Un test pour la Fiorentina

Les joueurs de Fiorentina sont prêts pour affronter la Juventus. (Reuters)

En ouverture de la 5e journée de Serie A, la Fiorentina accueille la Juventus Turin ce mardi. L'occasion pour la Viola de valider un bon début de saison sous la houlette de Vincenzo Montella, le nouvel entraîneur, qui attend une victoire pour ses joueurs.

Ce n’est pas la première fois de la saison que la Fiorentina et la Juventus vont se trouver face-à-face ! De fait, les premières escarmouches datent plutôt des dernières heures du marché estival avec en figure de proue le non-transfert de Dimitar Berbatov, qui a finalement rejoint Fulham pour un rebond inattendu outre-Manche. Le Bulgare était en partance pour la Fiorentina, quand un appel de dernière minute l’a dérouté vers Turin pour rejoindre la Juve ! Colère à Florence, puis à la Juve puisqu’il a donc écouté sa famille en restant en Angleterre.

Mais sur le fond, cela a forcément refroidi des relations désormais franchement glaciales entre les deux clubs. Et si Montella a confirmé cette semaine que son club avait bien approché Quagliarella l’homme en forme des Bianconeri, la Juve en avait fait de même avec Jovetic, auteur de 4 réalisations et meilleur buteur du club en ce début de saison. La colère a été telle qu’il se murmure que la Viola a fait inclure une clause anti-Juve dans le contrat de son attaquant vedette afin de s’assurer qu’il ne rejoigne pas le champion d’Italie. Voilà qui promet donc de chaudes retrouvailles.

Montella veut la victoire

"Pour cette ville, cette rencontre c’est comme un derby", confie ainsi l’entraîneur sur le site du club. Il n’en reste pas moins que c’est bien la Juve qui fait office de terreur en Serie A et qui reste forcément l’équipe à battre. Pourtant, Montella ne part pas battu à l’heure de recevoir la Vieille Dame au stade Artemio Franchi. "Un match nul ? Non, il faut essayer de gagner tous les matches. Si une équipe ne perd pas souvent, il y a forcément des raisons. La Juve est peu au-dessus du lot mais personne n’est imbattable", plaide-t-il. La Viola peut effectivement s’appuyer sur des joueurs solides et un équilibre qui n’a plus rien de précaire.   

Avec les arrivées estivales de Pizarro, Borja Valero, Fernandez, Roncaglia ou encore Aquilani, le milieu de terrain a même fière allure et apporte un plus évident à toute l’équipe, encore plus avec un Jovetic en attaque. Il reste néanmoins encore quelques soucis à régler, notamment en termes de continuité dans l’effort. "C’est difficile de maintenir la même intensité durant tout le match. On a eu des opportunités de tuer le match… Il faut apprendre de ses erreurs et être plus précis", consent l’entraîneur toscan, qui aimerait évidemment que son groupe retienne immédiatement les leçons. Car, face à la Juve, la moindre erreur pourrait coûter cher.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !