Euro 2016 - France-Eire : Les Bleus ont eu peur mais prennent le quart

Euro 2016 - France-Eire : Les Bleus ont eu peur mais prennent le quart©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 26 juin

Un doublé d'Antoine Griezmann a permis aux Bleus de se défaire d'une équipe irlandaise qui avait pris les devants d'entrée sur un penalty. Mais les deux buts de « Grizou » et le changement tactique de Deschamps à la pause ont tout changé.

Le debrief
Depuis le début de cet Euro, c'est la même chose à chaque fois. On souffre avec les Bleus, on tremble et puis c'est le soulagement et la libération avec une équipe de France qui finit par prendre le dessus sur son adversaire. Dimanche, sous le soleil lyonnais, le scénario qui se répète depuis le début de cet Euro s'est retrouvé amputé d'entrée par ce penalty obtenu par Long dès la deuxième minute de jeu et transformé par Brady. Le deuxième but le plus rapide de l'histoire de l'Euro et la pire entame possible pour les hommes de Didier Deschamps, d'entrée en plein cauchemar. Sonnés, les Français se sont rapidement installés dans la moitié de terrain de l'Eire mais à l'issue d'une première mi-temps extrêmement hachée et marquée par les nombreuses fautes des Irlandais et le déchet technique des Bleus, le score était toujours de 1-0 en défaveur des Bleus au moment de regagner les vestiaires. Didier Deschamps, qui avait présenté un 4-3-3 avec Pogba à gauche et Matuidi à droite (un fiasco, notamment pour le Parisien) avait alors la bonne idée de tout changer en faisant appel à la vitesse de Coman à la place d'un Kanté effacé, en repositionnant Griezmann en pointe plus près de Giroud mais, surtout, en basculant Matuidi de droite à gauche au sein du 4-2-3-1 choisi pour reprendre la partie.

Le sélectionneur français souhaitait davantage de présence offensive, il était servi, et nous aussi. A l'image d'un Matuidi transfiguré et auteur d'une seconde période de toute beauté, les Bleus retrouvaient tout de suite des ailes, avec un grand Monsieur comme symbole de ce renouveau : Antoine Griezmann. En trois minutes, le finaliste de la dernière Ligue des Champions renversait complètement la situation. Un coup double pour « Grizou », également à l'origine ensuite de l'expulsion de Duffy. A 2-1 et à onze contre dix face à des Irlandais émoussés, l'affaire était pliée et la qualification en poche. L'équipe de France s'est fait peur, l'équipe de France nous a fait une énorme frayeur, mais l'équipe de France reste en course pour aller chercher la victoire finale dans son Euro. Seul hic : les cartons jaunes reçus par Kanté et Adil Rami qui les priveront du quart de finale, contre l'Islande ou l'Angleterre. Mais on commence à se dire que rien ne peut arriver à ces Bleus-là, pas d'inquiétude.
Le film du match
2eme minute (0-1)
Sur un centre de Ward côté gauche, Rami se troue dans la surface. Long hérite du ballon et s'écroule au contact de Pogba, revenu défendre derrière lui. Penalty, estime l'arbitre, même si l'Irlandais tombe avant qu'il ne soit touché. Brady le transforme en force à ras de terre avec l'aide du poteau gauche. Lloris est pris à contre-pied.

7eme minute
Coup-franc parfaitement placé pour les Bleus suite à une main de McCarthy juste devant la surface de réparation, côté gauche. Payet enroule directement sa frappe dans les gants de Randolph.

8eme minute
Après un gros travail sur l'aile gauche face à Coleman, Pogba adresse un bon centre devant le but pour Griezmann, qui envoie son coup de tête au-dessus.

18eme minute
Griezmann dévie le ballon de la tête au point de penalty sur un coup-franc frappé par Payet. Sans danger pour Randolph.

20eme minute
Sur une longue touche irlandaise côté gauche, la défense française passe encore au travers. Murphy reprend le ballon d'une belle demi-volée croisée qui ne semble pas cadrée mais sur laquelle Lloris se détend bien. Hendrick a suivi et tente sa chance dans un angle très fermé, le gardien français repousse encore.

23eme minute
Pogba tente directement sa chance sur un coup-franc de près de trente mètres. Le ballon prend la direction de la lucarne gauche mais n'est pas assez appuyé pour surprendre Randolph, qui tend les bras et capte le ballon en deux temps.

41eme minute
Duffy prend le dessus dans les airs sur Pogba et reprend le ballon de la tête au second poteau sur un long coup-franc de Brady mais ça passe à gauche du but de Lloris.

48eme minute
Sur un coup-franc tiré par Payet côté gauche, Pogba dévie le ballon de la tête au point de penalty, Koscielny se jette au second poteau mais ne cadre pas sa tête plongeante.

52eme minute
Payet se retrouve en position de frapper sur le côté gauche mais son tir à ras de terre de près de 25 mètres est trop croisé et passe à gauche.

55eme minute
C'est au tour de Matuidi de tenter sa chance aux vingt mètres, légèrement excentré sur la gauche. Randolph sort une superbe parade sur le missile du gauche du milieu de terrain parisien.

58eme minute (1-1)
Sur un excellent décalage de Payet, Sagna, côté droit, a tout le temps de déposer son centre au point de penalty sur Griezmann, qui décroise parfaitement son coup de tête dans le petit filet opposé. Randolph ne fait que toucher le ballon mais doit s'avouer vaincu.

61eme minute (2-1)
Le doublé pour Griezmann ! Sur un long ballon de Rami vers Giroud dans la surface, le Gunner, dos au but, remise superbement le ballon de la tête pour Griezmann, qui se présente seul devant Randolph et l'ajuste d'une belle frappe croisée dans le coin gauche.

66eme minute
L'Eire à dix ! Magnifiquement lancé dans l'espace par Giroud, Griezmann échappe à Duffy, qui fauche l'attaquant français. Le défenseur central irlandais est logiquement expulsé et laisse ses coéquipiers en infériorité numérique.

76eme minute
La spéciale Gignac ! Dans sa position préférée, excentré dans la surface côté gauche, l'attaquant du Tigres fixe Coleman et enroule une frappe superbe qui s'écrase sur la barre.

86eme minute
Sur un très bon centre de Matuidi, Gignac ouvre légèrement trop son pied et manque la cible. Le troisième but français n'était pas loin.

93eme minute
Payet envoie Griezmann défier Randolph. Cette fois, le gardien irlandais s'interpose sur la tentative du joueur de l'Atlético Madrid.
Les joueurs à la loupe

France

Les notes des Bleus : on dit merci Griezmann !


Eire

Impériale face à l'Italie, la charnière KEOGH-DUFFY a rapidement volé en éclats face aux Bleus. Le second, constamment dépassé, a en plus fini par être expulsé pour un tacle irrégulier sur Griezmann, qui lui avait échappé et filait au but. WARD est à l'origine du penalty obtenu d'entrée par les Irlandais mais il n'a pas pesé bien lourd ensuite défensivement. Sur l'égalisation française, il regarde Sagna centrer. COLEMAN, de l'autre côté, s'en est mieux sorti mais cela ne l'a pas empêché de passer une après-midi très compliquée lui aussi. Dans l'entrejeu, MCCARTHY et HENDRICK ont pris l'eau en permanence. Ils ont en plus commis de nombreuses fautes. BRADY a ouvert le score en transformant le penalty avec beaucoup de sang-froid mais c'est à peu près tout pour lui dans ce match. MCCLEAN n'a pratiquement pas existé lui non plus. Et quand il a eu le ballon, il n'a jamais fait le bon choix. Si MURPHY a été à deux doigts de mettre KO l'équipe de France en début de match, c'est surtout LONG qui a posé problème à la défense des Bleus. Il a obtenu d'entrée un penalty en jouant parfaitement le coup face à Pogba. RANDOLPH a fait les arrêts qu'il fallait avant de céder deux fois face à Griezmann. En fin de match, le gardien irlandais a privé les Bleus d'une victoire plus large.
Monsieur l'arbitre au rapport
Difficile d'en vouloir à M.Rizzoli d'avoir sifflé d'entrée un penalty contre l'équipe de France sachant qu'il nous a fallu revisionner une demi-douzaine de fois le ralenti de l'action pour nous faire un avis tranché. Dans le feu de l'action, l'arbitre italien, qui avait une seconde pour se décider, n'a donc pas pu voir le début de simulation de Long cumulée à la faute de Pogba dans le dos de l'attaquant irlandais.
Ça s'est passé en coulisses...
- Le huitième de finale face au Nigeria de la dernière Coupe du Monde mis à part (victoire 2-0 des Bleus), l'équipe de France restait sur trois revers sur les matchs à élimination directe. Les Français s'étaient fait sortir par l'Allemagne au Brésil en 2014 au stade des quarts de finale (1-0). Lors de l'Euro précédent, c'est l'Espagne qui avait joué les tombeurs des Bleus, là aussi en quarts de finale (2-0). Et en Coupe du Monde 2006, la finale avait finalement tourné à l'avantage des Italiens après la séance de tirs au but (1-1, 5-3 tab). En 2010, en Afrique du Sud, l'équipe de France n'avait pas joué de match couperet dans la mesure où elle n'avait pas dépassé le cap du premier tour.

- Si Didier Deschamps avait décidé de reconduire son onze de départ du match d'ouverture, contre la Roumanie au Stade de France (1-0, but de Payet dans les dernières minutes), il avait en revanche décidé d'inverser le positionnement de Paul Pogba et de Blaise Matuidi pour permettre au Turinois d'évoluer dans sa position préférentielle de milieu gauche. Une réorganisation qui a en revanche contraint le milieu de terrain du PSG à occuper un rôle contre-nature de milieu droit. « C'est vrai que c'est un plus gros désavantage pour un gaucher d'être mis à droite que pour un droitier d'être mis à gauche », avait admis le sélectionneur des Bleus samedi.

- Avec 55 matchs disputés sous le maillot des Bleus avec le brassard autour du bras, Hugo Lloris est devenu dimanche après-midi le recordman du nombre de capitanats en équipe de France devant son sélectionneur, Didier Deschamps (54 matchs comme capitaine). « Je pense que ça reste anecdotique, estimait samedi le gardien de but de l'équipe de France et de Tottenham. Forcément, c'est toujours plaisant, mais, à l'heure actuelle, je suis davantage concentré sur la compétition et ce qui m'importe, c'est d'aller le plus loin possible avec mes coéquipiers dans cet Euro. Je n'ai pas du tout envie de me comparer à ce que peut être Didier Deschamps et à ce qu'il a pu représenter en tant que joueur et capitaine, ni à Michel Platini. »
La feuille de match
Euro 2016 (8emes) / FRANCE - EIRE : 2-1

Parc OL (56 279 spectateurs)
Temps ensoleillé - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Rizzoli (ITA) (6)

Buts : Griezmann (58eme et 61eme) pour la France - Brady (2eme, sp) pour l'Eire

Avertissements : Kanté (27eme) et Rami (43eme) pour la France - Coleman (25eme) et Hendrick (40eme) pour l'Eire

Expulsion : Duffy (66eme) pour l'Eire


France
Lloris (cap) (7) - Sagna (cap) (7), Rami (4), Koscielny (6), Evra (5) -, Kanté (4) puis Coman (46eme, 5) puis Mou.Sissoko (93eme), Matuidi (6), Pogba (4) - Payet (7), Griezmann (8), Giroud (6) puis Gignac (73eme)

N'ont pas participé : Mandanda (g), Costil (g), Jallet, Cabaye, Martial, Schneiderlin, Mangala, Digne, Umtiti
Sélectionneur : D.Deschamps


Eire
Randolph (6) - Coleman (cap) (4), Keogh (4), Duffy (3), Ward (5) - McCarthy (4) puis Hoolahan (71eme), Hendrick (4), Brady (5), McClean (3) puis O'Shea (69eme) - Murphy (4) puis Walters (65eme), Long (5)

N'ont pas participé : Given (g), Westwood (g), Clark, Whelan, McGeady, Rob.Keane, Christie, Meyler, Quinn
Sélectionneur : Ma.O'Neill

 
0 commentaire - Euro 2016 - France-Eire : Les Bleus ont eu peur mais prennent le quart
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]