L1-L2 : Un rapport favorable à la vente d'alcool dans les stades

L1-L2 : Un rapport favorable à la vente d'alcool dans les stades©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le jeudi 16 mars 2017 à 13h09

Le rapport de trois sénateurs sur le football professionnel français, que s'est procuré Le Parisien, propose entre autres de « permettre la vente d'alcool dans les stades ainsi que la publicité pour certaines boissons alcoolisés ». Avec à la clé un gain financier substantiel pour les clubs.

C'est une révolution que le football français souhaite mener depuis longtemps. Les instances ont trouvé un soutien de poids par le biais d'une mission d'information, qui a débouché sur un rapport écrit par trois sénateurs après avoir mené moult audition dans le secteur professionnel. Le Parisien se l'est procuré et révèle que Dominique Bailly, Jean-Jacques Lozach et Claude Kern préconisent entre autres de « permettre la vente d'alcool dans les stades ainsi que la publicité pour certaines boissons alcoolisées ». Il faudrait une modification de la loi Evin, dont les clubs doivent actuellement demander des dérogations officielles pour la contourner, dans une limite de dix par an. La LFP ne veut plus de cet obstacle, d'autant que le manque à gagner serait substantiel : le rapport évoque des recettes supplémentaires évaluées entre 30 et 50 millions d'euros. Mais il parait compliqué de faire évoluer les mentalités sur ce dossier. Par exemple, la Ligue avait obtenu l'autorisation de la mairie de Saint-Denis et de la Préfecture pour vendre de la bière alcoolisée lors de la dernière finale de la Coupe de la Ligue. Un accord sur lequel les autorités étaient finalement revenues.
Le National transformé en Ligue 3 ?
A noter parmi les autres préconisations du rapport dévoilé par Le Parisien : la création de deux instances pour régir le football professionnel, avec une pour la Ligue 1 sur le modèle de la Premier League et une autre pour la Ligue 2 et le National, qui serait désormais appelé Ligue 3. Le football français est aussi invité à lancer une société commerciale pour la mise en vente des droits audiovisuels de ses compétitions. Dernière idée soumise : l'instauration d'un quota de joueurs formés en France, comme le pratique l'UEFA, qui aurait pour objectif de « réguler l'évolution des effectifs ».

 
22 commentaires - L1-L2 : Un rapport favorable à la vente d'alcool dans les stades
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]