Les clés de la 6e journée

Rio Mavuba et Alexandre Lacazette ont une chance de se recroiser dimanche. (Reuters)

À l'occasion de chaque journée de Ligue 1, notre rédaction vous propose de découvrir les principaux enjeux des matches. La cinquième levée sera notamment marquée par le choc entre deux équipes qui ont joué l'Europe cette semaine: Lille et Lyon. Pour leur part, Bastia et Rennes sont sous pression. Joris Delle, lui, a gagné sa place dans le but niçois. Tout ce qu'il faut savoir.

LE MATCH A SUIVRE: Lille - Lyon
Lille a concédé l’ouverture du score lors de trois de ses quatre rencontres toutes compétitions confondues dans le Grand Stade (Nancy, PSG, BATE Borissov). En sera-t-il de même contre Lyon ? Il est trop tôt pour le dire. En attendant, le LOSC, 11e avec 6 points, va essayer de rebondir en Championnat après des débuts manqués en Ligue des champions. Sans flair face aux Biélorusses (1-3), les Dogues, qui n’ont plus gagné en L1 depuis la première journée, auront fort à faire devant l’OL, deuxième avec 13 unités et toujours invaincu. "La priorité est de faire une analyse juste de ce qui s’est passé. Il ne faut pas tomber dans le catastrophisme, mais cela pourrait paraître inquiétant, tente de relativiser Rudi Garcia suite à la déroute européenne de sa formation. Le constat est clair, il va falloir se montrer beaucoup plus solide si on veut gagner des matches. Cela me paraît trop gros pour être vrai. Je pense que c’est un accident." Alors quelles seront les suites de cet "accident" ?

EN DIRECT DE: Bastia
Trois buts encaissés à Rennes, trois autres contre Saint-Étienne, cinq en amical face à Arles-Avignon (!) et, enfin, trois nouveaux sur la pelouse d’Evian-Thonon… On ne peut pas dire que la défense bastiaise soit des plus rassurantes. En tout cas, Frédéric Hantz, au club depuis deux ans, n’est pas du tout rassuré à l’heure d’accueillir le Paris Saint-Germain de Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur de Ligue 1 avec cinq réalisations au compteur. Preuve en est cette déclaration du technicien ruthénois dans les colonnes de Corse-Matin: "En toute logique, si c'est comme cela, on peut en prendre entre trois et dix contre Paris. Ce qui serait discutable, c'est si je disais: "Je pense qu'on va mettre entre trois et dix buts à Paris." Maintenant j'ai dit cela et je souhaite, bien évidemment, que ce ne soit pas le cas. On travaille dur pour cela." Quatrième après cinq levées, le PSG, lui, espère trouver un Bastia conciliant pour remporter une quatrième victoire de suite toutes compétitions confondues.

SOUS PRESSION: Rennes
"Une grosse désillusion", "Une situation compliquée"… La quatrième défaite de Rennes en cinq matches de Ligue 1, dimanche contre Lorient (1-2), a suscité de vives réactions parmi les Rennais, de Benoît Costil et Julien Féret notamment. Pour Frédéric Antonetti, "les joueurs ont été impatients" face aux Lorientais. Les dirigeants du club breton auront-ils de la patience avec l’entraîneur corse, présent en Ille-et-Vilaine depuis 2009 ? "Je sentais qu’on allait me poser la question, mais je la voulais un peu plus directe, répond l’intéressé. Vous vous trompez d’interlocuteur, je ne peux pas me virer tout seul. Moi, je mets le bleu de chauffe et je travaille. Mais il faut trouver des solutions, cela peut être une solution…" "L’effectif est de qualité et la saison encore longue. Il y a un déclic psychologique à avoir, estime de son côté le président Frédéric de Saint-Sernin, sur le site Internet des Rouge et Noir. J’espère qu’il interviendra rapidement, car il nous bloque pour le moment." "Rapidement": à demi-mot, le temps dont dispose Antonetti à la tête de l’équipe première semble donc compté. Réaction souhaitée à Toulouse.

LE JOUEUR: Joris Delle
Claude Puel a fait son choix. C'est bien Joris Delle qui est considéré cette saison comme le titulaire dans la cage niçoise, au détriment de David Ospina. L'entraîneur azuréen l'a confirmé mercredi dans les colonnes de Nice-Matin: "On peut dire que Delle a gagné sa place, oui. Une hiérarchie est établie. David Ospina a accueilli la nouvelle avec professionnalisme. Mais il n’est pas heureux de sa position et c’est bien normal. C’est un compétiteur. Le but est de ne pas accepter les choses. J’attends de lui qu’il montre toute sa valeur à l’entraînement et même qu’il progresse". Le Colombien gagnera peut-être du temps de jeu à l'occasion des matches de Coupe. Réponse mercredi prochain avec l'entrée en lice des Aiglons en Coupe de la Ligue sur la pelouse de Brest. En attendant, le Gym se rend à Lorient.

Retrouvez tous les matches de Ligue 1 en direct vidéo sur votre mobile !

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !