Villa, le bonheur retrouvé

David Villa n'a pas manqué de saluer femme et enfants après son retour victorieux. (Reuters)

David Villa n'a pas manqué de saluer femme et enfants après son retour victorieux. (Reuters)

Fort d’une large victoire en ouverture de la Liga suivie d’un succès dans le premier Clasico de la saison, le FC Barcelone se déplace dimanche à Pampelune pour y affronter Osasuna dans le cadre de la 2e journée du championnat d’Espagne. L’occasion pour David Villa, buteur le week-end dernier pour son retour après huit mois d’absence et une fracture du tibia, de continuer à retrouver ses sensations.

Deux cent quarante-huit jours plus tard, David Villa a signé son retour en match officiel avec le FC Barcelone. Victime d’une fracture du tibia le 15 décembre dernier lors du Mondial des clubs, l’attaquant espagnol aura donc dû patienter plus de huit mois pour goûter de nouveau aux joies footballistiques. C’était dimanche dernier, à l’occasion de la première sortie des Blaugrana en Liga cette saison et cette correction infligée à la Real Sociedad (5-1). Un match qu’"El Guaje" a débuté sur le banc des remplaçants, avant de suppléer Pedro après 75 minutes de jeu. "Un retour rêvé" dixit l’intéressé, lui qui a été ovationné par le Camp Nou, huit minutes avant de faire trembler les filets.

La fin du calvaire pour le meilleur artificier de la Roja, qui a marqué le coup en remerciant les femmes de sa vie – son épouse et ses filles – en exhibant un t-shirt avec leurs portraits et le message "Impossible sans vous !" lors de sa célébration. "Ça a été huit mois difficiles pour elles à cause de moi", réagira après coup Villa, qui devra s’acquitter d’une amende de quelque 2000 euros pour cette facétie vestimentaire. Mais l’essentiel est bien sûr ailleurs: David Villa est redevenu un footballeur à part entière, lui qui a notamment manqué lors de sa convalescence le nouveau titre européen décroché par l’Espagne: "Voir l’Euro à la maison a été dur. J’ai beaucoup souffert, même si au final, j’ai ressenti beaucoup de joie de pouvoir profiter de cette génération de footballeurs aussi impressionnante."

"Le mieux est de s'armer de patience"

Facile alors d’imaginer le bonheur vécu par Villa lors de son retour victorieux aux affaires. "C’est un jour très heureux et une étape très importante. Je suis touché de toute l’affection reçue durant ces huit mois et l’ovation d’aujourd’hui (dimanche, ndlr) m’a donné la chair de poule. Je veux désormais donner le meilleur de moi-même pour leur rendre l’affection reçue", a confié à Canal+ Espagne le trentenaire, dont le retour a été chaleureusement accueilli au Barça. "Je ne sais pas trop ce que je retiendrai de mes débuts dans quelques années, a ainsi confié Tito Vilanova après la victoire décrochée contre les Basques. Il y a eu beaucoup de choses positives, un premier quart d’heure abouti avec trois buts et le retour de David en match officiel, qui en plus marque. Ça va lui donner le moral."

Et offrir au club catalan de nouvelles solutions offensives, Villa faisant presque office de recrue après une absence aussi importante. Reste désormais à savoir quand est-ce qu’"El Guaje" sera capable de tenir 90 minutes. Probablement pas dimanche à Pampelune, où le Barça défie Osasuna à partir de 19 heures pour le compte de la 2e journée de Liga, à en croire l’intéressé: "Au Barça, l’exigence est maximale avec des coéquipiers aussi forts et le mieux est de s’armer de patience, de donner le meilleur de soi pour jouer un match entier le plus vite possible." Vu le nombre de matches qui attend un club catalan candidat à tous les titres, ce ne sont pas les occasions qui vont manquer.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça
à lire aussi