Mbappé, l'insouciance de la jeunesse

Mbappé, l'insouciance de la jeunesse©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 05 juin 2017 à 17h10

Révélation de la deuxième partie de saison en Ligue 1 et Ligue des Champions, Kylian Mbappé s'est déjà fait une place chez les Bleus, même si Deschamps souhaite calmer ses ardeurs.

Il n'a que 18 ans mais déjà le sang-froid d'un ancien. Kylian Mbappé n'en finit plus de surprendre. A chaque fois qu'on se dit qu'il va faire une erreur de jeunesse, il nous rappelle qu'il a la tête bien faite et qu'il ne faut pas compter sur lui pour se prendre pour un autre. Chez les Bleus, il est le petit dernier. Si ce n'est que son deuxième rassemblement avec la bande à Deschamps, il fait presque partie des meubles à écouter les différents spécialistes. Après seulement six mois dans l'élite française, la question est déjà de savoir si le Monégasque doit être titularisé dès vendredi contre la Suède lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2018. Interrogé en conférence de presse, le sélectionneur, Didier Deschamps, sourire aux lèvres, a sa petite idée concernant l'envie de Mbappé. « Si vous lui demandez, lui, il est prêt, ça s'est sûr. Il l'a déjà fait contre l'Espagne. Il peut commencer un match comme rentrer. C'est un jeune joueur et il a un registre différent par rapport aux autres attaquants. Comme tous les jeunes, il a envie de tout, tout de suite, mais je ne vois pas ça d'un mauvais œil bien au contraire. »
29 matchs en 2017 contre 15 en 2016
Simple rotation au début de la saison pour Leonardo Jardim, Kylian Mbappé a clairement explosé à partir de février, au point de devenir l'atout offensif n°1 de l'AS Monaco dans la deuxième partie de saison (20 de ses 23 buts sur l'année). Malgré un rythme effréné, le natif de Bondy n'a jamais semblé en bout de course grâce à l'insouciance de sa jeunesse. Pourtant, Deschamps ne souhaite pas que son joueur ne brûle trop vite les étapes comme ça a été le cas tout au long de l'année. « Je le gère comme je gère les autres joueurs. Il a eu un petit souci la semaine dernière. Il a eu six mois bien chargés mais il va apprendre à se gérer et à gérer les entraînements. Il fait tout à fond et forcément, il y laisse de l'énergie. Mais comme je lui ai dit, je préfère devoir le calmer plutôt que d'avoir un joueur et de devoir le secouer car il ne fait pas ce que j'attends de lui à l'entraînement. » Cette saison restera comme celle de l'explosion pour Mbappé mais le plus dur commence.

 
0 commentaire - Mbappé, l'insouciance de la jeunesse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]