International Champions Cup : Le PSG surclasse l'Inter grâce à un énorme Aurier

International Champions Cup : Le PSG surclasse l'Inter grâce à un énorme Aurier©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 25 juillet 2016 à 01h34

Porté par un énorme Serge Aurier (doublé) et des jeunes très prometteurs, à l'image d'un Jonathan Ikoné déchaîné et un Lorenzo Callegari très sérieux devant la défense, le PSG a pris d'excellents débuts dans l'International Champions Cup en s'imposant nettement face à l'Inter Milan (3-1), dimanche à Eugene.

Deuxième sortie pour le PSG d'Unai Emery et deuxième succès. Pour leur entrée dans l'International Champions Cup dont ils sont les tenants du titre, dimanche à Eugene (Oregon) face à l'Inter Milan, les Parisiens ont remporté leur deuxième match de préparation après la victoire en Autriche face à West Bromwich Albion (2-1). Porté par un Serge Aurier des grands soirs, Paris s'est imposé nettement face à l'Inter (3-1). L'international ivoirien, métamorphosé par rapport à sa fin de saison dernière, a été de tous les coups, défensifs comme offensifs. Non content de sauver quelques situations très chaudes derrière sur des interventions très sûres, l'arrière droit du PSG a marqué deux des trois buts de son équipe. Sur le premier, il avait parfaitement suivi pour reprendre un coup-franc d'Hatem Ben Arfa repoussé par Handanovic (14eme). Il a marqué le second d'un superbe coup de tête sous la barre à la réception d'un centre déposé par le jeune Alex Georgen (17 ans), entré en fin de match. Aurier évoluait alors en défense centrale et avec le brassard de capitaine autour du biceps.
Callegari, la surprise du chef
Entre les deux buts de l'ancien Toulousain, Layvin Kurzawa, entré à la pause à la place de Maxwell, s'était permis de transformer un coup-franc « gamelle » (le ballon est rentré puis ressorti, comme au baby-foot) pour redonner l'avantage aux siens (61eme) après que Jovetic a profité d'une main de Lucas dans les arrêts de jeu de la première période pour remettre les deux équipes à égalité sur un penalty (45eme +3). Au-delà du score, très probant, et de la performance stratosphérique d'un Aurier en état de grâce, on retiendra aussi de ce deuxième test des Parisiens la magnifique prestation de deux jeunes titularisés par Emery : Jonathan Ikoné et Lorenzo Callegari, tous deux 18 ans. Le premier, très en vue en première mi-temps, a apporté toute son explosivité aux attaques parisiennes. Le second a dégagé l'assurance d'un vieux briscard dans son rôle de sentinelle. Avec Presnel Kimpembe, l'un des autres grands espoirs du PSG, Callegari a d'ailleurs été le seul joueur à disputer l'intégralité de la rencontre.
Ben Arfa méconnaissable en pointe
Tous les autres joueurs, eux, ont été remplacés à un moment ou un autre de cette partie dominée majoritairement par les Parisiens. Comme il l'avait déjà fait face à WBA, Emery a ainsi procédé à un roulement dans la cage à la pause (Trapp a pris la place d'Areola) ainsi que dans le couloir gauche (Kurzawa pour Maxwell). Ben Arfa, Lucas et Stambouli ont eux aussi fini par céder leur place sur la pelouse synthétique de l'Autzen Stadium. Mais ils n'ont pas laissé un grand souvenir aux supporters parisiens de l'Oregon. Si l'on est habitué à ce que les deux derniers retombent régulièrement dans leurs travers, le premier n'est pas coutumier de ce genre de performance insipide. Pour sa défense, l'ancien Niçois pourra avancer qu'il ne se sent pas à l'aise dans le rôle d'attaquant de pointe. D'ailleurs, cela s'est vu. Et les rares fois où l'ancien Niçois s'est mis en avant, c'est lorsqu'il a décroché pour redescendre chercher des ballons et tenter de les remonter. Mais lorsqu'il les a attendus devant, il en a comme perdu son football. A méditer par Unai Emery pour les prochaines sorties de son équipe, à commencer par le choc de mercredi (1h30, heure française) face au Real Madrid.

La composition de départ du PSG
Areola - Aurier, Thiago Silva (cap), Kimpembe, Maxwell - Callegari, Stambouli, Rabiot - Ikoné, Lucas, Ben Arfa

 
3 commentaires - International Champions Cup : Le PSG surclasse l'Inter grâce à un énorme Aurier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]