L1 (J18) : Les micros d'or des matchs de samedi soir

L1 (J18) : Les micros d'or des matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 17 décembre 2016 à 23h25

Du dépit de Jocelyn Gourvennec à l'ironie de Christophe Galtier sur l'arbitrage, en passant par les annonces aiguisées de Pablo Correa, retrouvez les meilleures déclarations d'après-match à l'issue de la 18eme journée de Ligue 1.


Le plus têtu : François Ciccolini (entraîneur de Bastia)
« A 2-0, on a eu des ballons qu'on aurait peut-être pu mieux exploiter, mais on ne va pas faire la fine bouche, parce qu'on bricole et, un jour, on va le payer cash. Beaucoup trop de joueurs ne jouent pas à leur poste. Il faut vraiment qu'on en prenne (au Mercato), on est au bord de la rupture. »
Le plus aiguisé : Pablo Correa (entraîneur de Nancy)
« Le scénario du match laisse des regrets. Il nous a manqué probablement un peu de chance, un peu de métier. On est déçus du match nul mais si on avait perdu on serait en train de s'égorger dans le vestiaire. »
Le plus miraculé : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)
« Je ne sais pas si c'est un miracle mais je dois reconnaître qu'on n'a pas maîtrisé grand-chose ce soir. Comme quoi le foot est malgré tout bizarre car on a failli gagner, il s'en est fallu d'une aile de pigeon, cela aurait été un hold-up à la maison. »
Le plus excédé : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux)
« On fait une bonne entame et on se fait punir sur deux ballons anodins où l'on est attentistes. J'ai 44 ans mais je peux encore jouer si on me laisse trois ou quatre mètres pour centrer...L'expulsion de Ménez ? Ce n'est pas une erreur de jeunesse. C'est inexplicable. »
Le plus réconfortant : Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier)
« Ce soir, on l'emporte grâce notre rigueur et à notre sérieux. On a marqué deux superbes buts en première mi-temps mais les Bordelais nous ont posé de gros problèmes. Le score est lourd vu ce que Bordeaux a produit. »
Le plus ironique : Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne)
« Le carton rouge est le fait du match. Il est très sévère et lourd de conséquence. Quand l'arbitre a sorti le rouge, j'ai cru que Moukandjo avait une fracture aux cervicales. La sortie de notre gardien a été peut-être précipitée mais il prend le ballon bien avant le contact. »
Le plus compréhensif : Bernard Casoni (entraîneur de Lorient)
« Sans doute qu'à 2-0, on a pensé qu'on avait fait le plus dur. Il y a des situations qui peuvent se comprendre... J'aurais aimé ne pas prendre de but mais on peut comprendre que les joueurs aient tremblé à la fin. »
Le plus lucide : Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes)
« Cette défaite montre que le jeu collectif est très fragile. La différence par rapport aux derniers matchs, c'est la spontanéité, la fluidité. On avait la volonté de finir à la maison sur une bonne note. Ça fixe aussi nos limites. »
 
3 commentaires - L1 (J18) : Les micros d'or des matchs de samedi soir
  • Connard de GALTIER ..... c'est un entraîneur ce mec la ? (non, un voyou !)
    De plus il a oublié le temps où dans les couloirs des vestiaires de MARSEILLE il cassait de l'adversaire avant le coup d'envoi
    DEHORS ET VITE !!!!!!!

  • Pauvre Galtier, il trouve toujours une excuse. Les vrais supporters de ce club devraient boycotter tous les matchs jusqu'à que soit virés les dirigeants et le staff.

  • Non seulement Galtier ne connait pas les règles d'arbitrage mais il est malhonnête de rester dans ce club qui a besoin d'un vrai entraineur. L'urgent pour St-Etienne est de voir partir Galtier avant d'être relégable.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]