L'Atletico comme une sangsue

Le buteur colombien a inscrit son dixième but en Liga cette saison. (Reuters)

Le buteur colombien a inscrit son dixième but en Liga cette saison. (Reuters)

Au lendemain de la nouvelle victoire de Barcelone, sur le terrain du Rayo Vallecano (0-5), l'Atletico Madrid est revenu à hauteur du Barça en tête du championnat d'Espagne. Les Colchoneros se sont imposés devant la lanterne rouge Osasuna (3-1) dimanche soir à Vicente Calderon à l'occasion de la neuvième journée de Liga. Radamel Falcao a encore marqué.    

Dans l’ombre de son encombrant voisin, le Real, depuis plus d’une décennie sur la scène domestique, l’Atletico Madrid réalise un début de saison pour le moins canon. Pour preuve, les troupes de Diego Simeone peuvent se targuer d’être l’unique formation de l’autre côté des Pyrénées à soutenir la comparaison avec FC Barcelone en Liga dans cet exercice 2012-2013. Après neuf journées, Blaugrana et Colchoneros partagent le même nombre de points, 25, les coéquipiers de Lionel Messi profitant simplement d’une meilleure différence de buts pour occuper la première place du classement.

Cet Atletico-là, auréolé au printemps dernier d’une deuxième victoire en Ligue Europa en trois saisons, vit donc une belle période. Ce n’est pas Osasuna, malgré toute la bonne volonté de la lanterne rouge du championnat espagnol, qui a pu freiner dimanche la marche en avant de Matelassiers en pleine bourre. Auteur d’un unique succès depuis le coup d’envoi de la saison, le club basé à Pampelune n’a pas pu faire grand-chose à l’occasion de ce périlleux déplacement dans la capitale.

Falcao, comme d'habitude

Osasuna a tout juste pu résister une demi-heure durant aux assauts madrilènes, le portier Andrés Fernandes repoussant d’abord les tirs de Raul Garcia (6e) et Cristian Rodriguez (17e) avant de s’incliner sur la déviation du crâne de Joao Miranda sur un coup franc botté par Gabi (1-0, 31e). Une réalisation qui donne confiance à l’Atleti, qui ne tarde à faire le break, Raul Garcia enfonçant son club formateur d’une frappe croisée du pied droit après un renvoi de la tête trop mou d’Alejandro Arribas (2-0, 35e).

L’espoir des visiteurs de signer une performance de choix renaît du pied gauche de Roland Lamah, l’ancien Manceau réduisant l’écart d’une belle frappe enroulée depuis l’entrée de la surface juste avant le repos (2-1, 42e). Mais voilà, cet Atletico compte en ses rangs un joueur d’exception, capable de gagner les matches à lui tout seul: Radamel Falcao. Cette fois, le buteur colombien n’a pas eu à sauver les siens, juste à sceller la victoire de sa formation en reprenant de volée un centre de Juanfran (3-1, 73e) pour inscrire son 10e but en Liga cette saison, le 13e toutes compétitions confondues.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça