Bribois : " Ce ne sont pas des discussions de bistrot "

Bribois : " Ce ne sont pas des discussions de bistrot "©Media365
A lire aussi

Rédaction Football365, publié le lundi 18 avril 2016 à 11h36

Gilbert Bribois, animateur de l'After Foot sur RMC de 22h00 à minuit, s'est confié à l'occasion des dix ans de l'émission.

Gilbert Bribois, vous souvenez-vous de la naissance de l'After ?
Il n'y avait pas d'émission d'après-match, ni à la radio ni à la télévision. On a donc commencé à réfléchir et on a fait le premier After le 4 avril 2006, après Lyon-Milan. L'émission a bien marché et on a continué avec la Coupe du Monde 2006, uniquement les soirs de match. Ça a été comme ça pendant deux ans et au fur et à mesure, le phénomène a pris parce qu'on a rempli un vide.

Comment pouvez-vous définir cette émission ?
L'After, ce n'est pas juste une discussion entre spécialistes. C'est une sorte de tribune géante pour tous les supporters qui peuvent venir s'exprimer. L'émission est installée dans le paysage et aujourd'hui, tout le monde fait ça. Canal+, beIN, L'Equipe 21, Eurosport, la radio... Apparemment, on a donné l'idée à beaucoup de monde.

Daniel Riolo est l'une des figures emblématiques de l'After...
C'est moi qui ai eu l'idée de Daniel parce qu'on se connaissait avant. Je savais pertinemment qu'il collerait totalement au concept. Finalement, il est quasiment le concept à lui tout seul. Daniel Riolo est un pilier indissociable de l'émission.

Julien Cazarre a également participé à l'émission...
Julien était un auditeur de l'After. Un jour, on l'a fait venir parce qu'il nous a fait savoir qu'il nous écoutait. Très vite, on s'est rendu compte que c'était top. Cela faisait longtemps que je cherchais quelqu'un capable de faire de l'humour dans le foot. Pour être drôle et que ça marche, il faut être crédible. En ce qui le concerne, il connaît le foot par cœur. Quand il parle d'un joueur et des performances, ça fonctionne parce qu'il est crédible. Quand je l'ai entendu, j'ai sauté sur l'occasion. Cela a vite pris et je pense que c'est une trouvaille de l'After.

Comment devenir journaliste ou chroniqueur pour l'émission ?
Il faut avoir une connaissance encyclopédique du football. Il faut être incollable, avoir une capacité à défendre son point de vue et à savoir l'argumenter, en permanence, sur tous les sujets. Et ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir toutes ces qualités réunies.
« On ne reçoit plus de plaintes »
Avez-vous une liberté de ton totale ?
Oui, totale. On se fixe nous-mêmes des limites. En dix ans, nous n'avons jamais reçu une seule consigne de la part de notre direction. Nous n'avons jamais été bridés dans nos prises de position. On ne nous a jamais demandé de ne pas dire du mal ou du bien de tel club ou joueur. On reste évidemment dans les limites du raisonnable : pas de dérapage raciste, sexiste ou autre. Et pas de dérapage avec les auditeurs. On reste dans les limites du légal et le respect de chacun.

Avez-vous reçu des plaintes ?
Oui, au début, beaucoup de la part des joueurs. Ce qui est drôle, c'est que nous n'avons jamais reçu de félicitation quand on parlait en bien de quelqu'un. En revanche, quand on dit du mal, on reçoit des coups de fil d'agents et de clubs. Aujourd'hui, on ne reçoit plus de plaintes. Au contraire, il y a beaucoup d'acteurs du foot qui disent nous écouter, que nous avons raison sur certaines choses, qui nous donnent des informations... Au début, c'était assez compliqué mais ils se sont rendu compte que les gens qui prenaient des positions dans l'After sont des personnes qui connaissent le foot, qui sont incollables et qui ont une culture de ce sport. Ce ne sont pas des discussions de bistrot.

Est-ce l'émission que vous rêviez de faire ?
Je ne me suis jamais vraiment posé la question. L'émission que je rêverais peut-être de faire, ce serait un After avec la possibilité d'avoir qui je veux, quand je veux, dans l'émission. Ce serait l'émission idéale.

En dix ans d'émissions, quel est votre plus beau souvenir ?
Il y a plein de bons souvenirs, des choses parfois inattendues, des fous rires, des émissions en public très marrantes ou alors des déplacements.

L'After a été diffusé il y a quelques années sur BFM TV. Est-ce que vous aimeriez que cela recommence ?
L'After est un produit qui pourrait tout à fait être présent à la télévision. Maintenant, avec les outils interactifs comme Twitter, Instagram, Périscope et le reste, c'est un concept totalement transportable à la télévision donc pourquoi pas.

Propos recueillis par Alexandre RAVET

 
3 commentaires - Bribois : " Ce ne sont pas des discussions de bistrot "
  • honnêtement ces journalistes ou assimilés qui se prennent au serieux et avec eux ces anciens joueurs qui donnent leurs avis sur RMC Di Meco Ben arbia Fernandez Roten voir ce pauvre jean mimi c'est penible
    vous quittez la radio vous allumez la tele et vous retrouvez ces memes gugusses.je vais finir par croire que sans eux et le foot plus rien ne peut se faire .si en plus vous etes turfiste vous avez droit la aussi a leurs commentaires éclairés.si comme le dit Bribois ce n'est pas des conversations de bistrot c'est quoi alors???
    Julien cazare fait sacrément monter le niveau .il est vrai qu'avec ses cris il est très bon.aller j’arrête moi aussi de me prendre au sérieux !!!!!!!!!!
    addissias

  • '' il faut avoir une connaisance totale du football ect et avoir toutes ces qualites reunis ce qui n'est pas donne a tout le monde '' dixit bribois haha je reve ce sont des simples mateurs comme tout un chacun qui donnent leur opinion comme des gars au cafe la seule difference c'est qu 'ils sont payes pour donner leur avis de simple amateur
    redescends sur terre journalistes de rmc sport vous etes a moitie bidon

    sans les consultants sportifs, je pense que les resultats de cette radio serait bien moindre.

    mais bon si ca leur va ...

    mais fernandez bribois riolo j'ai de plus en plus de mal ... ca tourne en rond severe

  • J'aime bien RMC et ses émissions , juste que certains , Bribois , Fernandez surtout ,Collard , confondent etre " grandes gueules et " gueulard " , c'est pas pareil !!

    je plussois
    riolo en bonus dans les insupportables

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]