Claude Puel tacle Rémi Garde

Claude Puel tacle Rémi Garde©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 04 avril 2016 à 16h40

Dans un long entretien publié par So Foot, Claude Puel revient notamment sur son expérience à Lyon. L'actuel entraîneur niçois défend son bilan et en profite pour glisser un tacle à Rémi Garde, son successeur sur le banc des Gones.

Du passage de Claude Puel, l'Olympique Lyonnais cherche à tout oublier. Fréquemment, à l'évocation du nom de son ancien entraîneur, Jean-Michel Aulas n'hésite pas à envoyer une petite pique. Le résultat de trois années compliquées dans le Rhône pour celui qui a depuis rebondi à Nice. Dans So Foot, l'ancien milieu de terrain s'est longuement livré sur son métier et est notamment revenu sur son aventure à l'OL. Il s'est attardé sur la dernière saison (2010-11), très pénible, où les résultats irréguliers de son équipe et ses relations conflictuelles avec quelques historiques du club ont conduit à son licenciement en juin 2011.
« J'ai vécu comme une fierté de ne pas avoir lâché »
« A la fin de la saison, j'ai vécu comme une fierté de ne pas avoir lâché, d'avoir pu maintenir le groupe de façon compétitive, d'être resté pro jusqu'au bout en allant chercher la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions », raconte Claude Puel. Alors entraîneur de Lyon, le natif de Castres fut amené à travailler avec Rémi Garde, directeur du centre de formation de l'époque. Une collaboration dont il ne garde visiblement par un grand souvenir vu le tacle qu'il est permis de glisser à celui qui lui a succédé sur le banc lyonnais lors de la saison 2011-12.
Puel compare son bilan et celui de Garde
« Mon parcours à Lyon, c'est troisième, deuxième et troisième, avec des gros matchs européens contre le Barça ou le Real. Ce n'est pas une élimination en Ligue des Champions face à un club chypriote ou des victoires extraordinaires en finale de Coupe de France contre Quevilly, lâche-t-il en référence au parcours des Gones la saison suivante. Vous ne retrouverez pas un seul article ou une déclaration où j'ai mis à mal l'institution OL, quelqu'un du club ou un joueur. Jamais ! J'ai tenu à protéger tout le monde, j'ai pris, j'ai pris et, moi, on ne m'a pas protégé, ça c'est sûr », termine un Claude Puel amer. Il y a un an, ce dernier a été débouté par la justice dans sa demande d'indemnités pour licenciement abusif. La plaie n'est pas refermée.

 
1 commentaire - Claude Puel tacle Rémi Garde
  • Puel , il ne va me faire pleurer ! Nice a cotè de son logement sur la Turbie , et puis c'est pas un martyr , il ne vit que de rancunes , c'est la vie des entraineurs , ou alors changez de metier , mais le salaire n'est plus le meme .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]