Programme, retransmissions, groupes, stades, ballon, mascotte, billetterie... Tout sur l'Euro 2016 en France

Programme, retransmissions, groupes, stades, ballon, mascotte, billetterie... Tout sur l'Euro 2016 en France©Media365
A lire aussi

Rédaction Football365, publié le vendredi 08 avril 2016 à 18h50

Retrouvez toutes les informations à savoir sur l'Euro 2016. Programme, retransmissions des matchs, groupes, stades, ballon, mascotte, logo ou design des billets... Vous n'aurez plus aucune excuse si vous n'êtes pas encore au point.

Quels matchs sur quelles chaînes ?

BeIN Sports diffusera la totalité des rencontres, du match d'ouverture du 10 juin entre l'équipe de France et la Roumanie (21h00 au Stade de France) à la finale du dimanche 10 juillet à 21h00. Mais si vous n'êtes pas abonnés à beIN, vous pourrez également voir beaucoup de rencontres sur deux chaînes gratuites, TF1 et M6. Lors du premier tour, TF1 retransmettra les deux premiers matchs des Bleus, contre la Roumanie et l'Albanie, tandis que le Suisse-France du dimanche 19 juin à Lille (21h00) sera diffusé par M6. C'est également sur TF1 que vous pourrez suivre le huitième de finale éventuel de la France, ainsi que cinq autres matchs de ce stade de l'épreuve. En revanche, si les Français poursuivent leur route, c'est M6 qui aura le privilège de retransmettre leur quart de finale, TF1 reprenant la main en demi-finale si Didier Deschamps et ses hommes sont toujours en course. La finale, que l'équipe de France soit concernée ou pas, sera elle diffusée sur M6 et bien évidemment sur beIN.


Quels sont les groupes ?

Les 24 équipes qualifiées ont été réparties en six groupes de quatre, du groupe A (celui de la France) au groupe F, où l'on retrouvera notamment le Portugal de Cristiano Ronaldo. Découvrez la composition des six groupes.

Groupe A : France, Roumanie, Albanie, Suisse
Groupe B : Angleterre, Russie, pays de Galles, Slovaquie
Groupe C : Allemagne, Ukraine, Pologne, Irlande du Nord
Groupe D : Espagne, République tchèque, Turquie, Croatie
Groupe E : Belgique, Italie, Eire, Suède
Groupe F : Portugal, Islande, Autriche, Hongrie



Le programme des matchs

L'Euro 2016 débutera le vendredi 10 juin avec le match entre la France et la Roumanie au Stade de France (21h00) et s'achèvera un mois plus tard, le dimanche 10 juillet avec la finale, programmée à Saint-Denis à 21h00. Retrouvez le programme et le calendrier complet des 51 matchs.

Phase de poules
Vendredi 10 juin
21h00 : France - Roumanie, à Saint-Denis (groupe A)

Samedi 11 juin
15h00 : Albanie - Suisse, à Lens (groupe A)
18h00 : pays de Galles - Slovaquie, à Bordeaux (groupe B)
21h00 : Angleterre - Russie, à Marseille (groupe B)

Dimanche 12 juin
15h00 : Turquie - Croatie, à Paris (groupe D)
18h00 : Pologne - Irlande du Nord, à Nice (groupe C)
21h00 : Allemagne - Ukraine, à Lille (groupe C)

Lundi 13 juin
15h00 : Espagne - République tchèque, à Toulouse (groupe D)
18h00 : Eire - Suède, à Saint-Denis (groupe E)
21h00 : Belgique - Italie, à Lyon (groupe E)

Mardi 14 juin
18h00 : Autriche - Hongrie, à Bordeaux (groupe F)
21h00 : Portugal - Islande, à Saint-Etienne (groupe F)

Mercredi 15 juin
15h00 : Russie - Slovaquie, à Lille (groupe B)
18h00 : Roumanie - Suisse, à Paris (groupe A)
21h00 : France - Albanie, à Marseille (groupe A)

Jeudi 16 juin
15h00 : Angleterre - pays de Galles, à Lens (groupe B)
18h00 : Ukraine - Irlande du Nord, à Lyon (groupe C)
21h00 : Allemagne - Pologne, à Saint-Denis (groupe C)

Vendredi 17 juin
15h00 : Italie - Suède, à Toulouse (groupe E)
18h00 : République tchèque - Croatie, à Saint-Etienne (groupe D)
21h00 : Espagne - Turquie, à Nice (groupe D)

Samedi 18 juin
15h00 : Belgique - Eire, à Bordeaux (groupe E)
18h00 : Islande - Hongrie, à Marseille (groupe F)
21h00 : Portugal - Autriche, à Paris (groupe F)

Dimanche 19 juin
21h00 : Suisse - France, à Lille (groupe A)
21h00 : Roumanie - Albanie, à Lyon (groupe A)

Lundi 20 juin
21h00 : Slovaquie - Angleterre, à Saint-Etienne (groupe B)
21h00 : Russie - pays de Galles, à Toulouse (groupe B)

Mardi 21 juin
21h00 : République tchèque - Turquie, à Lens (groupe D)
21h00 : Croatie - Espagne, à Bordeaux (groupe D)

Mercredi 22 juin
18h00 : Hongrie - Portugal, à Lyon (groupe F)
18h00 : Islande - Autriche, à Saint-Denis (groupe F)
21h00 : Italie - Eire, à Lille (groupe E)
21h00 : Suède - Belgique, à Nice (groupe E)

Huitièmes de finale
Samedi 25 juin
15h00 : 2eme groupe A - 2eme groupe C (match 37), à Saint-Etienne
18h00 : 1er groupe B - 3eme groupe A, C ou D (match 38), à Paris
21h00 : 1er groupe D - 3eme groupe B, E ou F (match 39), à Lens

Dimanche 26 juin
15h00 : 1er groupe A - 3eme groupe C, D ou E (match 40), à Lyon
18h00 : 1er groupe C - 3eme groupe A, B ou F (match 41), à Lille
21h00 : 1er groupe F - 2eme groupe E (match 42), à Toulouse

Lundi 27 juin
18h00 : 1er groupe E - 2eme groupe D (match 43), à Saint-Denis
21h00 : 2eme groupe B - 2eme groupe F (match 44), à Nice

Quarts de finale
Jeudi 30 juin
21h00 : Vainqueur match 37 - vainqueur match 39 (match 1), à Marseille

Vendredi 1er juillet
21h00 : Vainqueur match 38 - vainqueur match 42 (match 2), à Lille

Samedi 2 juillet
21h00 : Vainqueur match 41 - vainqueur match 43 (match 3), à Bordeaux

Dimanche 3 juillet
21h00 : Vainqueur match 40 - vainqueur match 44 (match 4), à Saint-Denis

Demi-finales
Mercredi 6 juillet
21h00 : Vainqueur match 1 - vainqueur match 2 (match 1), à Lyon

Jeudi 7 juillet
21h00 : Vainqueur match 3 - match 4 (match 2), à Marseille

Finale
Dimanche 10 juillet
21h00 : Vainqueur match 1 - vainqueur match 2, à Saint-Denis


Qui seront les arbitres ?

Après le fiasco de la dernière Coupe du Monde (aucun arbitre français retenu), la France compte cette fois un représentant parmi les 18 arbitres retenus : Clément Turpin (33 ans). Il en est à peu près de même pour tous les arbitres qui officieront lors de cet Euro, à l'exception de l'Angleterre, qui sera représentée par deux arbitres : Martin Atkinson et Mark Clattenburg.

Les 18 arbitres retenus pour l'Euro
Martin Atkinson et Mark Clattenburg (Angleterre), Felix Brych (Allemagne), Cuneyt Cakir (Turquie), William Collum (Ecosse), Jonas Eriksson (Suède), Ovidiu Hategan (Roumanie), Sergey Karasev (Russie), Viktor Kassai (Hongrie), Pavel Kralovec (République tchèque), Bjorn Kuipers (Pays-Bas), Szymon Marciniak (Pologne), Milorad Mazic (Serbie), Svein Moen (Norvège), Nicola Rizzoli (Italie), Damir Skomina (Slovénie), Clément Turpin (France) et Carlos Velasco Carballo (Espagne)

Dans quels stades ?

Les matchs se disputeront dans les dix stades suivants : le Stade de France (Saint-Denis), le Stade Vélodrome (Marseille), le Parc OL (Lyon), le stade Pierre-Mauroy (Lille), le Parc des Princes (Paris), le Matmut Atlantique Stadium (Bordeaux), le stade Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne), le stade Bollaert-Delelis (Lens), l'Allianz Riviera (Nice) et le Stadium de Toulouse. Enceinte présentant la plus grande capacité avec la possibilité de recevoir 81 300 spectateurs, le Stade de France sera celui qui accueillera le plus de rencontres (sept). Le match d'ouverture entre la France et la Roumanie et la finale se disputeront notamment à Saint-Denis.

A noter que six rencontres se disputeront à Lille, Lyon et Marseille mais seuls le Parc OL et le stade Vélodrome abriteront les deux demi-finales, le stade Pierre-Mauroy devant se contenter d'un quart de finale au même titre que Bordeaux. En revanche, comme au Parc des Princes, seuls cinq matchs se disputeront au Matmut Atlantique Stadium. Avec seulement quatre rencontres à se mettre sous la dent, Lens, Saint-Etienne, Nice et Toulouse n'auront pas de privilège. Les quatre stades se consoleront avec chacun un huitième de finale.



Avec quel ballon ?

Dévoilé en novembre dernier par Zinédine Zidane, l'un des ambassadeurs de la compétition, « Beau Jeu » sera l'un des acteurs majeurs de cet Euro 2016 en France. Bleu, blanc et rouge, en référence au drapeau français, avec des nuances d'argent rappelant le trophée Henri-Delaunay qui sera remis au vainqueur et des éléments graphiques laissant deviner les lettres E-U-R-O et les chiffres 2-0-1-6, ce ballon ressemble beaucoup au « Brazuca » de la dernière Coupe du Monde au Brésil. Une volonté d'adidas, qui tenait à ce que l'on retrouve dans « Beau Jeu » les caractéristiques innovantes du ballon du Mondial et en livrer une version améliorée pour l'Euro. A noter que ce ballon est vendu au prix de 140 euros par la marque aux trois bandes.


Qui est la mascotte de l'Euro ?

Préféré à « Goalix » et « Driblou » par les supporters des Bleus, « Super Victor » est officiellement depuis le 30 novembre 2014 la mascotte de l'Euro 2016. D'après les organisateurs, le nom de ce petit garçon présentant des super pouvoirs, grâce à sa cape et à ses chaussures magiques qui lui permettent notamment de voler, incarne les aspects de victoire (Victor) et de super-héros (Super). Le costume de « Super Victor » sera porté tour à tour par des comédiens (de moins d'1,75 m) castés par une agence. Toutes les vingt minutes, la mascotte disparaîtra pour permettre la relève. A noter que « Super Victor » a son compte Twitter officiel. A deux mois de l'Euro, il ne fait toujours pas l'unanimité pour autant.



Comment est le logo ?

« L'objectif est d'associer la créativité qui caractérise la culture française à la beauté du football et de donner à l'Euro 2016 son identité propre. » Voilà comment le comité d'organisation de l'Euro 2016 avait présenté le logo de l'épreuve, il y a près de trois ans après que Michel Platini a levé le mystère sur le dessin choisi. Conçu par une agence portugaise, le logo donne notamment à voir au centre un trophée Henri-Delaunay, qui sera remis au vainqueur du tournoi, revisité en bleu-blanc et rouge.


Comment sont les billets des matchs ?

L'UEFA a levé le voile début avril sur le visuel du billet qui permettra aux spectateurs d'assister aux 51 matchs de la compétition (un tiers des billets sera distribué en mains propres et quinze millions de demandes avaient été faites pour tenter d'obtenir le précieux sésame). Unique, le billet de l'Euro 2016 présentera pour la première fois de l'histoire une image phototonique à haute résolution. En langage moins technique, cela signifie qu'il laissera apparaître un hologramme, sur lequel a naturellement été dessiné « Super Victor », la mascotte du tournoi. Conçu en grande partie pour plaire au public, le billet de l'Euro reprendra par ailleurs des détails plus traditionnels, comme des éléments graphiques évoquant le tournoi ou les pictogrammes des dix stades. Sans oublier une gravure, une perforation au laser et, bien évidemment, le code-barres qui permet d'entrer dans les stades.




Les « fan zones », c'est quoi ?

Retenez bien ce mot : fan zone. Il devrait être énormément utilisé pendant l'Euro. Dans chacune des dix villes hôtes, le comité d'organisation a en effet prévu de créer des périmètres plus ou moins grands, installés pour la plupart en centre-ville, afin de permettre aux supporters n'ayant pas la chance d'avoir de billet de suivre le match de leurs équipes préférées sur un écran géant. Des zones qui présentent la particularité d'être entièrement gratuites et d'offrir en leur sein de très nombreuses animations ainsi que des concerts et de nombreux points de vente de produits dérivés. Mais surtout la possibilité de boire et manger. Devant la forte menace terroriste entourant cet Euro 2016, le maintien ou non des « fan zones » a longtemps été à l'étude avant que François Hollande, Manuel Valls et le Ministre des Sports, Patrice Kanner, n'y mettent tous un terme, précisant toutefois qu'ils se gardaient le droit de fermer l'une de ces fan zones le jour-même d'un match. A commencer par celle du Champ-de-Mars en plein cœur de Paris, qui pourra accueillir près de 120 000 personnes.

Les dix « fan-zones » pendant l'Euro
Paris : Champ-de-Mars (120 000 personnes)
Marseille : Plages du Prado (80 000 personnes)
Bordeaux : Place des Quinconces (60 000 personnes)
Lyon : Place Bellecour (25 000 personnes)
Lille : Parc Matisse (25 000 personnes)
Nice : Théâtre de Verdure (10 000 personnes)
Lens : Hôtel de Ville (entre 7 000 et 10 000 personnes)
Saint-Denis : Parc de la Légion d'Honneur
Saint-Etienne : Parc François-Mitterrand (20 000 personnes)
Toulouse : Allées Jules-Guesde (12 000 personnes)



Quel est l'hymne de l'Euro ?

L'Euro 2016 ne se refuse rien. C'est la superstar mondiale David Guetta qui a été choisi pour interpréter l'hymne officiel de la compétition. Le nom du morceau ? « This one's for you » (celui-ci, il est pour toi). Le célèbre DJ avait dévoilé en fin d'année un premier extrait du morceau ainsi qu'un aperçu du clip officiel de la BO de l'Euro. Là aussi, le comité d'organisation a vu très grand, avec dans les rôles principaux Zlatan Ibrahimovic, Zinédine Zidane ou encore David Trezeguet. Cet Euro démarre très fort.//
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));
// >


Have YOU ever dreamt of collaborating with David Guetta? Here's your chance. He wants ALL your voices on his next single. See how here : https://thisonesforyou.com/

Posté par David Guetta sur samedi 20 février 2016



Quand seront connus les 23 Bleus ?

C'est le 12 mai prochain que seront connus les 23 joueurs de l'équipe de France retenus pour l'Euro. C'est ce jour-là que Didier Deschamps dévoilera sa liste pour la compétition. Mais rien ne permet d'assurer qu'elle ne comportera que 23 noms. Deschamps pourrait en effet très bien en proposer 30, avec sept réservistes inclus. C'est ce qu'il avait fait pour la dernière Coupe du Monde mais en précisant bien qui étaient les 23 sûrs et les sept susceptibles de profiter d'un forfait de dernière minute. C'est précisément ce qu'il s'était passé avec les défections de Franck Ribéry et Clément Grenier, remplacés par Rémy Cabella et Morgan Schneiderlin.
 
0 commentaire - Programme, retransmissions, groupes, stades, ballon, mascotte, billetterie... Tout sur l'Euro 2016 en France
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]