers commencent à parler de traitement de faveur à son égard.      

Deux buts, deux passes décisives. Ce sont les statistiques présentées par Javier Pastore après six matches joués en Ligue 1 et deux en Ligue des champions cette saison. D’après les chiffres, il y a pire que lui, il y a mieux que lui, mais il n’y en a pas deux comme lui. En France, il n’y a pas deux footballeurs qui ont été achetés 42 millions d’euros à l’âge de 22 ans. "Pastore ? Irrespectueux total, mal élevé du football, il te regarde dans les yeux comme un fou, élimine trois joueurs et touche le ballon comme s’il avait disputé quatre ou cinq Mondiaux": il n’y a pas deux footballeurs non plus que Diego Maradona a ainsi flattés de façon excessive. Il n’y en a qu’un, c’est l’enfant de Cordoba (Argentine).

Pastore est donc un footeux unique, mais pas irremplaçable. Aux yeux de Carlo Ancelotti en tout cas. Depuis août et la reprise du Championnat, l’entraîneur du Paris Saint-Germain l’a prouvé à Ajaccio, à Lille, face à Toulouse, en sortant son milieu, relayeur puis meneur en l'espace de trois mois, avant le coup de sifflet final. À chaque fois, son changement se produisait au moins à l’heure de jeu. Sauf que dimanche soir à Marseille, le technicien italien, peut-être à bout de patience à son égard, l’a démontré avec rigueur et certitude. Il l’a changé dès la mi-temps au profit de Kevin Gameiro, un attaquant qui, jusque-là, n’avait disposé que de 150 minutes pour montrer de quoi il était encore et toujours capable, lui l’ancien deuxième meilleur buteur de L1 (en 2010 puis en 2011).

Il faut écrire que Pastore, qui a notamment perdu 12 de ses 33 ballons joués au Vélodrome, l’a bien mérité. Par exemple, c’est à lui que notre rédaction a attribué la plus mauvaise note du classique: 2/10. Appréciation: "45 minutes catastrophiques de la part de l’ancien joueur de Palerme : mauvais contrôles, remises et passes ratées (à l’image de cette ouverture vers Zlatan Ibrahimovic qui lui vaut un regard de « tueur » du Suédois), frappe au-dessus sur le premier enchaînement parisien (10e), balle de 3-2 manquée sur un service de Jérémy Ménez (38e), Pastore a en outre été absent à l’impact physique, notamment sur le premier but d’André-Pierre Gignac. Une mi-temps cauchemardesque qui lui vaut d’être remplacé à la pause". Pour dire les choses en peu de mots, le rendement de "El Flaco" a été bien trop maigre - comme lors de sa première visite sur La Canebière d’ailleurs -, alors qu’il doit, de par sa position sur le terrain, son rôle, son talent prétendu déjà aperçu, porter le jeu de la formation francilienne.  

"Qu’on le protège car il a été acheté très cher, c’est normal. Il fallait aussi lui laisser du temps pour s’adapter à un nouveau Championnat et à une nouvelle culture mais, maintenant, s’il continue à ne pas être performant, cela va poser problème et on ne comprendrait pas qu’il reste incontournable à tous les matches", lâche, dans les colonnes du Parisien, un élément du PSG sous couvert d'anonymat à propos de Pastore, qui, il est vrai, a débuté toutes ses rencontres dans la peau d’un titulaire malgré son irrégularité. Son rendement loin d’être maximal, voire décroisant, commence donc à faire jaser au sein même du vestiaire du club de la capitale. Mais pas que son rendement. Toujours selon Le Parisien, certains de ses coéquipiers estiment que l’Argentin est "protégé" par ses dirigeants, parce que sa compagne, Chiara Picone, passe beaucoup de temps avec lui durant les mises au vert, parce qu’elle a été autorisée à rentrer de Porto dans le même avion que les joueurs. Tout cela va-t-il durer ?      

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Et aussi
Le Sport sur votre mobile