Le FC Metz version 2017/2018

Le FC Metz version 2017/2018©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le samedi 22 juillet 2017 à 15h30

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 1. Le Championnat de France va reprendre ses droits le 5 août prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place au FC Metz.

L'histoire :

Fondé en 1919, le FC Metz devient professionnel en 1932. La Moselle étant annexée à l'Allemagne en 1940, le club grenat doit abandonner son statut professionnel avant de le retrouver après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Metz s'installe petit à petit dans l'élite et va attendre le début des années 1980 pour écrire les plus belles pages de son histoire. A l'occasion du premier tour de la Coupe des Coupes 1984, les Messins réalisent l'immense exploit de sortir le FC Barcelone en s'imposant 4-1 au Camp Nou, après avoir perdu 4-2 à l'aller à domicile. Le titre perdu en 1998 pour une moins bonne différence de buts que le RC Lens constitue probablement la plus grande désillusion du club. Deux Coupes de France (1984 et 1988) et une Coupe de la Ligue (1996) viennent néanmoins garnir le palmarès du club mosellan. Ces dernières saisons le FC Metz fait régulièrement l'ascenseur entre la Ligue 2 et la Ligue 1. A l'occasion de cette saison 2017/2018, le club à la croix de Lorraine va entamer sa 60eme saison dans l'élite, ce qui en fait l'un des clubs les plus réguliers de l'hexagone à ce niveau.

La saison dernière :

Monté in extremis en Ligue 1, le FC Metz est bien décidé à ne pas retomber une fois de plus à l'étage inférieur dans la foulée. Malgré le départ de plusieurs joueurs importants, le club entraîné par Philippe Hinschberger parvient à recruter plusieurs éléments d'expérience dans son effectif pour assurer son maintien sans trop trembler. Après un bon début de saison et une 3eme place à l'issue de la 4e journée, les Messins connaissent un trou au point d'être reléguable à la mi-saison. Quelques succès précieux glanés début 2017 permettent aux Grenats de sortir de la zone rouge pour ne finalement ne jamais y remettre les pieds. Metz terminera 14eme de Ligue 1 avec sept points d'avance sur Lorient, barragiste.

Le mercato :

Arrivées : N. Roux (Saint-Etienne), H. Diallo (Brest, retour de prêt), G. Poblete (CA Colon, Argentine), M. Niakhaté (Valenciennes), I. Niane (Génération foot, Sénégal), A. Jallow (Génération foot, Sénégal), Q. Beunardeu (AFC Tubize, Belgique), O. Gonzalez (Epinal, retour de prêt), L. Toussaint (Seraing, Belgique, retour de prêt), M. Kaboré (Sedan, retour de prêt).

Départs : C. Diabaté (Osmanlispor, Turquie, retour de prêt), G. Mandjeck (Sparta Prague, République tchèque), M. Erding (Hanovre, Allemagne, retour de prêt), H. Saki (Auxerre, prêt), F. Signorino (fin de contrat), G. Milan (Veracruz, Mexique), M. Deher (fin de contrat), A. Larriere (Avranches, prêt), D. Oberhauser (Platanias, Grèce).

L'entraîneur :

Formé au FC Metz, Philippe Hinschberger y effectue toute sa carrière de joueur professionnel en tant que milieu offensif de 1977 à 1992. Il remporte notamment deux Coupes de France (1984 et 1988) et dispute plus de 483 matchs disputés sous le maillot mosellan. Sa carrière d'entraîneur démarre en 1997 à Louhans-Cuiseaux, avant de prendre la direction de Niort, Le Havre, Laval ou encore Créteil. Le natif d'Algrange débarque en décembre 2015 au FC Metz avec qui il retrouvera l'élite à l'issue de la saison 2015/2016.

Les principales affiches :

3eme journée (19/08/2017) : Metz - Monaco (Retour le 20/01/2018)
5eme journée (09/09/2017) : Metz - Paris (Retour le 10/03/2018)
11eme journée (18/10/2017) : Lyon - Metz (Retour le 07/04/2018)
15eme journée (29/11/2017) : Metz - Marseille (Retour le 03/02/2018)

Objectif 2017-2018 : « le maintien »

Parvenu pour la première fois depuis 2004 à se maintenir en Ligue 1, le FC Metz aura pour ambition première de rester dans l'élite cette saison. « Evidemment, l'objectif c'est de se maintenir et le plus vite possible sera le mieux. Je sais que les supporters ont envie d'entendre un discours plus ambitieux, mais il ne faut pas s'emballer d'autant qu'aujourd'hui, même si on dispose déjà d'un groupe de qualité, on ne connaît pas encore les contours définitifs de l'équipe », lucide Milan Bisevac ne veut pas envoyer du rêve à ses supporters dans les colonnes du Républicain Lorrain. En assurant un maintien rapide, Metz pourra ensuite jouer libéré et pourquoi pas accrocher une place d'honneur.

 

 
0 commentaire - Le FC Metz version 2017/2018
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]