Liga (J12) : Grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid remporte le derby contre l'Altético

Liga (J12) : Grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid remporte le derby contre l'Altético©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le samedi 19 novembre 2016 à 23h09

Le Real Madrid a remporté le derby face à l'Atlético en s'imposant 3-0 à Vicente Calderon samedi. Cristiano Ronaldo a marqué tous les buts madrilènes. La Maison Blanche profite du nul du Barça contre Malaga (0-0) pour prendre quatre points d'avance sur les Blaugrana.

Le cadeau était trop gros pour que le Real n'en profite pas. Après le match nul du FC Barcelone contre Malaga un peu plus tôt dans la journée (0-0), le Real Madrid n'a fait qu'une bouchée de l'Atlético Madrid dans le choc de la 12eme journée de la Liga. Tout en maîtrise et avec un Cristiano Ronaldo au top, la Maison Blanche s'est régalée. Son succès lui permet de prendre quatre points d'avance sur le Barça et de reléguer son voisin madrilène à 9 longueurs. 
Griezmann transparent
Le choc du soir n'a pas eu lieu. Dévorés par les Merengue, les Colchoneros étaient trop peu inspirés pour inquiéter ce Real. A l'image d'Antoine Griezmann. Transparent de bout en bout, l'attaquant français a brillé par sa discrétion. Imprécis et muselé par la défense madrilène, le Tricolore n'a pas réussi à combiner avec Fernando Torres, préféré à Kevin Gameiro en début de rencontré. Entré en cours de jeu, l'ancien attaquant du PSG n'a pas pesé et a perdu beaucoup de ballons. Comme souvent, Yannick Carrasco s'est démené devant pour trouver des solutions.
Cristiano Ronaldo s'est réveillé
Etouffé par le milieu Modric-Kovacic, qui contrôlé l'entrejeu d'une main de maître, l'Atlético s'est heurté une équipe réaliste et très efficace d'entrée de jeu. Pas toujours décisif cette saison, Cristiano Ronaldo a remis les pendules à l'heure. Un but du droit, un coup-franc dévié et un penalty, le Portugais, qui jouait en pointe à la suite du forfait de Morata (Benzema a fait son entrée en fin de match), était intouchable samedi soir. Dans tous les bons coups et particulièrement en jambes, le Lusitanien a fait plier l'Atlético à lui tout seul. Son festival tombe au bon moment pour une équipe du Real qui commence à prendre ses aises au classement. La Maison Blanche a pris la main.


A voir aussi :
>>> L'actualité de la Liga
>>> Les résultats de la 12eme journée
>>> Le classement de la Liga 
 
5 commentaires - Liga (J12) : Grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid remporte le derby contre l'Altético
  • en deux ans zidane aura remporté une ligue des champion et une liga...qui dit mieux

  • QUI C'EST LE PATRON............

  • griezmann est suroccupe ces dernieres périodes et meme un tres bon joueur comme lui peut finir epuise

  • Pourquoi parler de ..." maison blanche " ( et avec des majuscules en plus ) en parlant du Real ?
    il sagit du real madrid club de football , que je n'ai encore jamais ( en tous cas pas en Espagne ) appeler autrement que :
    le réal , ou , depuis 100 ans et Matias Prats , les merengues ( meringues en français ) ...
    D'autre part , pour votre information : l'entraineur du Real madrid , c'est un français , ancien joueur de talent : Zinedine Zidane ...!

    Je suis d'accord avec vous, mais admettez que vous "chipoter" quelque peu.
    Par contre, avec "les temps qui courent" il est utile de bien répéter que ZZ est FRANCAIS et que la plupart des footballeurs (pas les supporters !) sont fiers de ce qu'il a accompli avec l'EDF, si l'on considère l'ensemble de son œuvre.

  • Griez....qui ? encore une de ces baudruches montées de toutes pièces, censée encore récemment rivalser avec Messi et les plus grands....n'importe quoi, comme d'hab

    pas d'accord ; suivez plus attentivement ses matchs ...;
    par contre , il est un peu ...isolé ...

    Ne vous inquiétez pas pour lui. Depuis 3 saisons à l'Atletico il s'immisce dans le top des buteurs aux côtés des Ronaldo, Messi, Neymar, Suarez... alors que le Real et le Barca marquent beaucoup plus de buts que l'Atletico.

    Il a enchaîné 2 saisons a 22 buts, une très belle campagne en Ligue des Champions, et un Euro plutôt satisfaisant.
    Avec en prime des buts dans certains matchs importants: Barca, Bayern, Allemagne... Son seul tord, n'avoir pas été décisif en finale et surtout avoir manqué un penalty face au Real.

    Il faut vraiment avoir une culture du foot extrêmement pauvre et un niveau d'analyse proche du néant pour parler en ces termes d'un joueur comme Griezmann. Vous détestez le foot français, très bien. Alors allez voir ce qu'il se dit sur lui en Espagne.

    J'ai jamais vu un mec autant l'ouvrir avec si peu de connaissances. Bordel, vous regardez même pas les matchs, vous ne connaissez même pas les règles!! Depuis 2 ans je vous ai pas vu sortir le moindre embryon d'analyse. Pourtant il y en a eu des matchs...

    Alors cantonnez vous aux chiffres, la dessus on ne peut rien vous reprocher. Mais de grâce évitez vos argumentations bancale à propos du jeu et du terrain. Vous n'êtes pas crédible la dessus

    voulez vous que je vous dresse la liste des joueurs français encensés à l"étranger et supposés tout casser ensuite ?
    .sans doute brille-t-il , comme d'autres avant et après lui à l"Atletico , mais quand on voit les dithyrambes accordées à ce joueur au lendemain de sa prestation à l"euro , on ne peut qu"être sidéré...

    La plupart des réactions concernait les chances de Griezmann de gagner le ballon d'or.

    Et la question (avant la finale de l'Euro) était tout a fait légitime

    Collectivement:

    Finaliste de l'Euro
    Finaliste de la Ligue des Champions
    3ème de la Liga à 3 points de Barcelone

    Individuellement:

    - Il est nommé dans l'équipe-type de chacune des 3 compétitions

    - Il est désigné meilleur joueur de Liga. Pensez simplement aux monstres qui évoluent dans ce championnat, surtout ceux qui flambent tous les weekends avec le Barca ou le Real. Et c'est pas les journalistes français qui ont voté

    - Il est désigné meilleur joueur de l'Euro

    - Il termine meilleur buteur de l'Euro

    - Il est dans le top 5 des buteurs des 2 autres compétitions, seulement devancé par des attaquants du Real, Bayern et Barca. Les 3 équipes qui écrasent tout et marquent le plus de buts en Europe.


    Comme dit précédemment, ces stats ne sont pas "gonflées" par des buts contre sans importance ou des triplés dans des matchs sans enjeu. Il offre la victoire au Bernabeu en championnat, il marque en 1/4 et 1/2 de LdC face au Barca (doublé à Vincente Calderon) et Bayern, il marque un doublé en 1/2 de l'Euro, c'est lui qui trouve la faille quand la France s'embourbait face à l'Irlande... Tous ces buts sont cruciaux.

    A côté de ça, il a plus ou moins raté ses finales, et manqué un penalty face à Madrid. Tous les gens un minimum sensés savaient après la défaite contre le Portugal qu'il n'aurait pas le Ballon d'Or, surtout que Ronaldo repart avec les 2 trophées majeurs.
    Mais sa saison reste en tous points exceptionnelle. Je vous ai donné les chiffres et les stats plus haut (qui suffisent déjà amplement), et il y a tout le reste à côté. Griezmann est encore jeune, il progresse de façon régulière depuis pas mal d'années. Il est installé dans une des meilleures équipes d'Europe, qui a vu passer des avants-centres géniaux ces dernières années (Torres, Forlan, Aguero, Falcao...). Si un coach comme Simeone en fait un élément central de son équipe, ce n'est pas un hasard.

    Griezmann est un joueur magnifique. Technique, rapide, intelligent, excellent finisseur, très bon de la tête pour sa taille, et surtout le principal... il a l'air d'un garçon très humble et se fond parfaitement dans un collectif. Loin des soucis d'ego des attaquants qu'il affronte à longueur d'année.

    Après avoir pris conscience de tous ces chiffres (et peut-être après avoir regardé certains de ses matchs), j'aimerais bien savoir en quoi il ne méritait pas les éloges qui ont été faites cette année.

    Le placer en candidat sérieux, en favori même avant la finale de l'Euro, c'était tout à fait logique au vue de ses performances, qu'elles soient individuelles ou collectives. Et ca ne veut pas dire que les gens en font l'égal d'un Ronaldo ou d'un Messi.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]