La jeunesse triomphante prend le pouvoir

La jeunesse triomphante prend le pouvoir©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 14 juin 2017 à 07h46

Excellents mardi soir contre l'Angleterre, Ousmane Dembélé, Thomas Lemar et Kylian Mbappé ont envoyé un message fort à leur sélectionneur et à leurs coéquipiers. A force d'avoir leur chance en équipe de France, ils comptent bien s'y imposer pour de bon.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE DE FRANCE

Bras dessus, bras dessous. Kylian Mbappé aurait pu s'agacer de ne pas réussir à faire trembler les filets mardi soir contre l'Angleterre. Mais quand il a délivré une passe décisive à son ami Ousmane Dembélé, le Monégasque a exulté. Une joie très démonstrative et une course, bras dessus, bras dessous, des deux compères en direction du banc tricolore. Ces deux-là s'entendent bien en dehors du terrain. On le savait. Mais contre l'Angleterre, ils ont aussi confirmé leurs prédispositions à jouer ensemble. En première période, ils étaient loin l'un de l'autre, Dembélé évoluant à droite et Mbappé plutôt à gauche. Mais quand les Bleus se sont retrouvés à dix, l'ancien Rennais s'est rapproché de son coéquipier et leur entente a sauté aux yeux. « Avec Ousmane on est des amis. C'est ce qu'on appelle une complémentarité naturelle, a expliqué Mbappé après le match. On n'a pas besoin de jouer dix fois ensemble. On se connait quasiment par cœur. Il sait quand je vais faire mon crochet et je sais quand il va faire le sien. Je sais quand il va passer ou quand il va tirer. »

Varane : « C'est un atout de plus pour nous »

Un duo flamboyant auquel il faut ajouter Thomas Lemar, très bon dans un registre un peu différent face aux Three Lions. Tous les trois sont jeunes, tous les trois talentueux, tous les trois ont réalisé une saison époustouflante. Mais ils partagent un autre point commun : ils étaient remplaçants en Suède. Et mardi soir, tous ont profité du passage sur le banc de Sissoko, Payet et Griezmann pour marquer énormément de points. « On voulait apporter notre pierre à l'édifice », précise Mbappé. « On essaie de leur faire passer un message, de se lâcher, de tenter des choses, confie Raphaël Varane. On fait tout pour les mettre en confiance. Ils ont des qualités de vitesse et de percussion très importantes. C'est un atout en plus pour l'équipe et c'est une bonne chose de les voir s'exprimer ainsi. » Sortir Griezmann du onze paraît hautement improbable. Alors Mbappé devra sans doute patienter et attendre que Giroud rentre dans le rang pour gagner une place de titulaire en attaque. En revanche, Lemar et Dembélé s'imposent comme de vrais concurrents pour Payet et Sissoko.

Sidibé : « Jouer derrière des mecs comme ça, c'est un régal »

« A un an de la Coupe du Monde, même si nous ne sommes pas encore qualifiés, les places valent cher. Un casse-tête pour le sélectionneur ? Je pense qu'il préfère avoir des choix à faire », s'amuse Hugo Lloris. Mais le capitaine des Bleus comme ses coéquipiers est sous le charme. Il n'y a qu'à écouter Djibril Sidibé pour comprendre que le match de mardi soir pourrait constituer un tournant pour cette jeunesse triomphante. « Les joueurs en attaque ont démontré qu'ils avaient le potentiel pour avoir de l'avenir en équipe de France. Jouer derrière des joueurs comme ça, c'est plus facile. C'est un régal de jouer avec eux comme latéral. » Didier Deschamps est resté mesuré mais a reconnu qu'une phase de réflexion allait débuter après cette victoire qui lui a beaucoup plu. « Ils ont fait mal à cette défense anglaise qui est rugueuse mais pas très rapide », a aussi admis le sélectionneur au sujet de la doublette Dembélé-Mbappé. Les défenseurs néerlandais ne sont pas réputés pour leur vitesse, eux non plus. Voilà une première piste à explorer pour le match décisif contre les Pays-Bas le 31 août...

Avec T.B

 
6 commentaires - La jeunesse triomphante prend le pouvoir
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]