Le plaidoyer de Benzema sur le plateau de Canal Football Club

Le plaidoyer de Benzema sur le plateau de Canal Football Club©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 12 novembre 2017 à 20h20

L'opération était soigneusement préparée. Invité d'un Canal Football Club exceptionnel, juste avant la diffusion d'un documentaire qui lui est consacré, Karim Benzema s'est longuement exprimé sur tous les sujets

L'attaquant du Real Madrid a pu livrer son argumentaire articulé autour d'un mot d'ordre : qu'on revienne au football et uniquement au football. « Il y a eu cette affaire, et c'est à cause de cela que je ne suis plus là, reconnaît-il, lucide. Mais pour moi, il faut laisser en dehors du sport ce qui est extra-sportif car il faut les meilleurs pour gagner des titres. Tout le monde s'est mêlé de cette histoire et on en a oublié le football. Cela fait plus de deux ans que je ne joue plus en équipe de France. Moi je n'ai aucun problème avec le sélectionneur, mais je ne suis pas bête, je pense que tant que Didier Deschamps sera là, je n'aurai pas la chance de revenir puisqu'il n'y a aucune discussion. Je le respecte, je l'ai toujours respecté, mais je trouve blessant qu'il m'ait tourné le dos comme ça », lâche Karim Benzema.

Celui qui n'a plus porté le maillot bleu depuis octobre 2015 se dit prêt à rencontrer Didier Deschamps « quand il veut », même si quelque chose s'est forcément cassé entre les deux hommes : « Je lui en veux, bien sûr. J'ai loupé un Euro en France après une de mes meilleures saisons au Real. » Au-delà de l'affaire de la sextape, pour laquelle il est toujours mis en examen (ses avocats espèrent une annulation de la procédure dans les prochains mois), ce sont ses mots dans les colonnes de Marca juste avant l'Euro qui ont sans doute aggravé son cas auprès du sélectionneur. L'ancien Lyonnais y affirmait que Didier Deschamps avait « cédé à une partie raciste de la France » en choisissant de ne pas le sélectionner. Des propos assumés un an et demi après : « Je pense que la phrase a été mal comprise. Mais je suis obligé de dire une telle phase. Noël Le Graët a bien dit qu'il recevait des lettres avec des propos racistes ! »
Benzema : « J'y crois toujours mais il ne faut pas être bête »
Même s'il garde espoir, le Madrilène se montre parfois un peu résigné. « Pour la Coupe du Monde 2018 ce sera compliqué. J'en ai envie évidemment. Je veux gagner quelque chose avec mon pays. J'y crois toujours mais il ne faut pas être bête », souffle-t-il tout en assurant n'avoir aucun problème avec les autres internationaux français. Dernier obstacle, l'opinion publique, encore majoritairement opposé à son retour chez les Bleus selon les sondages. « L'opinion publique ? On n'a pas toujours besoin de l'opinion publique pour gagner des titres », répond le joueur, conscient que son image a pu lui jouer des tours pendant sa carrière. « Pour moi c'est inutile de faire des grands sourires en permanence. Ce n'est pas de la méfiance, je suis naturel. Cela ne veut pas dire que je n'aime pas me marrer », se défend Karim Benzema.

C'est donc de loin que le deuxième meilleur buteur des Bleus en activité assiste à l'éclosion d'une génération talentueuse en équipe de France. Une équipe qui le fait saliver, comme il le reconnait sans peine. « Ce n'est pas la même équipe qu'avant. Ils ont une puissance de frappe en attaque. Les milieux jouent aussi vite vers l'avant. C'est surtout la vitesse qui manquait dans les années précédentes. Là on a des joueurs rapides et agiles. » Parmi eux, Kylian Mbappé, la nouvelle star du football français. « Il m'impressionne parce qu'il est très jeune. C'est surtout en Ligue des Champions, où le niveau est très haut, admet Benzema. Il a beaucoup d'assurance, il prend des risques, et à chaque fois qu'il touche le ballon il se passe quelque chose. » Peut-être ces deux-là joueront-ils un jour ensemble en sélection. C'est le vœu de Benzema. Mais ce dernier n'est pas maître de son destin et semble l'avoir bien compris. Inévitablement, Didier Deschamps devra lui évoquer une énième fois le sujet lundi depuis Cologne.

 
44 commentaires - Le plaidoyer de Benzema sur le plateau de Canal Football Club
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]