Costa bravo !

Tino Costa s'impose au milieu de terrain de Valence. (Reuters)

Tino Costa s'impose au milieu de terrain de Valence. (Reuters)

Tino Costa, ancien joueur de Montpellier, est devenu l'un des éléments majeurs du FC Valence. Le milieu de terrain argentin est désormais l'un des relais de Mauricio Pellegrino sur le terrain. L'entraîneur valencian compte sur lui samedi pour la réception de l'Atletico Madrid, lors de la 10e journée de Liga.

Plus offensif que jamais. Après un été placé sous le signe des doutes, Tino Costa, longtemps annoncé sur le départ, a fini par rester à Valence. Notamment parce que son nouvel entraîneur, Mauricio Pellegrino, lui a clairement expliqué qu’il comptait sur lui. Une discussion en tête à tête qui a porté ses fruits et l’Argentin est devenu un titulaire à part entière en milieu de terrain. "Ça se passe bien pour nous et l’entraîneur me donne beaucoup de confiance. Mais il est évident que si je ne suis pas bon, je me retrouverai sur le banc", confie à Marca un Tino Costa qui évolue désormais juste derrière l’attaquant.

"C’est une position qui n’est pas évidente quand on n’a pas l’habitude mais je m’y sens bien", plaide l’ancien joueur de Montpellier. Un nouveau placement qui lui permet de profiter de sa frappe de balle ainsi que de la précision de son jeu de passe. Tino Costa est, par ailleurs, le préposé aux coups de pied arrêtés, l’un de ses points forts. Si à l’origine, il est plus défensif, "cela offre une option supplémentaire. Cela fonctionne avec Tino mais aussi avec Jonas qui marque aussi. Peu importe qui joue, ça marche bien", plaide Guardado dans les colonnes de Marca. De fait, Valence est capable de très bien jouer comme en Ligue des champions sur le terrain du Bate Borisov (3-0).   

Mestalla, une place forte

Mais à ces hauts, il convient également d’ajouter quelques bas, notamment le dernier revers concédé en championnat à Séville face au Betis (1-0). A l’issue de ce revers andalou, Tino Costa déclarait en conférence de presse: "Venir et chercher des excuses, ce ne serait pas à la hauteur de ce que représente Valence. L’image donnée en Ligue des champions était toute autre, avec une équipe qui avait faim. Ce match contre le Betis ne reflète pas ce que nous demande l’entraîneur. Il nous rappelle que nous sommes Valence et qu’il faut agir comme tel."

Une exigence qui a plus d’écho à Mestalla qu’à l’extérieur, à l’exception notable du carton contre Borisov en Ligue des champions. La venue de l’Atletico Madrid, samedi lors de la 10e journée, sera l’opportunité de poursuivre sur cette lancée d’invincibilité à domicile. Valence aura néanmoins besoin de toutes ses forces vives pour exister face à une formation madrilène inarrêtable grâce notamment à un Falcao phénoménal. Valence et sa colonie "made in Ligue 1" avec Rami, Feghouli, Cissokho (Mathieu est absent) et Costa ne devront rien lâcher pour signer un succès de prestige et remonter enfin au classement.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
en images
Elles sont arrivées Contrefaçons La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud