Impossible de les départager

Le duel entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo a éclipsé le reste du "Clasico"

Le duel entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo a éclipsé le reste du "Clasico"

Ce "Crazy Sunday", marqué par trois chocs en France, Italie et Espagne, a été phagocyté par le Clasico entre Barcelone et le Real Madrid, conclu sur un match tout sauf nul (2-2). Une rencontre au cours de laquelle Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, auteurs d’un doublé chacun, ont relancé le débat sur leur duel.

"D’une autre planète" pour Marca, "le show de Messi et de Ronaldo" pour AS. Fidèles à leur réputation, les quotidiens espagnols n’ont pas fait dans la demi-mesure au moment de choisir la "Une" qui allait orner leur journal au lendemain du Clasico entre Barcelone et le Real Madrid, soldé dimanche sur un match nul (2-2) au Camp Nou. Si la poussée indépendantiste qui règne actuellement en Catalogne, et manifestée au cours de cette rencontre avec un gigantesque tifo aux couleurs du drapeau catalan, a été traitée par les médias, c’est bien entendu le duel entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo qui a fait les gros titres de la presse lundi.

Il faut dire que de ce troisième Clasico de la saison, plutôt agréable à regarder, tout le monde ne retiendra que la supériorité de ces deux champions, auteurs d’un doublé chacun. Comme d’habitude, serait-on tenté de dire… Même si c’est la première fois qu’un tel concours de circonstances arrive entre ces deux joueurs, qui comptabilisent déjà huit buts en sept journées de Liga (à égalité avec Falcao). "En inscrivant chacun un doublé, Messi et CR7 ont démontré qu'ils étaient bien les deux meilleurs joueurs du monde", relate Marca. "Match nul aussi dans la bataille pour le Ballon d'Or: deux buts de Messi et deux de Ronaldo", relève pour sa part le quotidien AS. Le duel à distance entre ces deux extraterrestres a donc été relancé.

Chacun y est d’ailleurs allé de sa performance. Alors que le petit attaquant argentin, meilleur buteur de l'histoire du club catalan dans un Clasico, s'est rapproché du record de buts d'Alfredo di Stefano dans ce duel légendaire (avec 18 réalisations), la star portugaise est lui devenu le premier joueur à marquer lors de six Clasicos consécutifs. Pour autant, les deux joueurs, comme leurs entraîneurs, évitent d’évoquer cette rivalité. "Les matches entre le Real Madrid et le FC Barcelone sont de plus en plus équilibrés. Ce sont les deux meilleures équipes. Il n'y a pas de rivalité individuelle, simplement collective", explique ainsi Messi alors que Ronaldo, blessé à l’épaule, ne s’est pas exprimé après la rencontre. C’est son coach José Mourinho, qui l’a représenté, qui a néanmoins le dernier mot de cette saine histoire: "Ce devrait être interdit de déterminer qui est le meilleur joueur du monde".

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile