L1 (J16) : Les micros d'or de la 16eme journée

L1 (J16) : Les micros d'or de la 16eme journée©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 03 décembre 2016 à 23h50

De la colère de Philippe Hinschberger à l'abattement de François Ciccolini, en passant par le bel hommage d'Antoine Kombouaré et le pèlerinage de Bernard Casoni, retrouvez les meilleures déclarations d'après-match de la 16eme journée de Ligue 1.

Le plus « Tous Ensemble » : Patrick Collot (entraîneur de Lille)
Nommé entraîneur intérimaire de Lille il y a deux semaines, Patrick Collot connait des débuts de rêve sur le banc nordiste. Après la victoire à Bordeaux samedi soir (0-1), le successeur de Frédéric Antonetti a vanté les qualités collectives de son groupe.
« Quand on est parti samedi dernier à Nantes, on avait plein d'interrogations, il fallait relancer la machine et une semaine après, les garçons sont allés chercher un nul et deux victoires. Cette équipe me surprend. C'est l'état d'esprit, la mentalité, le courage, la détermination, la volonté d'aller chercher les choses ensemble. »
Le plus blasé : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Bordeaux)
Battu par Lille (0-1), Bordeaux n'arrive toujours pas à enchaîner pour s'installer dans le top 5. Une redondance qui agace Jocelyn Gourvennec, presque blasé par ces scénarios qui se répètent.
« Perdre à domicile est toujours une contre-performance. C'est insuffisant. On est encore une fois en réaction. Ce n'est pas la première fois que je dis ça. Ils n'ont pas volé leur victoire, loin de là. »
Le plus fair-play : Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers)
Après le match nul concédé par Angers contre Lorient (2-2), Stéphane Moulin a rendu un hommage appuyé aux Merlus, derniers de Ligue 1 mais destinés à une belle remontée selon l'entraineur angevin.
« On est tombé face à une équipe qui est en nets progrès. Il ne faut pas considérer ce résultat comme une contre-performance, pas contre une équipe comme Lorient qui a de la qualité individuelle et collective. »
Le plus pèlerin : Bernard Casoni (entraîneur de Lorient)
Lorient est toujours dernier de Ligue 1. Mais pour la première fois de la saison, le club breton signe un troisième match sans défaite et montre des signes encourageants dans le jeu. Bernard Casoni en est convaincu, les Merlus sont sur le bon chemin. Mais il faudra marcher longtemps.
« Je pense que nous sommes sur le bon chemin, l'équipe va de l'avant. Nous continuons de progresser. C'est une semaine positive. On progresse à petits pas, il y en a encore pas mal à faire d'ici la fin du Championnat. Mais on est sur la bonne voie. »
Le plus gestionnaire : Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco)
Nouvelle large victoire pour Monaco contre Bastia ce samedi soir (5-0). Un scénario qui a permis à Leonardo Jardim de faire tourner en fin de match. Et l'entraîneur monégasque continue de gérer ses troupes en Ligue des Champions la semaine prochaine.
« C'est notre cinquième match d'affilée, très rapproché. Beaucoup de joueurs sont très fatigués. Il reste cinq matches avant la trêve. Il faut faire une bonne gestion de l'effectif pour bien finir l'année. »
Le plus abattu : François Ciccolini (entraîneur de Bastia)
François Ciccolini était abattu après la lourde défaite de Bastia contre Monaco (5-0). Le coach de Bastia, qui pourrait être menacé, ne s'est pas éternisé en conférence de presse.
« C'est comme ça... Après une première mi-temps cohérente, même si on était mené au score, on a pris deux buts coup sur coup. Cela a été comme un coup de massue. Ensuite, on a lâché. »
Le plus dégoûté : Philippe Hinschberger (entraîneur de Metz)
Metz-Lyon a été interrompu après trente minutes de jeu. La faute à des jets de pétards sur Anthony Lopes. Philippe Hinschberger, hors de lui, est allé s'expliquer avec les supporters messins mais n'avait pas décoléré au moment de répondre aux questions des journalistes.
« Comment peut-on faire arrêter un match en 2016 ? C'est inqualifiable. Nous, on veut juste qu'on respecte notre travail. Prendre des branlées, perdre des matchs, même à Nancy, ça arrive. Je ne comprends pas qu'on puisse avoir des comportements comme ça : c'est inqualifiable et ça nous dessert, ce sont des pseudos-supporters. »
Le plus peiné : Jean-Michel Aulas (président de Lyon)
Dans le camp adverse, jean-Michel Aulas était aussi révolté que peiné par le spectacle qui s'est déroulé ce samedi à Saint-Symphorien. Le président de l'OL a appelé les instances à prendre des décisions fortes.
« La sécurité doit être assurée par le club qui reçoit. On a vu des choses inadmissibles, impensables, qu'on ne pensait pas voir sur un terrain. J'attends une réaction très forte de la LFP et de la FFF. »
Le plus bel hommage : Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp)
Formé à Nantes, Antoine Kombouaré s'est attardé sur la situation des Canaris à l'issue de la rencontre entre Guingamp et le FCN (2-0). L'ancien défenseur a rendu un bel hommage à son club formateur.
« Nantes est un club qui m'est très cher. Moi, je dois tout à Nantes. Avant et pendant le match, c'était un ennemi, maintenant je peux dire que je suis triste pour ce que je vois à Nantes, je suis malheureux de voir cette équipe en difficulté et maintenant je serai un fidèle et premier supporter de ce club qui m'est cher. »
Le plus inquiet : Philippe Mao (entraîneur de Nantes)
Pour son premier match sur le banc de Nantes, Philippe Mao, l'entraîneur intérimaire des Canaris, n'a pas réussi à briser la spirale négative de son équipe, encore battue à Guingamp (2-0). Il ne masque pas son inquiétude.
« Il n'y a pas eu la réaction attendue et on se retrouve dans une situation critique. Tout le monde est abattu, tout le monde est inquiet et aujourd'hui on est triste de ne pas avoir pu, sur le terrain, montrer autre chose. »

 
4 commentaires - L1 (J16) : Les micros d'or de la 16eme journée
  • JM Aulas:
    « La sécurité doit être assurée par le club qui reçoit. On a vu des choses inadmissibles, impensables, qu'on ne pensait pas voir sur un terrain. J'attends une réaction très forte de la LFP et de la FFF. »
    Tout à fait d'accord avec lui, mais il serait plus crédible s'il avait dit la même chose lors de Lyon-St Etienne de novembre 2015 ( Incendies, jets de projectiles contre les pompiers et les forces de l’ordre, engins pyrotechniques, bagarres, un stadier a eu 2 phalanges arrachés suite à un jet de pétard) match au cours duquel Ferri a envoyé Béric à l'infirmerie pour 8 mois sur un tacle assassin..................

  • Tout le monde savait que René Girard emmènerait le FC Nantes la ou il est. Tout le monde sauf le président. Il serait temps que cet abruti de Girard dégage du paysage footballistique et surtout qu'il emmène avec lui son fils.

  • Je ne trouve pas de mots pour qualifier ce nouveau non match des canaris, je vous suis depuis 1962 j'ai traversé et souvent des épreuves difficiles à supporter mais là!!!!!! pas de jeu ils trainent les pieds tout juste dignes d'une équpei cfa et encore ce climat délétaire qui règne dans ce club depuis des années devrait amener (enfin ) Mr kita à se poser les (meilleures questions) mais apparemnt lui ne se remet jamais en cause et portant maintenant tout cela suffit vous avez réussi à dégoutter les plus fidèles supporters! merci Mr KITA et aussi merci aux joueurs qui se disent pros mais qui devrait se regarder dans une glace et retourner à leurs occupations autres que le football, mon cœur saigne de voir cette (ancienne belle équipe ) arriver à déjouer de cette façon retournez à l'école et essayez d'apprendre ce qu'est le FOOT

  • De toute façon Antoine Kombouaré est un des meilleur entraîneur de France, c'est le racisme qui l'a éloigné des grands clubs de L1.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]