Sampaoli veut penser à Séville et fustige les médias

Sampaoli veut penser à Séville et fustige les médias©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le samedi 15 avril 2017 à 10h30

Annoncé à la tête de la sélection argentine après le départ d'Edgardo Bauza, Jorge Sampaoli a tenu à mettre les points sur les « i » et rappeler qu'il est et reste l'entraîneur du FC Séville malgré toutes rumeurs.



C'est l'un des entraîneurs à la mode. Jorge Sampaoli réussit plutôt bien son premier exercice à la tête d'un club européen. L'ancien sélectionneur du Chili a su instaurer sa philosophie de jeu et prendre la succession d'Unai Emery à la tête du FC Séville. Si l'élimination en huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre Leicester reste un point noir dans la saison sévillane, l'Argentin a gagné le respect de tous, au point d'être courtisé un peu partout. Un temps annoncé du côté du FC Barcelone après l'annonce du départ de Luis Enrique à la fin de la saison, voilà que c'est du côté de l'Argentine qu'on envoie celui qui a rendu ses lettres de noblesse au Chili (2012-2016).

En effet, Sampaoli est annoncé comme la solution n°1 pour remplacer Edgardo Bauza, viré cette semaine suite au parcours catastrophique de l'Albiceleste en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Néanmoins, le FC Séville a sorti les crocs qualifiant « de manque de respect » la manœuvre de la Fédération argentine de football. En marge du match contre Valence dimanche, le meilleur entraîneur sud-américain en 2015 a tenu également pointer du doigt les médias pour mettre les choses au clair. « Je n'ai rien à dire concernant mon avenir. Laissez-mois répéter ; on m'a envoyé du côté de Barcelone, des Pays-Bas, du PSG et d'Arsenal. Je ne sais pas qui ils (les médias) ont encore en tête. Ils jouent avec mon nom. Si le club avait fait une annonce à chaque fois que les médias ont évoqué mon nom, il l'aurait fait chaque semaine. »
 
0 commentaire - Sampaoli veut penser à Séville et fustige les médias
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]