Espagne : Un petit Barça domine l'Atlético

Espagne : Un petit Barça domine l'Atlético©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 26 février 2017 à 18h10

Au terme d'un match assez décevant, le FC Barcelone s'est imposé sur la pelouse de l'Atlético Madrid ce dimanche après-midi (1-2). Un but de Messi en fin de match permet aux Catalans de rester en course pour le titre. Ce qui n'est plus le cas des Colchoneros.

On annonçait un choc énorme entre deux des meilleures équipes du monde. C'était encore vrai il y a un an, époque à laquelle les affrontements entre l'Atlético Madrid et le FC Barcelone en Liga ou en Ligue des Champions atteignaient des sommets. Mais cette saison, les deux formations semblent à bout de souffle, et cela s'est cruellement ressenti sur la pelouse de Vicente Calderon ce dimanche après-midi. Dix jours après l'humiliation subie au Parc des Princes, le Barça est apparu encore sonné, à l'instar de son entame de match catastrophique. Pressé très haut par les Madrilènes, les hommes de Luis Enrique ont dû subir les vagues des Colchoneros pendant vingt minutes. Vingt minutes pendant lesquelles ter Stegen a dû s'employer pour repousser les tentatives de Gabi (15eme) et de Griezmann (16eme et 25eme).

Mieux à partir de la demi-heure de jeu mais toujours sans génie, les Catalans ont dû se résoudre à se procurer des occasions essentiellement sur coup de pied arrêté. Comme sur ce coup-franc de Messi claqué en corner par Oblak (37eme), ou cette tête de Piqué bien capté par le gardien adverse sur sa ligne (42eme). Lancé par Messi, Suarez s'est procuré la première occasion nette du match mais l'Uruguayen a trop ouvert son pied devant Oblak (48eme).
Le Barça au pouvoir, mais combien de temps ?
Dans la foulée, Griezmann a tenté de nouveau sa chance d'un tir croisée, mais encore une fois, ter Stegen est resté attentif (51eme). Il a donc fallu attendre la dernière demi-heure pour que la partie se décante. Le Barça a ouvert le score à l'heure de jeu par Rafinha. En renard des surfaces, le Brésilien a profité d'un gros cafouillage après un tir contré de Suarez pour tromper Oblak de près (63eme). Une joie de courte durée pour les Blaugrana, puisque cinq minutes plus tard, Godin s'est élevé plus haut qu'Umtiti et Busquets sur un coup-franc excentré, pour venir égaliser d'une tête à bout portant (70eme). Diego Simeone a tenté d'apporter du sang neuf à son attaque en lançant Torres puis Correa, mais les Colchoneros n'ont pas réussi à mettre davantage d'intensité dans un choc qui en a vraiment manqué.

Et à cinq minutes du terme, Messi est venu crucifier les locaux. Après un bon jeu à trois entre Umtiti, Suarez et l'Argentin, ce dernier s'y est repris à deux fois, avec de la réussite, pour marquer le deuxième but des siens face à Oblak (86eme). Avec cette victoire, les Barcelonais prennent la tête de la Liga avec deux longueurs d'avance sur le Real Madrid, qui compte deux matchs en moins. Mais le Barça est loin d'être guéri. Pour l'Atlético Madrid, le titre est désormais hors de portée. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann vont maintenant se concentrer sur cette quatrième place et jeter leurs dernières forces dans la quête d'une première Ligue des Champions.

 
1 commentaire - Espagne : Un petit Barça domine l'Atlético
  • encore un match catastrophique de Barcelone mais qui gagne.
    On n'a que pu constater la déliquescence du jeu du barça qui était présenter comme le plus beau du monde. A voir le ballon dans les airs de la part des joueurs de barcelone est surement ressenti comme une injure au jeu léché mis en place par Guardiola et pratiqué ces dernières années.Mais le joueurs vedettes semblent très fatigués et les derniers recrutements du club sont de valeur bien inférieure à leur prédécesseur. Il est vrai que l'accumulation des matchs, toutes compétitions confondues, est bien trop important pour ne pas entamer le physique des joueurs.
    Mais le plus grave est de voir que l'essence même du jeu de ce club est entrain de ce déliter tout doucement.
    Messi à lui seul ne pourra pas toujours combler tous les manques.
    S'il continue comme cela Barcelone sera bientôt un club comme les autres.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]