Euro 2016 - Bleus - Deschamps : " Umtiti ? Et je vous parle aussi de Mangala ? "

Euro 2016 - Bleus - Deschamps : " Umtiti ? Et je vous parle aussi de Mangala ? "©Media365

Rédaction , publié le samedi 02 juillet 2016 à 10h50

Didier Deschamps et Hugo Lloris sont passés en conférence de presse à la veille du quart de finale de l'Euro 2016 entre la France et l'Islande.Didier Deschamps et Hugo Lloris sont passés en conférence de presse à la veille du quart de finale de l'Euro 2016 entre la France et l'Islande.

02/07 à 11:41 Merci d'avoir suivi en notre compagnie cette conférence de presseRendez-vous prochainement pour un nouveau live.
02/07 à 11:33 Aspect mental, longtemps ensemble, matchs toutes les semaines. Entretien de tout ça, ne pas lâcher ?Je ne les mets pas toujours sous pression. On s'est retrouvé dans un cas de figure avec deux fois une semaine complète entre deux matchs. D'habitude, l'écart entre deux matchs est plus de 4 ou 5 jours. La semaine est longue mais j'essaye de l'agrémenter. Je leur laisse des libertés mais je leur rabâche qu'il y a besoin de concentration. Le temps où on est sur le terrain d'entraînement, tous les joueurs doivent avoir cette obligation de faire le mieux possible, d'y mettre toute la concentration et l'application nécessaire.
02/07 à 11:31 Matchs tendus, tirs au but. Préparation à ça ?Non, je ne l'ai jamais fait dans ma carrière parce que tirer des penalty sans pression à l'entraînement ou en fin de match dans une séance de tirs au but, ça n'a rien à voir. J'ai des joueurs qui sont habitués à tirer régulièrement dans leurs clubs. Je n'ai pas de souci avec ça. Des joueurs peuvent s'y préparer à l'entraînement mais je n'ai pas organisé de séance spécifique.
02/07 à 11:30 Equipe puissante ou de vitesse ?Vous voulez savoir qui va jouer... Il y a ces qualités de puissance et athlétique mais il y a de bons techniciens, des petits gabarits. On peut lutter sur la même filière mais aussi amener plus de vivacité. L'idéal, c'est d'avoir les deux.
02/07 à 11:29 Allées et venues veille de match, un problème ?Aujourd'hui, ça a été écourté car la gendarmerie nous a laissé un hélicoptère. Sinon, vous n'auriez pas vu Hugo en conférence de presse ce matin. On s'adapte à ce qu'on nous impose. Il n'y a pas de fatigue à cause de ça.
02/07 à 11:29 Quel système ?Je me retrouve dans différents systèmes par rapport à ce que je veux faire. Il y a les éléments avant chaque match, le style d'opposition qu'on a. Je fais des choix mais je suis capable d'en changer. On peut avoir une équipe-type mais ça peut évoluer. C'est plus un avantage car j'ai des joueurs qui ne démarrent pas qui apportent différentes solutions pour déranger l'adversaire.
02/07 à 11:27 Expérience au Stade de France plein, quelle sera l'ambiance, chance d'entendre les chants islandais ?On a beaucoup de plaisir, de bonheur de voir le soutien populaire qu'on a depuis le début de la préparation. On aura cette ambiance, les joueurs en ont besoin. Le soutien populaire est aussi important en Islande, et les joueurs le leur rendent bien. S'ils font autant de bruit et que les nôtres font autant de bruit, ça sera ce qu'il faut pour un tel match.
02/07 à 11:26 Umtiti ?Je vous parle aussi de Mangala ? Sam est avec nous, c'est encore un jeune joueur mais qui a une bonne expérience car il a déjà joué la Ligue des Champions avec Lyon. Il a été champion du monde avec les U20. S'il va dans le club où il va, ce n'est pas un hasard. Il a des qualités de duel, de relance, toutes les qualités du défenseur de haut niveau.
02/07 à 11:25 Le collectif prend le pas sur l'individuel ?Les joueurs n'avaient pas besoin de ça pour le savoir. Collectivement, toutes les équipes sont bien organisées. Celles qui ont un tel collectif, si elles ne gardent pas la cohésion, ça peut passer mais ça sera plus difficile.
02/07 à 11:24 Pelouse ?On s'adapte, c'est dans un souci de protection de la pelouse. J'y suis allé, elle est de meilleure qualité que pour le match d'ouverture mais je comprends les mesures prises. On s'entraîne à Clairefontaine, on connait bien, ce n'est pas un problème.
02/07 à 11:23 Lars Lagerbäck, sa philosophieJe le connais car il était coach d'une autre sélection. Il a mis en place un système qui marche bien avec les joueurs qu'il a. L'équipe d'Islande est très efficace dans un 4-4-2 à plat avec deux attaquants axiaux. Difficile de faire une équipe qui soit aussi efficace, beaucoup de respect par rapport à ce qu'il a fait avec cette équipe et ce qu'il en a fait pour être en quart de finale de l'Euro.
02/07 à 11:22 Vous avez joué en Islande après 1998, des joueurs ont rigolé pendant l'hymne national...Je me rappelle de ce moment mais c'est une mauvaise interprétation de votre part. Aucun joueur n'a voulu se moquer de l'hymne mais celui qui chantait l'hymne français était différent de l'habitude. C'était pendant notre hymne mais ça nous a fait redescendre sur Terre. Après la Coupe du Monde, c'était un match de rentrée, difficile. On a du respect pour cette équipe d'Islande, pas d'ambigüité. Ils jouent en Premier League, ce ne sont pas des petits joueurs. L'Islande n'est pas là par hasard, a éliminé logiquement l'Angleterre par ses qualités.
02/07 à 11:20 Patrice Evra et Bacary Sagna ont dit que mal démarrer les matchs, ça ne passera plus à un moment. Est-ce que ça contrarie vos plans et ça a été travaillé ?Jusqu'à maintenant, c'est passé mais ça pourrait ne pas passer. Il y a nos soucis mais aussi les adversaires qui ont ces capacités athlétiques mais à un moment, ils lâchent. L'idéal, c'est bien commencé et bien finir. Il y a des équipes qui démarrent bien et finissent mal, et c'est pas bon signe. Après, il faut savoir réagir, comme avec Coman face à l'Irlande. Après, c'est une question d'état d'esprit et s'il n'y a pas les ingrédients de base, ça ne marchera pas.
02/07 à 11:18 L'Islande est une équipe libérée contrairement à la France, quelque chose à en apprendre ?De par la présence que les Islandais apportent en phase offensive, avec deux attaquants de grande taille, ils sont là athlétiquement. Il y a des duels mais je ne peux pas grandir mes joueurs même si j'ai des joueurs capables de lutter dans les airs. C'est une question d'être attentifs autour lors des déviations.
02/07 à 11:16 Longues touches ?On a fait ce qu'il faut au cas-où mais les joueurs savent pourquoi l'Islande est là. Cette équipe n'a rien volé, ils le méritent et il y a de la qualité dans cette équipe. Ce n'est pas que des longues touches. Ils ont des positionnement bien définis qu'ils répètent à chaque match. Ils ont peu de corners mais beaucoup de touches. On a pris des dispositions pour prendre en compte cela. Mais il ne faut pas réduire l'Islande à ça car ils ont des qualités dans le jeu. Ils sont capables de faire des enchaînements au sol avec des joueurs de qualité.
02/07 à 11:15 Atout pour vous de jouer au Stade de France ?Pas le choix, on ne fait pas le calendrier. Aussi très agréable de jouer en province. C'est un atout, on connaît mieux le stade mais ça ne fait pas tout.
02/07 à 11:14 Place maintenant à Didier Deschamps !
02/07 à 11:13 Travail avec un jeune qui va avoir sa première sélection ?Que ce soit Umtiti ou Mangala, forcément, il faut avoir une approche plus personnelle. Quand on est gardien, on aime avoir un échange avec sa charnière centrale. J'ai pu jouer avec les deux, depuis le début de l'aventure, on se cotoye, on se connait. Qui que ce soit, ça se passera bien.
02/07 à 11:12 Que faire valoir face à l'Islande ?Beaucoup plus de joueurs dans les grands clubs européens, donc plus d'expérience. Depuis le début, on voit cette équipe très surprenante. A travers des valeurs, un jeu simple, ils mettent de grandes nations en danger. Si, demain, on se dit qu'on est meilleurs, avec plus de talent, ça ne passera pas. On doit le montrer sur le terrain.
02/07 à 11:11 Equipe qui réagit dos au murC'est très Français ! Pour ma part, ça ne me dérange pas de ne pas faire une grande entame de match, ce qui compte c'est d'être régulier dans la performance et le résultat. Ce qui me dérange, c'est se mettre des bâtons dans les roues après deux minutes sur une erreur d'agressivité. A ce niveau, être mené trop tôt peut être fatal à l'équipe.
02/07 à 11:10 Travail sur le mental pour arracher la victoire en fin de match ?Je pense que la première chose est le discours du coach, insuffler la gagne à notre jeune équipe. Petit à petit, il a su être l'architecte de cette équipe, avoir les bons mots. On a cet appétit de vouloir se surpasser, atteindre un but à travers cet Euro. On essaye d'avoir le bon message en tant que cadre pour que tout le monde suive.
02/07 à 11:09 Sigurdsson ?J'ai joué avec lui à Tottenham, c'est quelqu'un d'attachant, avec beaucoup de valeurs. Il a été très performant avec Swansea, décisif en deuxième partie de saison pour le maintien. Il est adroit devant le but et sur coups de pied arrêtés. L'Islande ne se résume par à lui mais il est important pour l'équipe.
02/07 à 11:08 Arrivée à maturité sur le plan sportif et mental ?Je ne le sais pas mais c'est vrai qu'on le dit pour un gardien. J'ai un vécu, une expérience qui me permet d'avoir des repères dans les moments importants. J'ai des responsabilités envers les jeunes avec les cadres. On a tous envie de réaliser le meilleur Euro possible.
02/07 à 11:06 Choqué de voir l'Islande gagner ?On peut se rendre compte qu'il n'y a plus de petites équipes en Europe. Chaque nation a une culture tactique et peut s'adapter à l'adversaire, aux contraintes du haut niveau. L'Islande le démontre parfaitement. S'ils ont des joueurs de haut niveau, ils ont du cœur, ils sont solides. Ils ont des armes sur coups de pied arrêté.
02/07 à 11:05 CollectifOn a montré des valeurs, tout n'est pas parfait. On manque peut-être d'intensité, d'agressivité. On gagne les matchs grâce à l'équipe, au mental. La force de cette équipe, c'est que le danger vient de partout. Le mental est primordial dans ce tournoi.
02/07 à 11:04 Crainte par rapport au changement en défense...Quel que soit le joueur aligné, il aura toute notre confiance. On se prépare de la meilleure des manières. Il faudra aller chercher la victoire collectivement et mettre tout le monde dans les meilleures conditions.
02/07 à 11:03 Attention à l'IslandePas besoin d'attendre le résultat des Gallois pour savoir qu'il faut se méfier de tout le monde. Il y a eu des surprises dans cet Euro, il ne suffit pas d'être une grande nation, de bien jouer pour aller loin. Des équipes qui jouent bien ne sont plus là. On est de retour dans un jeu collectif, la différence se fait au mental et il faudra en passer par là pour avoir la qualification.
02/07 à 11:02 La demi-finale Portugal-pays de Galles...Avant la victoire finale, il y a des étapes. Sur le match d'hier, les Gallois méritent leur place en demi-finale. Le Portugal, c'est solide avec des individualités et ça montre du coeur, ça leur permet d'être en demi-finale. De l'autre côté du tableau, pour l'Allemagne, l'Italie, l'Islande et nous, l'objectif est le même.
02/07 à 11:01 Hugo Lloris commence cette conférence de presse.
02/07 à 11:00 Après avoir été repérer la pelouse du Stade de France, Didier Deschamps va se présenter dans quelques instants devant la presse.
02/07 à 07:19 Bienvenue sur notre site pour suivre en direct la conférence de presse d'avant-match des Bleus !Dès 11h00, Didier Deschamps et Hugo Lloris se présenteront face à la presse au Stade de France à la veille de France-Islande, quart de finale de l'Euro 2016.
 
0 commentaire - Euro 2016 - Bleus - Deschamps : " Umtiti ? Et je vous parle aussi de Mangala ? "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]