L1 : Costil, Thauvin, Seri, Sanson... l'équipe type de la 33eme journée

L1 : Costil, Thauvin, Seri, Sanson... l'équipe type de la 33eme journée©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le lundi 17 avril 2017 à 09h12

Après chaque journée de Ligue 1, nous vous proposons son équipe-type. Un onze établi en fonction des notes attribuées par nos journalistes lors de chaque rencontre de championnat. Pour cette 33e journée, les Marseillais ont cartonné.

Gardien
Benoit Costil (Rennes) : 8/10
Heureusement pour Rennes que Benoit Costil est présent cette saison. Sinon, les Bretons seraient bien plus bas, déjà qu'ils ne sont pas très haut. Face à Lille, le gardien de l'équipe de France a vécu trente premières minutes plutôt paisibles avant d'être sollicité de tous les côtés. Xeka El Ghazi, De Préville et Amadou ont fait chauffer ses gants de manière assez régulière. Il a été impeccable pour son 250eme match sous le maillot rennais.
Défenseurs
Ivan Balliu (Metz) : 7/10
Si sa première période s'est révélée sans saveur, Ivan Balliu a eu la bonne idée d'hausser son niveau de jeu en seconde période. Et cela a fini par payer. Des montées inspirées, des centres à répétition, le joueur formé au Barça a délivré une passe décisive pour Sarr. L'Espagnol a remis ça un peu plus tard pour servir cette fois-ci Diabaté. Un match plein pour le Messin.
Cédric Varrault (Dijon) : 7/10
Pendant une heure, Cédric Varrault a été monstrueux face à Monaco. Le Dijonnais a multiplié les interventions décisives et fait tenir Dijon. Le défenseur de 37 ans a fait parler son expérience et sa force pour remporter de nombreux duels. Mais à l'usure, il a fini par craquer, comme tous ses autres coéquipiers.
Rolando (Marseille) : 7/10
Face à une équipe stéphanoise toujours aussi légère offensivement, Rolando s'est régalé. C'est le genre de matchs qu'il affectionne le plus. Ceux où ses adversaires perdent confiance rapidement. Solide, dominateur dans les airs et jamais pressé, le défenseur portugais a éloigné les rares dangers avec beaucoup de sérénité.
Milieux
Florian Thauvin (Marseille) : 8/10
Deux buts et une passe décisive : c'était du très bon Florian Thauvin dimanche soir. Cela faisait trois matchs de suite qu'il n'était pas impliqué dans un but de l'OM. Il a remédié à ce problème en affichant une confiance de tous les instants. Rapide et entreprenant, le Marseilalis a dévoré l'ASSE.
Jean Michaël Seri (Nice) : 8/10
Certes, Jean Michaël Seri a affiché un déchet assez inhabituel, mais le milieu ivoirien a quand même fini la rencontre avec un doublé au compteur. Omniprésent dans l'entrejeu et au départ des actions, le Niçois se démène pour faire jouer ses partenaires. Il rend les autres meilleurs autour de lui en prenant le jeu à son compte. S'il faut désigner un patron à Nice, c'est lui.
Morgan Sanson (Marseille) : 8/10
Ses premiers pas à l'OM avaient été hésitants, mais tout cela semble bien derrière lui désormais. L'ancien Montpelliérain apporte une vraie plus-value dans un entrejeu où il distille les transmissions précises, mais pas que. En se plaçant entre les lignes et en excellant dans les petits espaces, le Phocéen a rendu fou Sainté. Le meilleur passeur de L1 (11 passes décisives, dont 6 avec Marseille) a délivré deux caviars face aux Verts. Costaud.
Ryad Boudebouz (Montpellier) : 7/10
Avec lui, l'expression « gauche caviar » prend tout son sens. Des dribbles, des centres et une technique toujours aussi propre, Ryad Boudebouz porte Montpellier sur ses épaules depuis longtemps maintenant. Quand le MHSC a trouvé la faille, c'est parce que l'ancien Sochalien en avait décidé en inscrivant un but somptueux de précision.
Attaquants
Angel Di Maria (PSG) : 7/10
Brillant ces derniers temps avec Paris, Angel Di Maria s'est offert un doublé important face à Angers. Pourtant, l'Argentin a été plutôt discret pendant 90 minutes en se montrant très peu et en perdant une multitude de ballons. Mais son doublé plein de réalisme et de sang-froid ont permis à Paris d'éviter le piège qui se tendait.
Mickaël Le Bihan (Nice) : 7/10
Ce qui est bien avec les Aiglons, c'est qu'ils ont toujours un tour dans leur sac. Quand un attaquant niçois ne marque pas ou plus, un autre vient le suppléer. Contre Nancy, Mickaël Le Bihan a pesé sur la défense et a fini par relancer son équipe en marquant. Il s'est dépensé sans compter pour fournir des efforts défensifs. Le Niçois avait fêté sa première apparition de la saison en trouvant le chemin des filets, il a fait la même chose pour sa première titularisation.
Alexandre Mendy (Guingamp) : 8/10
Si Pascal Dupraz et Antoine Kombouaré se sont chargés de faire le spectacle au bord de la pelouse en s'écharpant mutuellement, Alexandre Mendy a lui assuré sur la pelouse. Auteur du deuxième but breton, le buteur guingampais, qui fêtait sa troisième titularisation, a livré une copie de très bonne qualité.

 
2 commentaires - L1 : Costil, Thauvin, Seri, Sanson... l'équipe type de la 33eme journée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]