Le jour où l'Espagne découvrait Kopa

Le jour où l'Espagne découvrait Kopa©Media365
A lire aussi

Olivier DE LOS BUEIS, publié le vendredi 03 mars 2017 à 10h30

Raymond Kopa est décédé ce vendredi à l'âge de 85 ans. Retour sur le jour où l'Espagne a découvert le « petit Napoléon » du football.

Cent vingt-cinq mille personnes. Un record pour une rencontre entre la France et l'Espagne. Cette neuvième confrontation entre les deux pays pyrénéens prend place dans un stade Chamartin plein à craquer. On s'attend à une nouvelle corrida avec les Français dans le désagréable rôle du taureau s'époumonant derrière le tissu rouge des maillots ibériques. Le sélectionneur a changé, les Espagnols sont forts… Le journal L'Equipe, sous la plume de Gabriel Hanot, prépare ses lecteurs à l'inéluctable : « Une défaite de notre équipe par quatre buts d'écart serait normale ; deux ou trois buts, ce serait une bonne performance ; un but, un exploit ; le match nul constituerait un miracle. » Ce 17 mars 1955, la sélection d'Albert Batteux est habillée de bleu. Mais sous le maillot frappé du coq luit encore le Rouge et Blanc du stade de Reims. Le grand entraîneur du club champenois a construit son équipe autour d'une ossature venue du « Stade. » Penverne, Jonquet, Bliard, Glovacki et Kopa ont leurs automatismes. Les Espagnols vont le découvrir.

L'équipe de France joue sans complexe et semble presque libérée par le but de Gainza. L'Espagne pense-t-elle avoir fait le plus dur en marquant dès la 11eme minute ? Toujours est-il que la France ne baisse pas pavillon et accélère, suivant le rythme d'un intenable Raymond Kopa. Commençant à l'aile avant de se recentrer, Kopa prend la mesure du match. Les supporters du Real Madrid, mais aussi la presse espagnole et les dirigeants de la Casa Blanca, découvrent celui qu'un journal espagnol appellera après le match le « petit Napoléon » du football.

Kopa est un magicien ce jour-là. Il égalise d'abord (35eme) avant d'être à l'origine du but victorieux de Jean Vincent (74eme). Les Bleus tiennent leur première victoire face au voisin espagnol. Albert Batteux son premier succès de sélectionneur, qui en appellera d'autres. Après une anonyme Coupe du Monde 1954, l'équipe de France débute là un chemin qui ne s'arrêtera que trois ans plus tard en Suède face au grand Brésil d'un jeune génie nommé Pelé. Kopa, lui, découvrira bientôt les joies d'évoluer chaque semaine à Chamartin. Le Real Madrid va réaliser un transfert pharaonique pour l'époque en s'attachant les services du bourreau des Ibères de ce 17 mars 1955. Avec le Napoléon français, le Major Puskas mais aussi Gento et le génial Di Stefano, le Real Madrid va pouvoir dominer l'Europe.

Les Bleus de 1955 :
Remetter – Bieganski, Jonquet, Marche – Penverne, Louis – Glovacki, Mahjoub – Grillet, Kopa, Vincent

 
7 commentaires - Le jour où l'Espagne découvrait Kopa
  • Au revoir Mr Kopa,vous ferez bien une équipe tous ces grands partis avant vous.Vous êtes éternel!!!

  • Monsieur Kopa , vous etiez le football comme il n'existe plus , je vous ai "suivi" au Real puis le retour au Stade . J'ai meme encore un survet Kopa . Au revoir monsieur Kopaszewski

  • Actuellement , la génération foot des professionnels français c'est bling -bling et pognon et sex-tapes pour certains
    Des valeurs que vous Mr Kopa n'auriez jamais suivies !

    Votre génération etait celle du travail et de l'amour de l’Équipe et de son maillot vous nous avez fait aimé le football puis est arrivé Michel Platini et ensuite n'en parlons plus : de très , très bons joueurs mais beaucoup avec un QI d'huitre

  • mon idole est parti ce grand monsieur jouais le foot le vrai merci MR. Kopa vous resterez a jamais celui qui m as fais aimer et jouer au foot vous étiez une star mais jamais vous n avez oublier d ou vous veniez reposez en paix

  • Monsieur Kopa , vous êtes un des héros de mon enfance , à chaque jeu de ballon votre nom était dans la bouche des ados joueurs ,
    à tout jamais vous êtes dans l'histoire de nos souvenirs ; comme toutes les filles de mon époque pas de foot ; mon papa lui était un héros du tour de France en même temps , dans l'après guerre ... vous aviez la force déterminée d'une nouvelle ère !
    Affectueusement , respectueusement nous vous embrassons vous le héros courageux !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]