Thiriez ne briguera pas un nouveau mandat

Thiriez ne briguera pas un nouveau mandat©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le lundi 07 mars 2016 à 18h55

Dans un entretien à paraître mardi dans L'Equipe, Frédéric Thiriez annonce qu'il ne sera pas candidat à sa propre succession à la présidence de la Ligue de Football Professionnel. « Quatorze ans, ça suffit », a lâché le boss de la LFP.

C'est la fin d'une ère à la Ligue de Football Professionnel. Après quatorze ans de règne, Frédéric Thiriez quittera la présidence de l'instance à la fin de l'année. Il l'a annonce dans un entretien à paraître mardi dans les colonnes de L'Equipe. « Quatorze ans, ça suffit. Ça suffit pour la Ligue, sans doute, et aussi pour moi. Je commence par moi, car c'est une décision personnelle. Cela fait quatorze ans que je suis président bénévole, ce qui représente beaucoup de sacrifices sur le plan professionnel et personnel. Le bénévolat, ça me coûte cher ! J'ai d'autres choses dans ma vie. J'ai envie de me consacrer davantage à mon activité d'avocat et mes autres passions, la musique, le théâtre, l'écriture, la montagne… Quant à la Ligue, il lui faut un renouvellement des générations, comme à la FIFA, à l'UEFA ou à la Fédération française. Place aux jeunes. Un peu de sang neuf, ça ne fera pas de mal à la Ligue. Et je ne suis pas inquiet. Il y aura plein de candidats de qualités. »

« Je pourrais très bien jouer à cache-cache »
Âgé de 64 ans, Thiriez occupe des fonctions à la LFP depuis 1995, date à laquelle il avait intégré l'organigramme en qualité d'administrateur. Mais ce juriste de formation souhaite désormais tourner la page, ce qu'il a décidé « il y a plusieurs mois ». « Je n'en ai parlé à personne, précise Thiriez. Je le dis maintenant alors que je pourrais très bien jouer à cache-cache et attendre pour annoncer ce retrait. Mais j'estime que c'est une question de respect vis-à-vis des clubs et des acteurs du foot, afin qu'ils puissent réfléchir et s'organiser. »

Trop de revers politiques
Cette annonce intervient dans un contexte compliqué pour Thiriez, qui a concédé de nombreux revers ces derniers mois. La tension est grandissante depuis des mois entre les clubs de l'élite et ceux de l'échelon inférieur. Son envie de réduire les montées-descentes en L1 dès cette saison a été retoquée par la justice et repoussée sine die. Même chose pour l'arrangement financier trouvé avec l'AS Monaco et qui devait permettre au club de la Principauté de garder son siège social en dehors de France sans avoir à quitter la L1. Un accord à hauteur de cinquante millions d'euros avait été trouvé, mais la LFP a finalement dû rendre l'argent suite à une décision de justice. Et comme les clubs français ne brillent plus sur la scène européenne, Thiriez quittera ses fonctions sur un bilan forcément mitigé. Et il sera difficile pour lui de redorer son blason d'ici son départ.

 
16 commentaires - Thiriez ne briguera pas un nouveau mandat
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]