L1 - Lyon : Anthony Lopes se défend d'avoir provoqué Bastia

L1 - Lyon : Anthony Lopes se défend d'avoir provoqué Bastia©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le mardi 16 mai 2017 à 07h20

Le tribunal de Bastia, qui a commencé à analyser les images des incidents lors de Bastia - Lyon à Furiani (16 avril), a entendu les témoignages de plusieurs acteurs de cette triste journée. Anthony Lopes s'est défendu d'avoir provoqué les supporters bastiais.



La justice examine les images des incidents qui ont conduit à l'interruption de la rencontre entre Bastia et Lyon le 16 avril dernier. La justice tente de déterminer s'il y a eu « menaces et insultes » d'un dirigeant du Sporting, Anthony Agostini, le directeur des services généraux du Sporting, ou s'il y a eu provocation d'un joueur lyonnais. Après les incidents, Anthony Lopes avait été désigné comme le responsable de toute cette agitation par plusieurs dirigeants corses. Le dernier rempart des Gones a tenu à donner sa version des faits.
Des menaces de meurtre et de viol contre la femme et les enfants de Lopes
Alors qu'Anthony Agostini a porté plainte contre le champion d'Europe 2016 pour dénonciation calomnieuse, le gardien des Gones a lui aussi déposé une plainte pour « violence en réunion dans une enceinte sportive ». « Je suis allé récupérer ma bouteille d'eau près du poteau, je reçois des menaces, des insultes venant des tribunes, a déclaré le gardien rhodanien, qui a aussi affirmé avoir entendu des menaces de meurtre et de viol à l'encontre de sa femme et de ses enfants. Je me dirige vers les vestiaires, je croise la route d'Agostini, il a eu des mots très forts à mon encontre, des insultes et des attaques physiques. Il me prend le bras droit et me le colle contre le ventre tout en essayant de me pincer. Je le pousse pour l'éloigner de moi, Agostini me gifle, je m'énerve. »
Une « question de fierté » pour Lopes
Accusé de défier les tribunes par Agostini, le Lyonnais s'est défendu : « Je ne défiais pas la tribune, je montrais que j'étais fort pour recevoir toutes ces insultes. C'était une question de fierté. » Les dix hommes qui comparaissent pour avoir envahi la pelouse se sont excusés, mais l'un d'entre eux a quand même accusé un joueur lyonnais d'avoir « fait un bisou vers la tribune ».

A voir aussi :
>>> Toute l'actualité de la L1

 
45 commentaires - L1 - Lyon : Anthony Lopes se défend d'avoir provoqué Bastia
  • Lopez est un tricheur qui est connu pour des actes d anti jeu et de provocation
    C est un véritable scandale que ce match ne soit pas rejoué
    M Aulas devrait y réfléchir lui qui prétend faire de l équipe de Lyon une grande de notre championnat

  • putain de rageur,CORSE,METZ,que des équipes de ligue 2...ha pardon metz!!!ca sera la prochaine saison.vous server a rien dans le championnat,juste a décorer...vous jouer quoi???meme les petites coupes vous faite rien!!!ah ba il y a du monde pour cracher sur LOPES,occuper vous de votre club qui ce fait marcher dessus par toute la ligue 1,a chaque saison...bastia club a problème ont peu aussi y voir des cris de SINGES sur balloteli,en faite c un CIRQUE dans se stade...c ose se plaindre...mdrrr sanction exemplaire!!!merci la FFF...qui commence a faire du tri avec ces clubs de fachos de merde,nous ont n'a quevilly qui monte cette année en ligue 2,quelle affiche avec bastia en ligue 2...vous allez jouer a guichet ouvert bande de guignol.c tous ce que vous mériter...

    il faut apprendre a ecrire ta propre langue, si tu es un francais d'origine

    pauvre merde

    Retourne a l,école tu en as bien besoin !

  • Lope aura du mal a nous convaincre, on bien vu sur les images qu'il toise et provoque les supporters. C'est un récidiviste

    Je ne suis pas Corse et dans l'histoire, je suis neutre. Nous sommes nombreux a ne pas avoir vu les mêmes images que les Lyonnais ! Il n'y a qu'a parcourir les commentaires pour s'apercevoir que la balance penche plutôt des non Lyonnais. Peut être as tu revus le match de la saison passée, s'en t'en rendre compte

  • Interrogé par le juge, l'international Portugais a été amené à livrer son sentiment sur les insultes reçues depuis les tribunes. Des propos livrés au bord des larmes: "Les supporters connaissaient le prénom de mes enfants et de ma femme. Ils les ont menacés de mort et de viols. J'ai eu peur. La famille c'est tout pour moi."
    Copie -collé du journal corse-matin plus haut.
    Il y a quelque chose qui m' interpelle , comment des supporters d' un club adverse pouvaient ils connaitre les prénoms de ses enfants ou de sa femme ???Même moi et je suis certains d'autres supporters de tout autre club autre que Lyon ne connaissent pas les prénoms des enfants et femmes des joueurs du qatar st germains pourtant plus connus que ce Lopes .

  • ....aucune sanction contre Bastia !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]