Bernard Cazeneuve veut tout faire pour limiter les risques

Bernard Cazeneuve veut tout faire pour limiter les risques©Media365
A lire aussi

, publié le mercredi 30 mars 2016 à 08h27

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est exprimé mardi en marge de la victoire de l'équipe de France sur la Russie (4-2). L'occasion pour lui de rappeler la détermination de l'Etat à tout mettre en oeuvre pour que l'Euro 2016 se déroule au mieux, sans pour autant promettre le risque zéro.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE DE FRANCE

Bernard Cazeneuve, quel était l'objectif du dispositif de sécurité important mis en place pour le match de l'équipe de France contre la Russie mardi à Saint-Denis (4-2) ? Nous mobilisons, pour les grandes manifestations sportives partout sur le territoire national, les forces de sécurité à un niveau très élevé pour permettre aux Français de continuer à vivre comme avant. Ce niveau de précaution est important, compte tenu de la nature de la menace. Il est important aussi en vue des événements sportifs qui se profilent, notamment l'Euro 2016.

Ce dispositif était-il vraiment inédit ?Le haut niveau de sécurité mis en place ce soir (mardi) avait été testé à l'occasion des matchs de rugby du Tournoi des VI Nations ces dernières semaines. Nous allons continuer, avec Patrick Kanner (ndlr : le ministre des Sports), les autorités internationales et européennes, ainsi que celles du football français, à préparer la grande manifestation de l'Euro 2016 avec un objectif simple : 100% de précautions. Ça ne veut pas dire un risque zéro, ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de difficultés à un moment ou à un autre, pas nécessairement liées au terrorisme. Mais nous sommes convaincus que ce niveau de sécurisation permet à ces manifestations de se dérouler dans la sérénité et dans la quiétude. C'est l'objectif conjoint des autorités françaises, politiques ou civiles, et des autorités du football. L'Euro 2016 doit être un grand moment de fête.

Beaucoup d'arrêtés préfectoraux ont été pris ces derniers mois pour limiter les déplacements de supporters en interne. Comment allez-vous gérer l'afflux de fans venus de l'étranger pendant l'Euro ?J'ai pris des mesures en interne, parfois contestées. Je ne les ai pas prises de gaieté de cœur, mais parce qu'il faut assurer la sécurisation des manifestations sportives. Pour le reste, il y a un comité de pilotage de la sécurité de l'Euro 2016, coprésidé par Patrick Kanner et moi-même, en présence de l'ensemble des services concernés de l'Etat et des instances du football. C'est avec eux que je traiterai de ce sujet. En fonction de l'évaluation que nous ferons des risques, des contacts que nous prendrons avec les clubs étrangers (sic), nous prendrons toute disposition pour éviter qu'il y ait des difficultés liées au comportement, comment dirais-je, trop passionné d'un certain nombre de supporters.

« J'appelle chacun à la responsabilité, à la lucidité et à la cohésion »
Comment allez-vous décider du dispositif mis en place pendant l'Euro ?Si nous voulons être efficaces, il faut le faire en très étroite liaison avec les instances sportives, parce qu'elles ont des contacts et une expérience. La sécurité des manifestations sportives est une coproduction entre l'Etat, notamment les services qui dépendent du Ministère de l'Intérieur, les instances du football et les supporters eux-mêmes. Les citoyens n'ont aucun intérêt à ce que la fête ne soit pas belle, ils peuvent être acteurs de la sécurité de ces grandes manifestations. J'appelle chacun à la responsabilité, à la lucidité et à la cohésion. Nous devons aussi montrer, dans le contexte particulier auquel nous sommes confrontés, que notre détermination à continuer à vivre libres et heureux est plus forte que la volonté des terroristes de porter atteinte à ce que nous sommes.

Allez-vous travailler en concertation avec les autorités étrangères et prendre des dispositions particulières selon les sélections ?La sécurisation des équipes présentes sur le territoire national mobilisent fortement les services sous ma responsabilité. Mais bien entendu, en matière de lutte antiterroriste, nous sommes beaucoup plus efficaces lorsque nous communiquons en permanence les uns avec les autres. Les arrestations qui ont été effectuées à Paris puis à Bruxelles et à Rotterdam la semaine dernière montrent que, lorsque nos propres services intérieurs font un travail d'investigation depuis des mois et qu'il est partagé avec d'autres services de renseignement, nous avons de bons résultats. C'est la méthode qui doit prévaloir pour tous les événements et pour tous les risques. Nous ferons ce qui est de notre compétence régalienne sur le territoire nationale et nous le ferons en communication avec d'autres services, concernant des risques ou des précautions à prendre.

 
12 commentaires - Bernard Cazeneuve veut tout faire pour limiter les risques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]