L'équipe-type de la 10eme journée

L'équipe-type de la 10eme journée©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 23 octobre 2017 à 07h59

Après chaque journée de Ligue 1, nous vous proposons son équipe-type. Un onze établi en fonction des notes attribuées par nos journalistes lors de chaque rencontre de championnat. Pour cette 10eme journée, deux Brésiliens ont brillé lors du match OM-PSG.

Gardien

Regis Gurtner (Amiens) : 7

Face à Amiens, Bordeaux a cadré quatre tirs. Et tous ont été arrêtés par Gurtner, impérial tout au long du match. Le portier français a dégagé beaucoup de sérénité.

Défenseurs

Cédric Varrault (Dijon) : 7

Dijon peut toujours compter sur son vétéran. Offensivement comme défensivement. Auteur de l'ouverture du score à Metz, Varrault a aussi excellé par son aisance dans les duels (4 remportés). Solide.

Marquinhos (PSG) : 7

Au PSG, il a été l'un des seuls à la hauteur du choc. Impérial dans les airs, monstrueux devant Kostas Mitroglou, et impeccable à la relance où il a réussi 96% de ses passes, le défenseur brésilien est bel et bien le seul et unique patron de la défense parisienne.

Issa Diop (Toulouse) : 7

Diop nous avait habitués à faire preuve d'une solidité défensive. Le jeune défenseur tricolore a parfaitement tenu ce rôle à Angers en interceptant quatre ballons. Mais il s'est aussi mué en buteur pour sortir les siens du traquenard.

Léo Dubois (Nantes) : 7

Il a pris une dimension remarquable sous les ordres de Claudio Ranieri. Et son apport offensif est devenu essentiel aux Canaris. Encore omniprésent sur son couloir droit, Dubois a d'abord offert l'ouverture du score à Chidozie. Et il est aussi à l'origine du second but libérateur des siens. Plus décisif que jamais.

Milieux

Naïm Sliti (Dijon) : 8

Dijon dispose d'un vrai leader technique. Remuant comme aucun autre -il a réussi quatre dribbles-, essentiel au collectif pour lequel il a disputé 20 duels, précis dans les phases de transition, Sliti a conjugué une performance XXL par un but à 3 points. Un match référence.

Luiz Gustavo (Marseille) : 8

Avant le match, beaucoup se demandaient si les recrues étrangères avaient véritablement conscience de la dimension d'un OM-PSG. Luiz Gustavo a démontré qu'il connaissait l'enjeu, puisqu'il a tout simplement été l'homme de la rencontre. Auteur de l'ouverture du score d'une frappe limpide, réglé comme une machine à la récupération -il a gratté 9 ballons !- il a aussi eu une importance capitale pour l'état d'esprit des siens. Leader sur tous les fronts.

Houssem Aouar (Lyon) : 7

Bruno Genesio a enfin compris que la titularisation d'Aouar ne devait pas dépendre de celle de Depay. Et c'est un gigantesque progrès. Le jeune milieu de terrain lyonnais n'a pas eu le même apport offensif mais il a rythmé le match, du haut de ses 19 ans, par sa justesse dans les transitions. Ses 18 duels disputés, ses 9 dribbles réussis et ses 88% de passes réussies en attestent.

Thomas Lemar (Monaco) : 7

Lemar est un joueur si luxueux pour un entraîneur qu'il brille qu'importe son placement. Repositionné dans l'axe du nouveau 4-2-3-1 monégasque, l'international des Bleus a été à l'origine de toutes les actions dangereuses de son équipe. Son travail a été récompensé d'entrée par une passe décisive pour Keita Baldé.

Attaquants

Nuno Da Costa (Strasbourg) : 7

Il a broyé Nice à lui tout seul. Auteur d'un doublé remarquable, Da Costa a mis les siens à l'abri avant l'exclusion de Seka.

Memphis Depay (Lyon) : 8

Constamment critiqué ces dernières semaines, Depay a répondu de la meilleure des manières. Auteur d'un triplé à Troyes, le Néerlandais a (re)conforté sa place dans le onze lyonnais. Il a aussi démontré qu'il pouvait prendre du poids dans le jeu des Gones.

 
1 commentaire - L'équipe-type de la 10eme journée
  • Pour moi , les critiques étaient largement justifiées . La preuve sa performance d'hier totalement différente et de tout autre niveau.Pourvu que ça dure !!!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]