(J21) : Troyes-Rennes ou la rencontre de dangereux supporters alcooliques

(J21) : Troyes-Rennes ou la rencontre de dangereux supporters alcooliques©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

publié le 15 janvier

Ce vendredi, un arrêté préfectoral a interdit les supporters troyens et rennais de fréquenter le centre-ville de Troyes samedi, avant la rencontre entre les deux équipes (20h00, 21eme journée de Ligue 1). La préfecture craint des débordements pour des raisons... décapantes !

Cette saison, on connaissait les interdictions de déplacement. Voilà maintenant l'interdiction de centre-ville. Ce samedi après-midi, de midi à minuit, les supporters de Troyes et de Rennes n'auront pas l'autorisation d'accéder au centre-ville de la cité auboise avant le match de championnat qui les oppose en soirée (20h00, 21eme journée de Ligue 1). Un centre-ville connu mondialement pour sa place Alexandre Israël et ses bars où hooligans troyens et rennais pourraient être tentés par une bonne beuverie avant de se rendre au stade de l'Aube. C'est visiblement ce que craint le préfet, au regard d'un arrêté préfectoral assez décapant…

« Considérant la volonté des supporters adverses de fréquenter le centre-ville de Troyes, et de se réunir avant le match, en formant un cortège pédestre ; que ce type de comportement, allié à une consommation d'alcool déraisonnable, et une utilisation probable d'engins pyrotechniques, est susceptible de générer des troubles à l'ordre public (…) Considérant que des débordement sont susceptibles de se produire (…) il est interdit à tout supporter ou groupe de supporters des clubs de Troyes et de Rennes de se rassembler et de manifester au centre-ville des communes de Troyes et de Pont Sainte-Marie samedi 16 janvier de 12 heures à minuit. »

Les Bretons apprécieront d'être réduits à des consommateurs de boissons alcoolisées avec un penchant pour l'allumage de fumigènes. Bref, de dangereux hooligans capables de mettre à feu et à sang la douce et paisible cité auboise. S'il avait voulu faire preuve de prudence jusqu'au bout, le préfet aurait pu recommander à la population troyenne de rester chez elle tout le week-end. Sait-on jamais, les méchants rennais pourraient rester dimanche. Il fait si bon vivre à Troyes… 

 
1 commentaire - (J21) : Troyes-Rennes ou la rencontre de dangereux supporters alcooliques
  • Et il fait bon être un journaliste au rabais sur la page sport mondialement connue de orange.fr? (papa et maman doivent être tellement fiers!)
    Pas la peine de passer sa frustration sur les habitants de Troyes qui subissent, comme le reste du monde, les décisions de leurs "élites" (en plus d'avoir une équipe qui se fait ballader en L1)
    Bonne nuit.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]