Puyol le maudit

Carles Puyol à nouveau à terre. (Reuters)

Carles Puyol à nouveau à terre. (Reuters)

Évacué sur civière, lors du déplacement de Barcelone à Lisbonne mardi soir en Ligue des champions, Carles Puyol manquera le Clasico face au Real Madrid, dimanche. Le défenseur catalan est victime d’une luxation du coude gauche qui devrait l’immobiliser pour au moins six semaines. Une nouvelle tuile pour lui, mais aussi pour le Barça.

La pommette, le genou et maintenant le coude. Depuis le début de l’exercice, Carles Puyol donne son corps à la science. Si le défenseur catalan, cadre du Barça depuis 1999, espérait enfin lancer sa saison contre le Benfica Lisbonne, mardi soir en Ligue des champions, il a vite déchanté. Alors qu’il effectuait son retour – anticipé – en tant que titulaire en charnière centrale, aux cotés de Javier Mascherano, l’international espagnol a dû quitter ses partenaires à un quart d’heure de la fin de la rencontre, sur une civière, le visage marqué, le bras à l’envers.

Les images de sa blessure sont à la fois spectaculaires et terribles. Elles ont déjà fait le tour de la Toile. Mal retombé après un duel aérien, "Puyi" souffre d’une luxation du coude gauche qui, selon le journal Marca, devrait le tenir éloigné des terrains pour six semaines. Au moins. Un coup dur pour l’entraîneur de Barcelone, Tito Vilanova, qui n’a pu compter sur lui que par intermittence cette saison et va encore devoir se passer de ses services pour le clasico face au Real Madrid, dimanche soir, lors de la 7e journée de Liga.

Vilanova: "Cette victoire nous coûte cher"

Pour bien mesurer l’impact de cette blessure sur le vestiaire blaugrana, il n’y avait qu’à écouter les joueurs et les membres du staff à la sortie des vestiaires, qui en ont presque oublié le succès du Barça (2-0). "Cette victoire nous coûte cher, la perte de Carles Puyol est importante, a ainsi regretté Tito Vilanova. Il a déjà eu deux blessures cette saison qui ne sont pas très ordinaires, à la pommette et au coude. […] On a toujours eu des problèmes avec nos défenseurs centraux et ça nous oblige à reconvertir certains joueurs."

Jordi Alba, qui évolue sur le flanc gauche de l’arrière-garde, espère que son capitaine reviendra plus fort. "Il n’a pas eu de chance avec tous les pépins qu’il a eus cette saison, mais il est très costaud, aussi bien physiquement que mentalement, a-t-il affirmé sur Canal+. On sait tous quelle importance il a dans cette équipe et on espère qu’il reviendra le plus tôt possible." En attendant, c’est sans lui que le Barça affrontera les Merengue. Et même si Tito Vilanova a pris l’habitude de colmater les brèches, ce nouveau contretemps est problématique.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !