Euro 2016 - Bleus - Sagna : " L'Islande ? Le Leicester de l'Euro "

Euro 2016 - Bleus - Sagna : " L'Islande ? Le Leicester de l'Euro "©Media365

Rédaction , publié le vendredi 01 juillet 2016 à 12h25

A deux jours du quart de finale de l'Euro 2016 face à l'Islande, le latéral droit des Bleus Bakary Sagna sera en conférence de presse à partir de 11h30.A deux jours du quart de finale de l'Euro 2016 face à l'Islande, le latéral droit des Bleus Bakary Sagna sera en conférence de presse à partir de 11h30.

01/07 à 12:28 Merci d'avoir suivi cette conférence de presse en notre compagnie.Rendez-vous demain samedi pour la conférence de presse de veille de match !
01/07 à 11:57 Quel est votre sentiment sur l'élimination de l'Angleterre. Est-ce une onde de choc qui pourrait pousser à une réinvention du système ?Je pense que c'est un choc pour le pays car l'Angleterre reste l'Angleterre. Beaucoup de gens ont sous-estimé l'Islande, ça prouve qu'ils étaient confiants mais ils ont pris une belle claque. Les critiques sont dures contre les joueurs mais quand il y a beaucoup d'attentes, c'est normal. Le coach va changer mais je pense qu'ils vont essayer de reprendre les bases, de construire une équipe soudée sur le terrain et de mieux gérer la pression.
01/07 à 11:55 Arrivez-vous à profiter du moment, de jouer une grande compétition à domicile ?On profite pleinement. On est fiers de porter le maillot français, d'apporter du bonheur aux Français. On a envie d'en profiter pleinement, on ne se voit pas ne pas aller au bout.
01/07 à 11:54 L'Islande a surpris plusieurs équipes, mais est-ce que les Bleus sont à l'abri de ça ?Tout peut arriver. C'est une mise en garde parce que ce n'est pas arrivé contre n'importe qui, des équipes de qualité comme le Portugal et l'Angleterre. A nous de faire en sorte que ça ne nous arrive pas. Il faut qu'on soit supérieurs, qu'on soit prêts à aller au combat, qu'on ait envie de s'imposer.
01/07 à 11:53 Un grand joueur de sélection est-il un grand joueur de club, ou l'Islande montre-t-elle l'inverse ?Il n'y a pas de différence. Les recruteurs ne se sont pas tournés vers l'Islande, ils n'y ont pas pensé. Après l'Euro, beaucoup seront sollicités car ils méritent d'évoluer, ils ont montré qu'ils peuvent tenir la pression. C'est juste une histoire de localisation.
01/07 à 11:52 Avez-vous déjà croisé des joueurs islandais ?Gylfi Sigurdsson joue à Swansea, leur ailier droit joue à Charlton, il est athlétique et tire tous les coups de pied arrêtés. Bjarnason est intelligent dans le jeu. Le Nantais Sigthorsson est un joueur important mais c'est toute l'équipe qu'il faut prendre en compte, pas un seul joueur.
01/07 à 11:51 Est-ce que Didier Deschamps a dévoilé son choix concernant la défense centrale ? Avez-vous travaillé quelque chose de particulier à l'entraînement ?Rien n'a été dévoilé, tout le monde doit être prêt à jouer dimanche. On a travaillé comme d'habitude, pas de schéma défensif particulier. Tout le monde reste concentré. Seul Deschamps sait qui va jouer, et je ne pense pas que les joueurs concernés soient au courant de son choix.
01/07 à 11:51 Selon vous, quelles sont les fautes que les Anglais ont pu commettre face à l'Islande ?Je ne sais pas, je voyais les Anglais s'imposer car ils ont une équipe jeune et talentueuse. J'étais assez content pour l'Islande car ils ont donné une leçon d'unité à l'Angleterre. Je ne sais pas pourquoi ce n'est pas passé pour eux.
01/07 à 11:50 Vous affrontez l'Islande en quart de finale à domicile, c'est une opportunité unique d'aller dans le dernier carré ?L'Islande mérite d'être en quarts de finale. On ne les sous-estime pas. S'ils sont là, c'est qu'ils font partie des meilleures équipes jusqu'à présent. Il faut entrer sérieusement dans ce match, ne pas penser à l'adversaire, juste à nous. On doit faire ce qu'il faut.
01/07 à 11:49 La pelouse du Stade de France est difficile, avez-vous travaillé pour vous y adapter ? Non, la pelouse sera la même pour les deux équipes. Il va falloir s'adapter et être bien cramponnés car ça glisse énormément.Avez-vous travaillé l'exercice des tirs au but ?On n'a pas travaillé les tirs au but car on compte s'imposer avant.
01/07 à 11:48 Est-ce que les longues touches de l'Islande peuvent influer sur le placement défensif ? C'est l'équivalent d'un corner. L'important, c'est la concentration, il faut garder le marquage jusqu'au bout. Il peut arriver d'être pris une ou deux fois et ça ne doit pas arriver. Il n'y a pas de moyens particulier d'y arriver car ils ont sans doute plusieurs combinaisons.
01/07 à 11:47 Manchester City, votre club, vient d'officialiser la signature de Nolito. Qu'en pensez-vous ?Je suis content pour lui, il va apporter beaucoup à l'équipe. Il a une qualité technique au-dessus de la moyenne. Il a fait un bon Euro et Guardiola l'a fait signer pour une bonne raison, j'en suis convaincu.
01/07 à 11:46 Quels sont les dangers face à l'Islande ?Le danger, c'est cette équipe d'Islande et nous-mêmes. On est capables du meilleur, on fait partie des favoris, on a un statut, il faut le supporter. Ce n'est pas évident car il y a l'envie de bien faire et ça nous bride. Il faut qu'on se mobilise, qu'on reste concentrés. Et on va le faire.
Un mot sur Dimitri Payet ?Payet a fait une saison de rêve, il est un membre important de l'équipe, ce qui n'était pas le cas il y a un an de cela. Il sera important pour nous dans les matchs à venir, que ce soit dans le jeu ou sur coups de pied arrêtés.
01/07 à 11:45 Une des principales forces de l'Islande, ce sont les longues touches. Avez-vous préparé ça en particulier ?On sait que ça fait partie de leurs armes, mais pas seulement. Ils savent jouer et défendre en équipe. On est prévenus mais je ne pense pas qu'il y ait un travail particulier à faire. Ils sont très mobiles et donnent du mal à leurs adversaires. A nous de faire ce qu'il faut pour bien démarrer le match.
01/07 à 11:44 Quels sont les changements à faire avant le match pour améliorer l'entrée dans un match ?Il faut qu'on s'active d'entrée, il faut plus de concentration dès le début. Tout le monde doit se mobiliser. On a eu un peu de chance de revenir, que ce soit dans les matchs amicaux ou dans la compétition. A un moment, ça ne passera pas contre une équipe plus compacte et qui gère mieux les fins de match. Il est temps de réagir.
01/07 à 11:43 Patrice Evra a dit que cette équipe avait besoin d'être dos au mur pour réagir ?Il a raison quand il l'a dit. Cela fait plusieurs fois qu'on fait la différence en fin de match mais on sera bien puni une fois. Il faut réagir, on a une équipe de qualité pour aller au bout. A nous de faire ce qu'il faut pour mieux démarrer et s'imposer dès le départ. Si on peut faire la différence dès le début, ça serait mieux pour avoir moins de pression en fin de rencontre.
01/07 à 11:42 Est-ce qu'il y a plus de pression, est-ce possible de jouer libéré ?On a une bonne pression. Il y avait de l'incertitude, de l'attente avant la compétition avec deux ans de matchs amicaux. On a la pression du peuple, il faut qu'on se serve de ça pour avancer et on va le faire.
01/07 à 11:41 Est-ce qu'il y a une différence dans la préparation d'un quart de finale de Mondial et un quart de finale d'Euro ? Un quart de finale reste un quart de finale, c'est la même chose. Il y a autant d'importance dans les deux matchs. On a autant envie de s'imposer et une compétition reste une étape dans la vie d'un footballeur. On va faire le maximum et essayer d'aller au bout. La place de latéral n'appartient à personne, j'ai beaucoup bossé pour revenir après deux fractures de la jambe. Le coach me fait confiance, ce n'est pas un cadeau qu'on me fait, je suis allé cherché ma place.
01/07 à 11:40 Est-ce que l'équipe de France a le droit de perdre face à l'Islande ?Je ne me vois pas ne pas aller au bout et décevoir le peuple français. On a confiance en nos qualités pour aller au bout de la compétition.
01/07 à 11:39 Est-ce que la qualification pour les demi-finales, ça sera objectif atteint pour les Bleus ?Non, on veut aller au bout ! On a des objectifs. Si on s'arrête en quarts de finale, ça sera un échec. S'arrêter en demie, ça serait aussi un échec. Je vise la finale et on a le potentiel pour y arriver.
01/07 à 11:39 Que vous apporte le huis-clos ?C'est quelque chose qui nous apporter de la sérénité, on en a besoin. On a besoin de se retrouver entre nous. L'engouement populaire fait plaisir mais, entre-nous, on se dit les choses car ça peut dégénérer vite.
01/07 à 11:38 La rumeur veut que Samuel Umtiti soit préféré à Eliaquim Mangala face à l'Islande...Seul le coach sait qui va débuter, on se prépare pour être prêts. On a des joueurs de qualité. S'il joue, je serai à ses côtés, il est prêt pour ça. Umtiti, je l'ai découvert ici, il a beaucoup de qualité dans la relance. e ne suis pas inquiet, c'est le coach fera son choix.
01/07 à 11:37 Que pensez-vous de l'équipe d'Islande ?Pour beaucoup, c'est la surprise de l'Euro, le Leicester de l'Euro. Ils méritent d'être là et ont montré qu'ils peuvent battre les gros. Ils ont battu les Pays-Bas et la République tchèque lors des éliminatoires pour finir premier de leur groupe, il ne faut pas les sous-estimer. On est à la maison, il faut montrer ce qu'on sait faire.
01/07 à 11:36 Est-ce que l'Islande ne va pas vous poser des problèmes au niveau de l'intensité ?Il y a une totale concentration pour l'équipe d'Islande, ils méritent d'être là. C'est une équipe compacte, physique mais qui sait jouer. Ils peuvent nous poser des problèmes, à nous de faire ce qu'il faut pour faire un bon match. Il n'y a pas de travail particulier à faire par rapport à la première mi-temps, ce n'est pas un souci d'implication.
01/07 à 11:35 Giroud, travailleur de l'ombre ?"Olive", c'est quelqu'un d'important pour l'équipe. Il est plus qu'un point d'appui. Devant le but, il est assez adroit. C'est un joueur clé de l'équipe. Il a été critiqué avant la compétition mais il montre qu'il peut être décisif comme face à l'Irlande.
01/07 à 11:34 Les débuts de match sont difficiles, est-ce aussi un problème en défense ?C'est sûr qu'on défend bien mais on peut toujours mieux faire. Le but face à l'Irlande, ce n'est pas acceptable. Tout le monde défend bien, ça part d'Olivier Giroud.
01/07 à 11:34 En fonction du système choisi par Didier Deschamps, le 4-3-3 ou le 4-2-3-1, est-ce que cela va provoquer des changements dans votre manière de défendre ?Défensivement, ça ne change pas grand chose. Il est possible que je sois plus exposé mais j'ai l'habitude de défendre en 2 contre 1. Il va falloir équilibrer si Pat (Evra) monte en attaque.
01/07 à 11:33 Est-ce qu'il y a des réglages à faire en fonction de celui qui sera titulaire en défense centrale ?Il va y avoir des réglages à faire, celui qui sera titulaire n'a pas encore joué dans la compétition. C'est le coach qui fera le choix. La communication, clé de la défense. Il faut qu'on continue à bien défendre en équipe. Maintenant, chaque joueur va apporter son vécu, son expérience. Je n'ai pas de craintes à ce sujet.
01/07 à 11:32 Comment avez-vous évolué au fil des compétitions avec les Bleus ?Je pense que j'a gagné en maturité. Ma première compétition avec les Bleus, en Afrique du Sud, s'est mal passée, ça a donné à réfléchir. Je suis reparti des bases, un peu comme tout le monde. En 2014, j'ai été sur le banc et ça a donné à réfléchir. Comme à Manchester City la saison passée, j'ai été sur le banc et j'ai travaillé pour revenir comme titulaire.
01/07 à 11:31 Est-ce que vous ressentez une tension particulière dans cet Euro à domicile ?Il n'y a pas de tension particulière, aucune équipe ne s'est détachée dans cet Euro sauf l'Allemagne. On est à domicile, c'est assez logique qu'il y ait plus de pression.
01/07 à 11:31 Est-ce que passer par les ailes peut être une solution face à l'Islande ?Je pense que c'est en tant qu'équipe qu'on leur donnera des problèmes. Il faut qu'on commence comme on a joué en fin de match face à l'Irlande. En effet, les ailes peuvent être une solution.
Lloris ?Il est un des meilleurs gardiens au monde et il le montre à chaque match.
01/07 à 11:29 Bacary Sagna va démarrer sa conférence de presse dans quelques instants.
01/07 à 07:05 Bienvenue sur notre site pour suivre en direct le point-presse de l'équipe de France !En ce vendredi, à deux jours de France-Islande, c'est Bacary Sagna qui va se présenter devant les journalistes à Clairefontaine à partir de 11h30.
 
0 commentaire - Euro 2016 - Bleus - Sagna : " L'Islande ? Le Leicester de l'Euro "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]