Liga - FC Séville : Nasri inquiété par l'Agence Mondiale Antidopage ?

Liga - FC Séville : Nasri inquiété par l'Agence Mondiale Antidopage ?©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 06 janvier 2017 à 13h25

Après l'agence antidopage espagnole, l'Agence mondiale antidopage a ouvert à son tour une enquête sur les injections en intraveineuse reçues par Samir Nasri à Los Angeles pendant la trêve hivernale. Selon un porte-parole de l'AMA, il risquerait jusqu'à quatre ans de suspension.



L'étau se resserre autour de Samir Nasri. Si l'agence antidopage espagnole avait déjà ouvert une enquête au sujet des injections en intraveineuse de vitamines réalisées dans une clinique privée à Los Angeles, son homologue mondiale lui a emboîté le pas. The Independent révèle que l'AMA (Agence Mondiale Antidopage) s'est saisie du dossier, comme le confirme l'un de ses porte-parole, Ben Nichols. « Si l'AMA n'a pas encore tous les détails et les faits, nous sommes au courant de cette situation et nous attendons que l'organisation antidopage compétente poursuive son enquête. (...) Il est important que les informations soient récupérées et transmises par l'organisation antidopage aussi rapidement que possible, parce que plus la période entre l'incident et l'enquête est longue, plus grand est le risque que certaines preuves n'existent plus. Les organisations antidopage ont pour mission d'arriver à une décision efficacement et sans délai. »
Nasri pas encore contrôlé
Ce même porte-parole précise qu'en cas de violation de l'article 2.2 du Code mondial antidopage, il risquerait une suspension allant jusqu'à quatre ans. Il y a néanmoins de fortes chances pour que Nasri échappe à la peine maximale s'il était reconnu coupable. En effet, au-delà de la nature des substances utilisées, les intraveineuses sont interdites par l'AMA, sous prétexte qu'elle pourrait masquer d'autres formes de dopage. Les données recueillies via le passeport biologique pourraient aussi s'en retrouver troublées. A noter que L'Equipe a révélé ce vendredi que l'Agence antidopage espagnole n'avait toujours pas contrôlé Nasri, qui s'entraîne normalement avec le FC Séville, et que l'ouverture d'une enquête ne lui avait pas encore été signifiée. Le club andalou a néanmoins réclamé à la clinique « Drip Doctors » le contenu de l'injection et le dosage. Voilà une affaire qui ne fait certainement que commencer.
 
41 commentaires - Liga - FC Séville : Nasri inquiété par l'Agence Mondiale Antidopage ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]