L1 : Le onze de rêve des joueurs passés par Monaco et Marseille

L1 : Le onze de rêve des joueurs passés par Monaco et Marseille©Media365
A lire aussi

Antoine Delplanque, publié le lundi 26 juin 2017 à 15h20

Monaco et Marseille ont beaucoup de joueurs en commun. Surtout avec l'arrivée de Valère Germain sur la Canebière. Certains ont marqué les deux clubs en championnat ou bien en Coupe d'Europe. Voici le onze de rêve des joueurs passés par l'ASM et l'OM.

Fabien Barthez (Gardien)
Avant d'être le gardien de l'équipe de France lors la finale de la Coupe du monde 1998, Fabien Barthez a également été celui de Marseille, lorsque le club a remporté la Ligue des Champions en 1993. Après trois saisons sur la Canebière (1992-95), il rejoint Monaco avec qui il gagnera deux titres de champion de France (1997-2000). Parti par la suite en Angleterre du côté de Manchester United, Fabien Barthez fera son retour à l'OM en 2004. Il participera même à une finale de Coupe de l'UEFA cette année-là. Cependant celle-ci fut perdue.

Eric Di Meco (Latéral gauche)
Formé à Marseille, il y restera quatorze ans, années durant lesquelles il remportera tous les trophées français et la Ligue des Champions de 1993. Il prendra ensuite la direction de Monaco, où il terminera sa carrière avec en prime un dernier titre de champion de France. Pour son ultime saison professionnelle, Eric Di Meco et l'ASM termineront troisièmes de Ligue 1 et échoueront en demi-finales de C1 face à la Juventus dans une confrontation folle (6-4 sur l'ensemble des deux matchs).

Basile Boli (Défenseur central)
Il est LE buteur de la finale de la Ligue des Champions remportée par Marseille en 1993 contre le Milan AC. Après un long passage à Auxerre, Basile Boli rejoindra l'OM chez qui il laissera le souvenir d'un défenseur solide et bon de la tête. Faculté qu'il a prouvé un soir de Coupe d'Europe. De ce qui est de son passage à Monaco, il fut bref. En raison d'un violent choc à la tête, il prit la décision, en accord avec le club, de rompre son contrat. Boli terminera sa carrière en 1997, au Japon.

Julien Rodriguez (Défenseur Central)
Avec Monaco, Julien Rodriguez a tout connu. Le Championnat de France, qu'il a gagné en 2000. Mais aussi la Ligue des Champions, compétition dans laquelle il joua une finale contre Porto en 2004 qui, malheureusement pour les Monégasques, fut perdue après un très beau parcours. Capitaine de l'ASM et de la défense centrale, il a aussi joué à Marseille entre 2006 et 2010 mais ne compte que très peu de matchs joués. Il terminera d'ailleurs sa carrière à l'OM.

Manuel Amoros (Latéral droit)
Il est le quatrième joueur le plus capé de l'histoire de Monaco. Manuel Amoros a en tout remporté cinq titres de champion de France, deux avec l'ASM et trois avec l'OM. Après neuf saisons dans la Principauté, il rejoint Marseille. Il sera malheureusement réserviste lors du match des Olympiens contre Milan en finale de Ligue des Champions, en 1993. Petite consolation, il entre en jeu au cours de la finale de l'Euro 1984. Il quittera le club phocéen mais y retournera pour terminer sa carrière, en 1996.

Franck Sauzée (Milieu défensif)
Formé à Sochaux, Franck Sauzée rejoint l'Olympique de Marseille pour deux ans. Deux saisons pleines puisqu'il y remportera deux titres de champion de France (1989, 1990). Il effectuera ensuite un passage éclair à Monaco, avec en prime une Coupe de France, avant de faire son retour à l'OM. Sur la Cannebière, les choses se déroulent comme s'il n'était jamais parti, puisqu'il gagne un championnat et la Ligue des Champions en 1993. Sauzée partira ensuite sur ce succès européen et jouera pour différents club français (Montpellier, Strasbourg) et étrangers (Atalanta, en Italie et Hibernian, en Ecosse).

Sabri Lamouchi (Milieu Central)
Champion de France avec Auxerre en 1996, il remporte aussi ce titre avec Monaco en 2000. Resté seulement deux ans dans le club de la Principauté, il y laisse malgré tout le souvenir d'un joueur technique et très agréable à regarder jouer. Après plusieurs clubs en Italie, l'international français (12 sélections) fait son retour en France du côté de Marseille. Bien que son passage sur la Canebière soit court (une saison en 2005-06), Sabri Lamouchi impressionne aussi à l'OM. Il terminera sa carrière au Qatar, en enchainant trois clubs en autant d'années.

Lucas Bernardi (Milieu Central)
Bien qu'il ait peu joué à Marseille (seulement huit matchs), c'est surtout à Monaco que Lucas Bernardi a brillé. Valeur sûre au milieu de terrain, il enchaine les saisons pleines à l'ASM et participe même à l'épopée européenne du club en 2004, lorsque les Monégasques atteignent la finale de Ligue des Champions. Avec en tout quatre buts mais huit belles années sur le Rocher, l'Argentin retourne ensuite terminer sa carrière dans son club formateur, chez les Newell's Old Boys.

Camel Meriem (Milieu offensif)
Après des passages à Sochaux, Camel Meriem, milieu technique parfois comparé à un certain Zinedine Zidane, est prêté à l'Olympique de Marseille par Bordeaux. Avec le club phocéen, il contribue au beau parcours des Olympiens en Coupe de l'UEFA en 2004. Non conservé par les Girondins, il signe à Monaco, où il restera quatre ans. Sur le Rocher, il est très irrégulier et ne laisse pas un bon souvenir aux supporters. Sa carrière continuera dans des clubs du sud de la France (Nice et Arles Avignon) et même à Chypre. Dur pour un joueur qui a porté le numéro 10 de l'équipe de France.

Fernando Morientes (Attaquant)
Prêté par le Real Madrid à Monaco, lors de la saison 2003-04, Fernando Morientes a laissé un excellent souvenir aux supporters. En Ligue 1, son adaptation est immédiate, il inscrit dix buts en vingt-huit matchs. Il est surtout le meilleur buteur de la Ligue des Champions, avec neuf réalisations et une finale cette année-là. Il fait son retour en France en 2009 pour finir sa carrière. Cette expérience est cependant bien moins concluante. L'Espagnol ne joue que douze fois pour un seul petit but. Une triste fin.

Sonny Anderson (Attaquant)
C'est lors d'un passage éclair à Marseille que Sonny Anderson va découvrir le championnat français. Une expérience phocéenne rapide mais très concluante puisque le Brésilien inscrit seize buts en vingt matchs de Ligue 1. Il est ensuite recruté par l'AS Monaco. Son efficacité offensive continue sur le Rocher, où il enchaine les bonnes performances et remporte un titre de champion de France en 1997. Son talent l'amène après à Barcelone. Mais, seulement deux ans après, le buteur fait son retour en France à Lyon. A l'OL, il continuera d'impressionner, terminant d'ailleurs deux fois meilleur buteur de Ligue 1 (2000, 2001).

 
1 commentaire - L1 : Le onze de rêve des joueurs passés par Monaco et Marseille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]