Inter, la belle affaire

Les Intéristes ont remporté le derby milanais à San Siro. (Reuters)

Les Intéristes ont remporté le derby milanais à San Siro. (Reuters)

L’Inter Milan a réalisé une belle opération en dominant l’AC Milan (1-0), dimanche, en clôture de la 7e journée de Serie A. Un seul but de Walter Samuel d’entrée de jeu a suffi à faire le bonheur des Intéristes qui recollent au peloton de tête du championnat. Ça va mal en revanche pour les protégés de Massimiliano Allegri qui restent englués dans le milieu de tableau.

La Ligue des champions n’était donc qu’un leurre. Un mince répit pour Massimiliano Allegri dont les oreilles doivent siffler ce dimanche soir au terme d’un derby della Madonnina perdu par l’AC Milan, hôte du soir à San Siro, face à un Inter Milan qui a su lui tisser le piège parfait (1-0). Vainqueur en Russie du Zenith Saint-Petersbourg (3-2) mercredi après un match qui avait rassuré sur son potentiel offensif et un peu plus lancé le nouveau chouchou rossonero Stephan El Shaarawy, le Milan a replongé dans ses travers ce dimanche.

Pâtissant d'une absence de folie, d’idée surtout face à un mur interiste, énormes lacunes dans les 30 derniers mètres, les coéquipiers de Philippe Mexès, titularisé en charnière aux côtés de l’ancien Nantais Mario Yepes, ont concédé une quatrième défaite en sept journées de Serie A. Le coupable se nomme Walter Samuel opportuniste buteur dès la 4e minute de jeu sur une des premières occasions interistes. Cambiasso tire un coup franc depuis la gauche et le frappe puissamment devant le but en direction du deuxième poteau. Trop court, Abbiati se troue avec une sortie ratée. En embuscade derrière tout le monde, Samuel reprend d’une tête plongeante qui fait mouche (0-1).

Hors du coup dans le premier quart d’heure, Milan frôle la catastrophe. Abbiati manque sa relance, Milito intercepte mais est repris par Mexès. L’Argentin parvient à récupérer mais sa tête est captée par le gardien rossonero (6e).  Les hôtes du jour se réveillent un peu  avec une frappe lointaine de Montolivo hors cadre (13e). Boateng manque ensuite deux fois de revenir avant la pause, en vain. Les cartons pleuvent peu à peu au rythme des joutes engagées du milieu. Averti en première période, Nagatomo en fait les frais avec une main volontaire qui lui vaut un deuxième carton jaune (48e). En infériorité numérique, l’Inter tient tout en profitant des nombreuses maladresses milanaises. Montolivo, Boateng, Bojan, Pazzini, tous s’y essayent en vain avec parfois une maladresse à désespérer leurs supporters. Plus que jamais sur la sellette, Allegri peut se demander s’il passera la semaine. La simple vue du classement a de quoi l’effrayer. 11e à huit points de l’Inter et du podium, le Milan a peut-être déjà largement hypothéqué sa saison.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !