L1 : Di Maria et Cavani dans l'équipe type de la 32eme journée

L1 : Di Maria et Cavani dans l'équipe type de la 32eme journée©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le lundi 10 avril 2017 à 09h18

Di Maria et Cavani font partie de l'équipe type de la 32eme journée de Ligue 1. Vada, Dia, Moukandjo et Seri sont également dans le onze.


Gardien 
Jean-Louis Leca (Bastia) : 8/10
Si Bastia n'est pas encore mort, c'est grâce à Jean-Louis Leca. Face à Dijon, concurrent direct des Corses pour le maintien, le gardien bastiais a fait des miracles. Notamment dans le premier quart d'heure où il sort deux parades qui permettent à son équipe de ne pas avoir la tête sous l'eau d'entrée de jeu. Rassurant et décisif, le joueur de 31 ans a montré l'exemple.
Défenseurs 
Serge Aurier (PSG) : 7/10
Avec les blessures récurrentes en charnière centrale côté PSG, Serge Aurier a assuré un intérim de qualité dans l'axe où il s'est montré à son aise contre Guingamp. Solide dans les duels, il a compensé son manque d'automatismes à ce poste en combinant puissance et vitesse. L'Ivoirien a aussi réussi à apporter le danger devant en retrouvant, parfois, ses réflexes de latéral.
Michaël Ciani (Lorient) : 6/10
Lorient est en train de revivre et revient fort. Car les Merlus attaquent fort... et défendent mieux aussi. A l'image de Michaël Ciani, impérial face à des Lyonnais à la rue. L'ancien défenseur de Bordeaux apporte son expérience et son efficacité dans les duels. Samedi soir, Cornet, Lacazette et Depay n'ont pas trouvé la recette pour l'embêter.
François Moubandje (Toulouse) : 7/10
Quand il arrive à être efficace des deux côtés du terrain, François Moubandje est une vraie arme pour Toulouse. En contenant les montées de Sakai et en distillant plusieurs bons centres devant, l'international suisse a pesé sur les débats. Il n'a pas été récompensé, mais il peut avoir le sentiment du devoir accompli.
Milieux 
Jean Michaël Seri (Nice) : 7/10
Depuis que Cyprien est blessé, Jean Michaël Seri a encore plus de responsabilité au milieu. Le beau temps, c'est lui qui le fait dans l'entrejeu niçois. Des passes précises, de la vista, du jeu long, du jeu court, le milieu ivoirien aiguille le jeu des Aiglons avec beaucoup de classe. Pas une coïncidence s'il est impliqué sur les deux buts niçois. En un mot : indispensable.
Benoît Pedretti (Nancy) : 7/10
L'expérience et le savoir-faire sont les deux meilleurs atouts de Nancy pour tenter de s'extirper de la zone dangereuse. Lors du réveil des Lorrains contre Rennes, l'ancien Sochalien a brillé. Chef d'orchestre du milieu, il a distillé les bons ballons sans jamais s'arrêter. Son retour va faire beaucoup de bien à l'ASNL.
Valentin Vada (Bordeaux) : 8/10
Cela fait désormais quelques temps qu'il aligne les bonnes prestations. Auteur d'un doublé contre Metz, Valentin Vada était au four et au moulin. Efficace à la récupération, indispensable pour orienter le jeu de son équipe, le milieu argentin a franchi un cap avec les Girondins de Bordeaux. Face aux Messins, il s'est projeté vers l'avant sans la moindre retenue.
Angel Di Maria (PSG) : 8/10
Quand il affiche ce niveau-là, c'est lui le boss. Auteur d'une passe décisive et du but de l'ouverture du score contre Guingamp, Angel Di Maria a été fantastique dimanche soir. Une semaine après son immense performance en finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco, l'Argentin a régalé le Parc des Princes. Dribbles, chevauchées, passes lumineuses au menu, le Parisien s'est régalé.
Attaquants 
Issiar Dia (Nancy) : 8/10
Le meilleur buteur de Nancy, c'est Issiar Dia (8 buts en L1). Alors que les autres attaquants nancéiens étaient en méforme, l'international sénégalais est sorti de sa boite au bon moment. Deux buts et une activité sur son côté droit qui coïncident avec le réveil de Nancy. Rennes en a fait les frais.
Benjamin Moukandjo (Lorient) : 8/10
Benjamin Moukandjo est un Merlu en pleine forme. Auteur de cinq buts lors des cinq dernières journées de championnat, l'attaquant de Lorient a fait mal aux Lyonnais. Impliqué sur le deuxième but, le Camerounais a été débordant d'activité et a mordu dans chaque ballon. Son doublé, plein de sang-froid, a fait couler l'OL définitivement.
Edinson Cavani (PSG) : 8/10
Il n'a besoin que d'une occasion pour frapper et Edinson Cavani rate rarement son coup. Après une première période au chômage technique, l'Uruguayen a, une fois n'est pas coutume, démarré son festival par une passe décisive pour Di Maria. Puis, il y est allé de son doublé en faisant preuve d'une précision et d'un sens du placement toujours aussi « Cavani ». 42 buts toutes compétitions confondues avec le PSG. Pas besoin de commenter, le chiffre parle pour lui.

 
1 commentaire - L1 : Di Maria et Cavani dans l'équipe type de la 32eme journée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]