Brèves Football

  • Créé le 23/02/2014 - 18:34

    Belgique-Wilmots: "De la satisfaction"

    Marc Wilmots, le sélectionneur de la Belgique, a estimé que le tirage au sort des éliminatoires de l’Euro 2016 "aurait pu être pire", dimanche à Nice. "Je ne vais pas dire que c'est magnifique, parce que chaque match est difficile. Mais je vais rentrer à la maison avec le sentiment de la satisfaction. Nous avons évité les grosses nations et nous pouvons remporter tous nos matches face à nos adversaires. C'est notre objectif", a expliqué l’ancien milieu de terrain, rapporte le site de l’UEFA. Placés dans le chapeau 2 alors qu’ils étaient têtes de série lors du tirage de la Coupe du monde 2014, les Diables rouges ont hérité de la Bosnie, ainsi que de Chyrpe, Andorre, du pays de Galles et d'Israël.

  • Créé le 23/02/2014 - 13:58

    L’Angleterre contre la Suisse, la Belgique pour la Bosnie

    Le tirage au sort des éliminatoires de l’Euro 2016 n’a pas offert de "groupe de la mort". Têtes de série à la Coupe du monde au Brésil mais placées dans le chapeau 2, dimanche midi à Nice, la Suisse et la Belgique ont respectivement hérité de l’Angleterre de Roy Hodgson (qui avait emmené la Nati à la World Cup 94) et de la Bosnie-Herzégovine. Les Diables rouges devront également dominer les Gallois de Gareth Bale. L’Espagne, tenante du titre, devrait s’en sortir facilement contre l’Ukraine, la Slovaquie, la Biélorussie, la Macédoine et le Luxembourg, tandis que les Pays-Bas auront un peu plus de résistance avec les Tchèques et les Turcs à affronter. L’Allemagne retrouvera notamment la Pologne, affrontera les Celtes irlandais et écossais et jouera à Gibraltar, en lice pour la première fois. A noter le groupe sans nation forte entre la Grèce, la Hongrie, la Roumanie, la Finlande, l’Irlande du Nord et les Féroé. Seront qualifiés pour la phase finale en France les premiers et deuxièmes des neuf poules ainsi que le meilleur troisième, en ne comptant pas les matches contre les derniers de chaque groupe (et les amicaux contre les Bleus dans le groupe I). Les huit autres troisièmes joueront des barrages. La phase de qualification débutera en septembre. Groupe A: Pays-Bas, République tchèque, Turquie, Lettonie, Islande, Kazakhstan Groupe B: Bosnie-Herzégovine, Belgique, Israël, Pays de Galles, Chypre, Andorre Groupe C: Espagne, Ukraine, Slovaquie, Biélorussie, Macédoine, Luxembourg Groupe D: Allemagne, Irlande, Pologne, Ecosse, Géorgie, Gibraltar Groupe E: Angleterre, Suisse, Slovénie, Estonie, Lituanie, Saint-Marin Groupe F: Grèce, Hongrie, Roumanie, Finlande, Irlande du Nord, Féroé Groupe G: Russie, Suède, Autriche, Monténégro, Moldavie, Liechtenstein Groupe H: Italie, Croatie, Norvège, Bulgarie, Azerbaïdjan, Malte Groupe I: Portugal, Danemark, Serbie, Arménie, Albanie

  • Créé le 23/02/2014 - 13:08

    Les Bleus contre le Portugal, le Danemark ou la Serbie

    Déjà qualifiée en tant que pays organisateur, mais placée virtuellement dans le groupe I (celui à 5 nations) afin de disputer des matches amicaux de haut niveau, l’équipe de France a hérité d’adversaires de qualité, dimanche midi, lors du tirage au sort des éliminatoires de l’Euro 2016. Le Portugal sera la tête de série de cette poule, dont les deux premiers seront qualifiés directement. Les Bleus de Didier Deschamps devront également affronter le Danemark, la Serbie, l’Arménie et l’Albanie. Les qualifications débuteront en septembre prochain. Le calendrier sera défini ultérieurement.

  • Créé le 23/02/2014 - 10:52

    A 24, c'était non pour l'Angleterre et l'Allemagne

    Avant le tirage au sort des qualifications à l’Euro 2016 (12h à Nice), qui inclura l’équipe de France en adversaire fictif, Michel Platini a avoué que l’Angleterre et l’Allemagne n’étaient pas favorables à une compétition à 24 équipes. "S’ils n’aiment pas, ils ne sont pas obligés de participer à cette compétition (sourire). Mais c’est vrai que les fédérations anglaises et allemandes n’étaient pas en faveur de ce projet. Sur les 54, il y avait près de 50, 51 associations qui voulaient ce tournoi à 24. Après, dans toutes les démocraties, la grande majorité l’emporte", a révélé le président de l’UEFA. La légende du football français a également expliqué son idée de la Semaine du football. Les journées des éliminatoires seront étalées du jeudi au mardi avec des rencontres tous les jours. "On voulait mettre l’accent sur la Semaine du football car c’est une grande innovation qui a été acceptée à l’unanimité par les fédérations, a-t-il avoué. Désormais, les amoureux du football pourront suivre tous les matches des sélections nationales au travers de toute l’Europe. Ça sera l’égal de la Ligue des champions. C’est une vraie volonté de l’UEFA de ramener les équipes nationales au niveau des clubs. Pour moi, il n’y a pas de football des uns et de football des autres…"

  • Créé le 22/02/2014 - 17:34

    Euro 2016: Contre le Portugal lors de la simulation

    Qualifiée en tant que pays organisateur, l’équipe de France est néanmoins incluse dans les qualifications de l’Euro 2016, dont le tirage au sort se déroulera dimanche à Nice. Placés virtuellement dans le chapeau des plus mauvaises équipes et positionnés d’emblée dans la poule I qui ne comptera que 5 nations, les Bleus ont hérité du Portugal, du Danemark, d’Israël et de l’Arménie, lors de la simulation du tirage au sort effectuée samedi. "Donc ce sont des beaux matches à jouer. Parfois, ce n’est pas si simple de trouver des rencontres amicales…", a réagi Michel Platini, le président de l’UEFA.

  • Créé le 11/02/2014 - 16:30

    Le tirage effectué par des gardiens

    Le prochain championnat d’Europe, organisé en France, fait déjà dans l’inédit. Pour la première fois de l’histoire, le tirage au sort des éliminatoires de l’Euro 2016, qui aura lieu le 23 février prochain à Nice, sera effectué uniquement par… des gardiens de but. Une volonté du président de l’UEFA, Michel Platini, qui a souhaité rendre hommage aux différents portiers qu’il a croisés au cours de sa carrière ainsi qu’à d’autres spécialistes européens. Ce jour-là, le trophée Henri Delaunay sera ainsi présenté par deux ex-internationaux tricolores: Joël Bats et Fabien Barthez. Le champion d’Europe 1984 et le champion du monde 1998 seront accompagnés, au cours de cette cérémonie, par Jose Angel Iribar (Espagne), Dino Zoff (Italie), Ivo Viktor (République tchèque), Harald Schumacher (Allemagne), Peter Schmeichel (Danemark), Andreas Kopke (Allemagne), Antonios Nikopolidis (Grèce), Gordon Banks (Angleterre), Rinat Dassaiev (ex-URSS), Jean-Marie Pfaff (Belgique), Pat Jennings (Irlande du Nord), Hans Van Breukelen (Pays-Bas), Edwin van der Sar (Pays-Bas), Jan Tomaszewski (Pologne), Vitor Baia (Portugal) et Ray Clemence (Angleterre).

  • Créé le 24/01/2014 - 14:52

    Belgique et Suisse pas têtes de série

    La composition des chapeaux pour le tirage au sort des qualifications à l'Euro 2016, qui aura lieu le 23 février prochain, à Nice, a été dévoilée ce vendredi par l'UEFA. Si l'Espagne sera évidemment l'une des neuf têtes de série à cette occasion, voilà un statut dont seront privées en revanche la Belgique et la Suisse, deux nations placées dans le deuxième chapeau, bien que toutes deux avaient bénéficié de cette "protection" à l'occasion du tirage au sort de la phase de poules de la Coupe du monde 2014. Bien que qualifiée d'office pour la phase finale en sa qualité de pays hôte de la compétition, la France rejoindra le groupe, tiré au sort, à cinq équipes, afin de permettre aux Bleus, placés dans un mode compétition, de disputer des rencontres amicales, soit au moins 10 matches en 14 mois.

    On notera enfin la première apparition de la sélection de Gibraltar qui, après avoir disputé le 19 novembre dernier la première rencontre officielle de son histoire contre la Slovaquie (0-0), va pour la première fois tenter de se qualifier pour une compétition majeure ; seule restriction, ce nouveau venu ne pourra pas affronter l'Espagne. Enfin, pour rappel, le tirage au sort de la phase finale est prévu le 12 décembre 2015 à Paris. Chapeau 1 : Espagne (tenant), Allemagne, Pays-Bas, Italie, Angleterre, Portugal, Grèce, Russie, Bosnie-Herzégovine Chapeau 2 : Ukraine, Croatie, Suède, Danemark, Suisse, Belgique, République tchèque, Hongrie, République d'Irlande Chapeau 3 : Serbie, Turquie, Slovénie, Israël, Norvège, Slovaquie, Roumanie, Autriche, Pologne Chapeau 4 : Monténégro, Arménie, Écosse, Finlande, Lettonie, Pays de Galles, Bulgarie, Estonie, Biélorussie Chapeau 5 : Islande, Irlande du Nord, Albanie, Lituanie, Moldavie, Ancienne République yougoslave de Macédoine, Azerbaïdjan, Géorgie, Chypre Chapeau 6 : Luxembourg, Kazakhstan, Liechtenstein, Îles Féroé, Malte, Andorre, Saint-Marin, Gibraltar

  • Créé le 23/12/2013 - 18:34

    Lituanie: Pankratjevas confirmé

    La fédération lituanienne a pris sa décision... Nommé il y a trois mois sélectionneur par intérim après le départ de Csaba Laszlo, Igoris Pankratjevas a été confirmé à la tête de l'équipe nationale A de Lituanie. Le technicien de 48 ans devra donc aider les siens à se qualifier pour l'Euro 2016, qui sera organisé par la France.

  • Créé le 20/12/2013 - 14:50

    Les Bleus vont jouer les qualifs...

    ...mais pour du beurre. Pays hôte du prochain Championnat d'Europe, en 2016, la France sera vraisemblablement invitée à disputer les qualifications même si elle sera d'office qualifiée pour la phase finale de la compétition continentale. L'idée présentée par l'UEFA serait d'intégrer l'équipe de France dans un groupe de cinq mais aucun des résultats des matches concernant les Bleus ne sera comptabilisé dans le classement de la poule. Les hommes de Didier Deschamps disputeraient ainsi une campagne de qualification classique bien qu'amicale les concernant. L'UEFA devrait valider cette innovation lors de son prochain comité exécutif, les 23 et 24 janvier prochains.

  • Créé le 19/12/2013 - 16:16

    Azerbaïdjan: Vogts jusqu'en 2016

    Arrivé au printemps 2008 à la tête de l'équipe nationale, Berti Vogts semble se plaire en Azerbaïdjan, et la fédération paraît contente de son travail. Pour preuve, le technicien allemand, ancien sélectionneur de la NationalMannschaft par ailleurs, a prolongé son contrat jusqu'en 2016. Il mènera donc les Azéris pendant la campagne des éliminatoires de l'Euro 2016.

  • Créé le 19/12/2013 - 14:42

    Les éliminatoires auront lieu quasiment tous les jours

    Les éliminatoires de l'Euro 2016, auxquelles ne participera pas la France en tant que pays hôte de la phase finale et donc qualifié d'office, se joueront tous les jours de la semaine sauf le mercredi. Ainsi, la première journée aura lieu les dimanche 7 septembre 2014, lundi 8 et mardi 9. Et le jeudi, le vendredi et le samedi seront donc également utilisés jusqu'à la dernière journée, programmée les 11, 12 et 13 octobre 2015. Avec 24 équipes participantes, tous les premiers et deuxièmes de groupe valideront leur ticket, de même que le meilleur troisième.

  • Créé le 18/12/2013 - 17:20

    Pour Fourneyron, la subvention européenne "constitue une avancée majeure"

    Valérie Fourneyron, la ministre des Sports, se réjouit de la décision de la Commission européenne d’autoriser le versement des aides publiques pour la construction et la rénovation des stades prévus pour l’accueil de l’Euro 2016 en France. "L’étape franchie aujourd’hui, avec le feu vert accordé par la Commission européenne, constitue une avancée majeure pour l’accueil de l’Euro 2016 en France, assure-t-elle. Elle est le résultat d’une mobilisation sans faille de l’Etat et des villes concernées pour que ce dossier aboutisse rapidement et positivement. Nous pouvons désormais nous projeter sereinement dans l’organisation de cette grande fête du football européen, dont je souhaite qu’elle laisse un héritage au football tricolore tout entier, à l’ensemble des territoires et à tous les Français."

  • Créé le 26/06/2013 - 14:34

    Euro 2016: Le tirage des éliminatoires à Nice

    Le tirage au sort des éliminatoires de l'Euro 2016, organisé par la France (et premier à 24 nations), aura lieu le 23 février 2014. L'événement se tiendra au palais Acropolis de Nice, une des villes organisatrices de la compétition. Toutes les équipes du Vieux continent seront concernées, hormis les Bleus bien entendu. Paris accueillera plus tard le tirage de la phase finale.

  • Créé le 26/06/2013 - 14:10

    Euro 2016: Le logo rendu public

    L'UEFA a dévoilé ce mercredi à Paris au Pavillon Cambon Capucines le logo de l'Euro 2016 qui se déroulera en France. Le trophée et la couleur bleue s'unissent autour du thème "Célébrer l'art du football". "L'objectif est d'associer la créativité qui caractérise la culture française ainsi que la beauté du football et de donner à l'UEFA Euro 2016 son identité propre. Cela contribue à mettre en valeur le prestige de l'un des plus importants événements sportifs de la planète en lui conférant une identité facilement reconnaissable", a précisé le site de l'instance dirigée par Michel Platini. La compétition démarrera le 10 juin pour se conclure le 10 juillet. Pour rappel, il s'agit du dernier championnat d'Europe des Nations se tenant dans un seul pays.

  • Créé le 28/03/2013 - 20:50

    Euro 2016-Platini: "Des éliminatoires moins intéressants"

    A l'occasion d'une conférence de presse organisée dans le cadre d'un comité exécutif de l'Uefa, à Sofia, Michel Platini a livré son sentiment sur le passage de 16 à 24 équipes pour l'Euro 2016. "Cette décision a été prise en 2006 à la suite d'une demande de l'Irlande et de l'Ecosse, a rappelé le dirigeant français. J'ai pensé que c'était l'occasion de voir si la quantité influerait sur la qualité mais je pense que nous avons 24 bonnes équipes en Europe, plus ou moins du même calibre, donc la qualité n'en pâtira pas. (...) La seule petite difficulté se posera lors des éliminatoires car il y aura des matches moins intéressants à ce stade de la compétition car les fédérations ont souhaité conserver le même système. Nous aurons deux ou trois équipes qui pourront se qualifier dans des groupes de six. Les matches seront moins décisifs mais le tournoi en lui-même sera intéressant"

  • Créé le 25/01/2013 - 18:54

    Euro 2016: Les dix villes hôtes confirmées

    Le Comité exécutif de l’UEFA a confirmé ce vendredi les dix sites qui accueilleront l'Euro 2016 en France, suivant la liste soumise par la Fédération Française de Football. Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Étienne et Toulouse sont les heureux élus. La phase de qualification pour l'Euro débutera en septembre 2014, après le tirage au sort qui se tiendra au printemps 2014. Le tirage au sort de la phase finale aura quant à lui lieu à la fin de l’année 2015.

  • Créé le 17/01/2013 - 22:08

    Euro 2016: Le Graët enthousiaste pour les stades

    Noël Le Graët n'a pas caché sa satisfaction jeudi sur l'avancée des travaux des stades chargés d'accueillir l'Euro 2016. "La France peut se satisfaire de l’évolution de ces dossiers. Les dix villes ont aujourd’hui une vision extrêmement positive sur la possibilité d’organiser l’Euro 2016", a ainsi confié le président de la FFF à la suite d'une réunion organisée dans la matinée afin de faire le point sur la situation en compagnie du président du comité d'organisation Jacques Lambert. Pour le patron du football français, les quatre stades neufs construits à Lille, Nice, Bordeaux et Lyon seront "prêts pour 2015 et répondront aux normes de l'Uefa". Quant aux six autres - Marseille Saint-Etienne, Toulouse, Lens, Paris (Parc des Princes) et Saint-Denis (Stade de France) -, "les travaux de rénovation ont commencé pour certains et seront terminés aux dates prévues". En tout, la France consacre 1,6 milliards d'euros pour la construction ou la rénovation de ces stades. "Jamais une telle enveloppe n'avait été consacrée au sport en France", souligne Noël Le Graët.

  • Créé le 23/10/2012 - 18:48

    Euro 2016-Le Graët: "Nous sommes dans les délais"

    La première réunion du comité de pilotage de l'Euro 2016 s'est tenue ce mardi au siège de la FFF. L'occasion pour son président, Noël Le Graët, de faire un point sur l'avancée des travaux des neuf stades chargés d'accueillir la compétition. "Le rôle de la Fédération est de livrer à l'UEFA neuf stades pour cette épreuve. Aujourd'hui, nous sommes dans les délais, a confié le patron du foot français. Saint-Denis ne pose aucun problème, Lille est déjà livré et Bordeaux va démarrer. Nice devrait être livré en juillet 2013, et Marseille en juillet 2014 tout comme Saint-Etienne. Le Parc des Princes ne présente aucune difficulté, et Toulouse sera prêt en juin 2015. Concernant le stade de Lyon, les travaux ont démarré et devraient être achevés dans les temps. Enfin, Lens semble se remettre dans la course puisque la région a repris le dossier."

  • Créé le 23/10/2012 - 17:30

    Euro 2016: Lancement du comité de pilotage

    La première réunion du comité de pilotage de l'Euro 2016, qui sera organisé en France, s'est tenue ce mardi à Paris, au siège de la Fédération française de football, en présence de Michel Platini (président de l'UEFA), Jacques Lambert (président d'EURO 2016 S.A.S), de Noël Le Graët (président de la FFF) et Valérie Fourneyron (ministre des Sports). Les participants ont dressé un bilan de l'Euro 2012 avant d'évoquer les perspectives liées à la prochaine édition.

  • Créé le 16/08/2012 - 08:02

    Bordeaux: Le nouveau stade livré en 2015

    Jean-Louis Triaud, le président des Girondins, s'est exprimé mercredi sur le projet du nouveau stade qui doit voir le jour à Bordeaux d'ici à l'Euro 2016, qui sera organisé en France. Pour le dirigeant aquitain, l'enceinte sera prête à temps. "Comme partout, il y aura une période de recours qu’il faudra purger. Le montage est prêt. On pourrait démarrer fin 2012, début 2013. La date de l’inauguration ? On sera dans les temps pour l’Euro. Il sera livré en 2015", a-t-il expliqué sur les ondes de RMC.

  • Créé le 02/05/2012 - 11:04

    Euro 2016-Droits TV: L'UEFA lance l'appel d'offres

    L'appel d'offres général pour les droits médias relatifs à l'Euro 2016 en France a été lancé mardi par l'UEFA, en même temps que celui concernant les éliminatoires de la zone Europe de la Coupe du Monde 2018. Les candidats ont jusqu'au jeudi 31 mai 2012 à 17 heures pour déposer leur dossier.

  • Créé le 01/03/2012 - 16:34

    Euro 2016: Rennes à nouveau candidate

    Verra-t-on des matches de l'Euro 2016 au stade de la Route-de-Lorient ? Sébastien Sémeril, l'adjoint aux sports à la ville de Rennes, a annoncé à Ouest-France un "accord pour accueillir la compétition à Rennes dans le stade en l’état, avec ses 29 000 places". Rénover le stade est catégoriquement "inenvisageable", selon M. Sémeril. "Il est donc hors de question de débourser les 36 millions d’euros demandés par l’UEFA pour augmenter la capacité du stade à 34 000 places", a-t-il renchéri. Rennes, qui s'était retirée de la course à l'Euro 2016 en 2009, se retrouve en concurrence avec dix projets de rénovation ou de construction de stades. Seuls neuf stades accueilleront la compétition.

  • Créé le 29/02/2012 - 13:21

    Euro 2016: Metz renonce également

    Quelques semaines après l'abandon de Nancy, c'est la ville de Metz qui a finalement retiré sa candidature pour accueillir des rencontres de l'Euro 2016, indique L'Est Républicain mercredi. Le maire de Metz a mis fin aux espoirs en indiquant se retirer du projet de rénovation de Saint-Symphorien. Au cours d'une conférence de presse, le maire de la ville a reconnu le manque de "ferveur autour du projet" et craindre des dépassements budgétaires. L'Euro 2016 ne passera donc pas dans l'est de la France.

  • Créé le 29/02/2012 - 13:16

    Metz renonce également

    Quelques semaines après l'abandon de Nancy, c'est la ville de Metz qui a finalement retiré sa candidature pour accueillir des rencontres de l'Euro 2016, indique L'Est Républicain mercredi. Le maire de Metz a mis fin aux espoirs en indiquant se retirer du projet de rénovation de Saint-Symphorien. Au cours d'une conférence de presse, le maire de la ville a reconnu le manque de "ferveur autour du projet" et craindre des dépassements budgétaires. L'Euro 2016 ne passera donc pas par l'Est de la France.

  • Créé le 21/01/2012 - 12:10

    Euro 2016: Dijon candidat pour remplacer Nancy ?

    Et si Dijon remplaçait Nancy pour figurer parmi les stades accueillant l’Euro 2016 ? Alors que les Lorrains ont jeté l’éponge, le Sénateur-Maire dijonnais étudie activement une candidature. La ville souhaite rénover le stade Gaston-Gérard (17 000 places) et pourrait profiter de l’évènement international. "J’ai regardé si on pouvait transférer notre projet de stade en un stade susceptible d’accueillir l’Euro, explique François Rebsamen au Bien Public. J’ai remarqué que l’Etat a beaucoup aidé Lyon pour son nouveau stade. Pourquoi pas Dijon ?" La ville bourguignonne, 6e taux de remplissage de Ligue 1 (84%), serait l’unique projet du nord-est de la France.

  • Créé le 03/12/2011 - 12:52

    Euro 2016: Metz prêt à remplacer Nancy

    Suite à l’annonce du retrait de Nancy pour accueillir l’Euro 2016, Metz espère revenir dans la course. "Si on devait en arriver là, c’est-à-dire n’avoir aucun stade dans l’Est de la France, ce serait une aberration !, peste Bernard Serin, le président messin, dans les colonnes du Républicain Lorrain. Notre dossier est toujours en cours. Le projet de rénovation poursuit son chemin. Nous sommes prêts à revenir dans la boucle. Nous allons en discuter en interne, avec la ville, et intervenir le cas échéant auprès des instances fédérales. Une grande fête du football français se prépare et l’UEFA, qui l’organise, qui est présidée par Michel Platini, un Lorrain, rendrait l’Est complètement absent… C’est paradoxal, non ? J’espère que les représentants lorrains du football français, comme Bernard Desumer ou Jacques Rousselot, nous soutiendront."

  • Créé le 02/12/2011 - 16:53

    Euro 2016: Nancy abandonne

    Surprise ce vendredi à Nancy où la Communauté urbaine (CUGN) a décidé de renoncer à financer l'accueil des matches de l'Euro 2016 et par voie de conséquence l'extension prévue de Marcel-Picot à 32 000 places. Une décision motivée par les "conditions irrecevables" imposées par les groupes Bouygues et Vinci, les maîtres d'oeuvre privés de ce projet public-privé. Plus généralement, c'est la crise économique et la mauvaise posture de l'ASNL en Ligue 1 qui auront eu raison de ce dossier porté notamment par Michel Platini, le président de l'UEFA. S'il regrette cette décision, David Douillet fait savoir par le biais d'un communiqué que "le retrait du stade de Nancy n’affecte en rien l’organisation de l’Euro 2016 en France". La compétition se déroulera donc dans dix stades (Stade de France, Marseille, Lyon, Parc des Princes, Lille, Lens, Bordeaux, Toulouse, Saint-Etienne et Nice).

  • Créé le 01/12/2011 - 19:37

    Euro 2016: Platini "déçu" pour Rennes

    De passage à Rennes jeudi à l'occasion de la 5e journée de Ligue Europa, lors du match du groupe I opposant les Bretons à l'Udinese (0-0), Michel Platini s'est dit "déçu" que la préfecture de Bretagne n'accueille pas l'Euro 2016, dans des propos relayés jeudi par Ouest France. "Il manquait 4-5 000 places au stade ? Ils n'ont pas voulu, il y en a d'autres qui le feront", a poursuivi le président de l'UEFA. Au total, 10 villes accueilleront la compétition: Saint-Denis, Paris, Lille, Nice, Lyon, Nancy, Marseille, Lens, Bordeaux, Saint-Etienne et Toulouse.

  • Créé le 18/07/2011 - 20:05

    Bordeaux: Vinci décroche le contrat du stade

    Le suspense n’aura pas duré longtemps. Ce lundi après-midi, Alain Juppé, maire de Bordeaux, a annoncé le lauréat pour la construction du futur grand stade de Bordeaux. Ce sera le trio Vinci Concession, Fayat Sas et Vinci Construction, associé à deux architectes suisses de renommée internationale: Jacques Herzog et Pierre De Meuron (Allianz Arena de Munich). Un choix qui s’explique par le coût de construction (168 millions d’euros), la performance énergétique et la qualité architecturale du projet. "C’est une enceinte fonctionnelle et innovante de 43.000 places, doté d’un confort remarquable, a commenté Alain Juppé. "Je me réjouis de la décision qui a été prise, a pour sa part commenté Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, propriétaire des Girondins de Bordeaux. C’est un très bel objet. Au club d’avoir les performances sportives à la hauteur de ce nouveau stade".

  • Créé le 30/06/2011 - 22:48

    La Ville de Paris contredit Jouanno sur le Parc

    Chantal Jouanno, la ministre des Sports, a annoncé jeudi que 10 millions d’euros seraient versés par l’Etat pour la modernisation du Parc des Princes dans l’optique de l’Euro 2016. Dans un communiqué, la Ville de Paris estime que "cette décision intervient tardivement puisqu'elle fait suite à une demande de 20 M€ formulée par la Ville de Paris dès le mois de novembre 2010, renouvelée en mai dernier, et qui était restée sans suite. Ce déblocage met un terme à une sérieuse anomalie: Paris était jusqu'à aujourd'hui la seule des 11 villes candidates à ne recevoir aucun soutien de l'Etat alors que 28 M€ ont été attribués à Marseille et Bordeaux et 20 M€ à Nice. La Ville rappelle enfin qu'il est inexact d'affirmer comme Mme Jouanno l'a déclaré cet après-midi que cette contribution financière de l'Etat aurait été rendue indispensable par le refus de la Ville de contribuer au financement des travaux de rénovation du stade. La Ville a en effet prévu de consacrer 22 M€ aux travaux."