Le plaidoyer de Grégory Coupet pour un retour aux valeurs collectives

Le plaidoyer de Grégory Coupet pour un retour aux valeurs collectives©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le dimanche 28 février 2016 à 11h25

Dans un long entretien accordé au Progrès, Grégory Coupet, l'ancien gardien de Lyon, raconte sa déception de voir le football professionnel avoir perdu de ses valeurs collectives.

Cinq ans que sa carrière est terminée. Et après quatre années passées à distiller ses analyses dans les médias, Grégory Coupet a ressenti un manque. Alors depuis quelques mois, l'ancien gardien de Lyon s'est mis en tête de passer ses diplômes d'entraîneur, afin de devenir entraîneur des gardiens. Un poste particulier que l'international aux 34 sélections connait par coeur. « Je sais que je suis fait pour ça. Tous les jours, tu découvres un souci particulier, un geste à corriger », confie-t-il dans Le Progrès ce dimanche. Mais au-delà des compétences techniques spécifiques à un gardien de but, Grégory Coupet ressent ce besoin de transmettre des valeurs qu'il n'a cessé de défendre pendant sa carrière.

« Ton pote vient de marquer, va le féliciter ! »
Derrière son sourire reconnaissable entre mille, l'homme de 43 ans est décidé à faire comprendre à la jeune génération qu'elle ne prend, selon lui, pas le bon chemin, comme il le raconte dans un entretien passionnant. « Ce qui me marque, aussi bien chez les pros que chez les amateurs, c'est ce manque de joie collective, lâche-t-il. L'autre jour, j'ai regardé le match de Stanislas (Lebongo) avec les U19 (ndlr : de l'OL). À un moment, il fait un arrêt magnifique. Et il n'y a pas un mec qui vient le féliciter. Collectivement, on est costaud. Je le vois aussi avec mon fils. L'autre fois, son attaquant a marqué. Je le regarde. Je lui dis : qu'est-ce que tu fais ? Il me regarde : ben quoi ? Ton pote vient de marquer, va le féliciter. Il l'a juste applaudi de loin. Il n'y a pas ce côté tactile. J'ai failli lui dire : envoie-lui un texto. »

« Les mecs font leur job, alors que le foot, c'est tout sauf un travail »
Dans une actualité marquée par l'affaire Aurier, le gardien de but également passé par le PSG et l'Atlético Madrid aimerait que les joueurs pros réapprennent à communiquer, à vivre ensemble. « Avec les réseaux sociaux, on est de moins en moins dans la communication et l'échange d'émotions. Les mecs ne vivent pas les trucs ensemble. Ils ne parlent pas assez. Et quand je vois les gardiens de L1, je m'aperçois qu'il n'y a plus cette autorité naturelle, note Grégory Coupet. Les mecs font leur job alors que le foot, c'est tout sauf un travail. On est dehors. Il n'y a pas d'hiver dur. Oui, le terrain est gras, et ça fait chier. Mais si tu tacles, tu t'éclates. On a oublié qu'à la base, le foot est un sport collectif. » Un message plein de bon sens, qui mérite d'être entendu.

 
5 commentaires - Le plaidoyer de Grégory Coupet pour un retour aux valeurs collectives
  • Pfuit ....
    "C'était mieux de mon temps" .... truc de vieux.
    Je ne me souviens pas que du temps de Kopa les joueurs se félicitaient et s'embrassaient après un but !
    Quant au jeu collectif, il est aussi bon aujourd'hui dans bien des équipes (cf. Barcelone) que du temps de Coupet.
    Petite remarque en passant : y a jamais eu autant d'associations de toutes sortes, ni de bénévoles dans bien des domaines.
    Arrêtons de joue les scrogneugneu. Les gens ne sont pas plus mauvais en soi que naguère et hier n'était pas le paradis terrestre ni une époque où on avait un niveau de vie supérieur à aujourd'hui et plus de possibilités.
    En tout cas mes parents et mes grands-parents vivaient (sans parler des guerres) moins bien que moi, qui ai vécu et vit moins bien que mes enfants et mes petits-enfants.
    Quant aux politiques .... Mon Dieu, qu'ils étaient géniaux et remarquables entre les deux guerres et sous la Quatrième !
    La nostalgie est bien la pire des conseillères et rend aveugle et sourd.

  • Je lis enfin des choses sensées qui rassurent … Mais le mal n'est il pas déjà fait !…

    oui si malheureusement pour moi c trop tard on peut dire merci aux nouvelles technologie et autres !!!!!!!!!

  • tout à fait d'accord avec lui, sport collectif........ce n'est plus le cas, chacun à ses écouteurs sur les oreilles avant les matchs et ne pense qu'à lui....cela vient d'un changement de mentalité
    regardez le rugby c'est maintenant la même constat......les joueurs de l'équipe de France avait tous un casque sur les oreilles en descendant du bus ce weekend....ben on a vu le résultat défaite ....tout le contraire des Gallois.

  • qu'il regarde un peu plus les matchs du PSG, et il verrait qu'au PSG, ça se fait toujours. Quand je vois les joueurs se battre pour éviter de prendre un but, malgré une victoire assurée, je me dis, que le collectif est bien présent

    Et c'est pas pour rien qu'ils caracolent en tête, comme dans tout sport la détermination, l'envie et la passion font la différence entre un sportif moyen et un cador.

  • Oui Coupet tu as raison, mais cela vient d'un manque d'éducation et pour remettre tout ça à sa place il y a du boulot. C'est comme un arbre si tout jeune il pousse tordu c'est très dur et très long pour le redresser.

    Et ce n'est pas avec les exemples de Blatter, Benzéma, Valbuena, Aurier et compagnie que ça va s'arranger!
    Et si on ajoute les politiques, alors là, on est au fond du trou! quelle belle société!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]