Malaga, plus belle la vie

Joaquin et Duda ont le sourire en ce début de saison. (Reuters)

Joaquin et Duda ont le sourire en ce début de saison. (Reuters)

Surprenant quatrième l’an passé, Malaga n’a pas tardé à confirmer ses bonnes dispositions sur le sol ibérique en investissant la troisième marche du podium après neuf journées. Mieux, les protégés de Manuel Pellegrini ont étendu leur compétence sur la scène européenne avec un sans-faute en Ligue des champions. La clé ? Secret défense.

Une équipe qui étonne autant qu’elle impressionne. Malaga n’a peur de rien et l’a de nouveau prouvé en se payant le scalp de l’AC Milan (1-0), en Ligue des champions, en milieu de semaine. Une victoire de prestige qui a non seulement permis à la formation de Manuel Pellegrini de faire un grand pas vers les huitièmes de finale, mais aussi de gonfler un capital confiance déjà au beau fixe, avant un match nul (0-0) sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone, samedi, dans le cadre de la 9e levée du championnat espagnol.

La quatrième place glanée au nez et à la barbe de l’Atletico Madrid l’an passé, a, semble-t-il, mis en appétit le club andalou qui n’a pas tardé à surfer sur sa bonne dynamique et à s'inviter sur le podium de la Liga après neuf journées. Neuf journées à l’issue desquelles le club andalou aura envoyé un nouveau message à tous ses adversaires qui n’entendaient pas le prendre au sérieux. Car s’il ne semble pas être en mesure de contester la suprématie des cadors madrilènes et barcelonais sur la durée, Malaga a montré qu’il était un sérieux client qu’il ne convenait pas de sous-estimer.

Plus qu’une écurie résolument portée vers l’offensive, la formation du président Abdullah Ben Nasser Al-Thani, troisième de la Liga, s’est muée en forteresse quasi-imprenable, avec cinq petits buts encaissés en championnat et une imperméabilité durable en C1. "On a bien fait circuler le ballon et on s’est montrés solides défensivement", concédait volontiers Pellegrini sur le site officiel de son club après la victoire face à Milan. "Il y a eu des rendements très élevés en défense, c’était peut-être l’un de nos problèmes l’an passé". Alors que sa formation avait achevé l’exercice passé avec 53 buts encaissés (onzième défense de Liga), l’entraîneur espagnol semble avoir trouvé la clé pour verrouiller sa forteresse andalouse.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
en images
La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça Deux mois Arsenal a eu chaud