L1 (J35) : Depuis le match aller, Paris et Nice ont bien changé

L1 (J35) : Depuis le match aller, Paris et Nice ont bien changé©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 30 avril 2017 à 08h57

Quatre mois après le match aller au Parc des Princes (2-2), les deux équipes se retrouvent pour disputer un match décisif. Et les deux formations ont bien changé.

Nice n'est plus leader
 

Quand Nice s'était présenté à Paris le 11 décembre dernier en clôture de la 17eme journée de L1 (2-2), il y était arrivé dans la peau d'un leader de L1. Il en était reparti toujours en tête, avec un point d'avance sur Monaco et quatre sur le PSG. Depuis les Aiglons ont dégringolé au classement et se retrouvent à la troisième place, qui sera a minima leur position en fin de saison. Ils n'ont tout simplement pas pu suivre le rythme infernal imposé par les deux plus gros budgets du championnat en 2017, même s'ils réalisent néanmoins une phase retour consistante (trente points pris en quinze journées). Les hommes de Lucien Favre abattront néanmoins dimanche contre le PSG (21h00) leur dernière carte pour viser plus haut que leur positionnement actuel et ambitionner de chiper aux Parisiens leur statut de dauphin. Avec à la clé une qualification directe pour la phase de groupes de la Ligue des Champions.

 
Le PSG est dans une toute autre dynamique
 

Avant le choc au sommet qu'était déjà le match aller, le PSG naviguait en plein doute. Il sortait d'une séquence douloureuse, entre la claque reçue à Montpellier (3-0) et le nul improbable concédé à domicile contre le Ludogorets Razgrad (2-2), synonyme de deuxième place de son groupe de Ligue des Champions. Menés 2-0 à la pause par le Gym, les Parisiens avaient évité le pire par la grâce d'un doublé d'Edinson Cavani au retour des vestiaires, mais ils avaient replongé six jours plus tard à Guingamp (2-1). Leur dernière défaite en date contre un club français. Depuis, ils ont gagné vingt-deux de leurs vingt-cinq matchs toutes compétitions confondues et restent sur neuf succès de suite. Ils en sont même à huit victoires consécutives à l'extérieur en L1. C'est dire si ce n'est pas le même PSG que les Niçois croiseront dimanche.

 
Le Gym n'est plus une anomalie
 

Au match aller, Nice était encore une curiosité et le duel avec le PSG devait lui servir d'étalonnage. Au coup de sifflet final, l'OGCN était définitivement considéré comme un concurrent crédible pour le podium, voire même pour le titre. La suite a confirmé ce sentiment et, à écouter Unai Emery samedi en conférence de presse, les Aiglons ont gagné le respect de la L1 cette saison. « Demain sera un grand match, contre une équipe qui a montré de belles choses et qui fait une grande saison. Nous avons six points d'avance sur Nice, mais ils sont invaincus à domicile et n'ont perdu que deux matches en 2017. Pour nous, c'est un gros défi, face à une équipe motivée et qui voudra nous battre. » Rester invaincus contre le PSG cette saison, ce serait une sacrée performance pour les Niçois. Surtout qu'ils ont perdu leurs trois derniers matchs à domicile face à Paris en L1.

 
Paris s'est trouvé une équipe-type
 

Julian Draxler arrivé au Mercato d'hiver, Angel Di Maria rasséréné par la concurrence de l'international allemand, Kevin Trapp repassé numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens : le PSG n'a plus du tout le même visage qu'à la mi-décembre. Des retouches qui ont redonné vie au jeu des Parisiens, qui ronronné lors de la majeure partie de la première moitié de saison. Unai Emery a longtemps tâtonné cette saison pour finalement dénicher son onze-type en février, même s'il continue de faire tourner au milieu de terrain autour de l'indispensable Marco Verratti. La formation parisienne donne la pleine mesure de son talent depuis que le technicien basque a trouvé son onze de gala. Ce devrait être encore celui-là dimanche à l'Allianz Riviera. Les Niçois sont prévenus.

 
Cyprien et Plea sont à l'infirmerie
 

Wylan Cyprien et Alassane Plea à l'infirmerie pour des blessures de longue durée, ce sont les deux buteurs du match aller qui ne seront pas de la partie pour la deuxième manche ce week-end. Les Niçois ont perdu gros avec les pépins physiques de ces deux-là, symboles de la réussite du Gym pendant la phase aller. Le premier compile huit buts et trois passes décisives en L1 cette saison, le second affiche onze réalisations au compteur. Si l'indisponibilité de Cyprien a relancé la saison de Vincent Koziello, tout proche de rejoindre le Milan AC l'hiver dernier avant de finalement poursuivre l'aventure à Nice, celle de Plea a profité à Valentin Eysseric. L'ex-Stéphanois a gagné en régularité dans son temps de jeu et il en est à sept passes décisives en championnat. Autre différence par rapport au match aller : Mario Balotelli devrait être titulaire, alors qu'il était sorti du banc au Parc des Princes.

 
Krychowiak et Ben Arfa ne sont plus dans le groupe
 

Grzegorz Krychowiak n'est plus apparu avec l'équipe première du PSG depuis la « remuntada » du FC Barcelone en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions (6-1). Il oscille depuis entre l'infirmerie et les séances d'entraînement, sans parvenir à regagner sa place dans le groupe pour les matchs. Le milieu international polonais était pourtant titulaire au match aller contre Nice, mais avait été remplacé dès la mi-temps. Un désaveu qui certainement opéré un tournant dans sa première saison parisienne. Constat comparable pour Hatem Ben Arfa, qui était entré pour le dernier quart d'heure lors de la première manche et dont la seule apparition depuis le 12 mars se limite à une titularisation contre Avranches en quarts de finale de la Coupe de France (0-4). « J'appelle les meilleurs, les mieux préparés pour les matchs », a lâché Emery samedi devant les journalistes. Ni Krychowiak ni Ben Arfa, non convoqués dans le groupe de dix-neuf pour le déplacement dans le Sud, n'en font partie actuellement.

 
4 commentaires - L1 (J35) : Depuis le match aller, Paris et Nice ont bien changé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]