Nuit d'ivresse pour le Barça

Messi et Fabregas ont fait parler la poudre. (Reuters)

Messi et Fabregas ont fait parler la poudre. (Reuters)

Neuf buts, un carton rouge, un penalty... La rencontre entre La Corogne et Barcelone a été riche en émotions et en rebondissements, samedi soir, à l'occasion de la 8e journée de Liga. Alors qu'ils menaient 3-0, avec notamment un triplé de Messi, les Catalans ont dû se battre pour conserver un court avantage (5-4).

Un sentiment étonnant. Ou plutôt une somme d’émotions pour une soirée pleine. Certes, les Blaugrana ont eu le dernier mot mais ce ne fut pas sans une multitude d’efforts attendus et moins attendus avec pour finir une charnière Song-Adriano plus qu’expérimentale. Et si on a beaucoup parlé des soucis défensifs du Real Madrid, ce fut un petit peu moins le cas de ceux d’un Barça qui va prier pour que l’infirmerie se vide rapidement. Pourtant, les hommes de Tito Vilanova ont tout fait pour qu’on évoque davantage son jeu offensif qui a encore fait des merveilles plutôt que des absences défensives. Une volonté qui a fonctionné lors d’une entame de match proche de la perfection avec une première ouverture de Fabregas pour Jordi Alba (1-0, 3e).

A peine le temps de s’en remettre que Messi sert Tello qui effectue deux crochets avant de placer le ballon entre les jambes d’Aranzubia (2-0, 8e) ! Et ce n’est pas fini puisque Fabregas talonne pour vers Messi lancé qui trouve la lucarne (3-0, 18e). A ce moment du match, La Corogne est à l’agonie face à la vitesse, aux déplacements et à la technique d’un Barça qui accélère quand il veut. Et pourtant, le Depor va se rappeler au bon souvenir de ses supporters avec un poteau de Riki (22e). Une réaction suivie d’un petit coup de pouce de l’arbitre qui sifflé penalty pour une faute peu évidente de Mascherano sur Riki. Pizzi transforme la sentence (3-1, 26e).     

Trois buts de Messi, trois passes de Fabregas

Un coup dans l’eau imagine-t-on. A tort. Car suite à un ballon mal renvoyé, Bergantinos envoie un boulet de canon et Valdes, loin d’être impeccable, se fait surprendre (3-2, 37e). Le match devient fou puisque Fabregas glisse sa 3e offrande de la soirée pour un Messi qui trompe le portier d’une frappe croisée (4-2, 43e). La pause ne calme pas les ardeurs d’un Depor qui recolle immédiatement d’un coup franc en pleine lucarne de Pizzi (4-3, 47e). Un premier coup dur pour le Barça qui va en subir un autre dans la foulée avec un deuxième carton jaune pour Mascherano (49e). C’est très sévère. Encore…  

Même à dix, les Blaugrana restent cependant très dangereux comme en témoigne ce coup franc de Messi sur le poteau (53e) ! Mais Vilanova doit tout de même modifier ses options et lance Adriano à la place de Villa pour former une charnière Song-Adriano ! De même, il fait entrer Pedro à la place de Tello (56e) et Xavi pour Fabregas (61e). Des choix quasi-payants puisque dans la minute de son entrée sur la pelouse, Pedro est servi merveilleusement par Fabregas mais il ne cadre pas.

Même en infériorité numérique, les coéquipiers de Messi tiennent le ballon et continuent de participer au spectacle. Si le jeu est forcément plus ouvert, c’est encore Messi qui va faire la différence. L’Argentin échappe à Marchena, il fixe les deux derniers défenseurs et marque d’une frappe croisée (5-3, 77e). Mais il était dit que rien ne serait facile pour le Barça au Depor et sur la relance, Jordi Alba, à la lutte avec Riki, lobe Valdes (5-4, 79e). Le Depor va jeter ses dernières forces dans la bataille et faire trembler les Catalans jusqu’au bout du temps additionnel ! Une soirée folle pour un spectacle grandiose.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile