Euro 2016 - Bleus : Des changements et des interrogations pour Deschamps

Euro 2016 - Bleus : Des changements et des interrogations pour Deschamps©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le dimanche 19 juin 2016 à 23h00

Opposé dimanche soir à la Suisse, Didier Deschamps a décidé d'offrir leur première titularisation à trois joueurs : Cabaye, Sissoko et Gignac. Si les deux premiers ont répondu présent, l'ancien Marseillais a déçu. A noter la prestation remarquée de Pogba dans l'entrejeu.



Pour cette dernière sortie dans le Groupe A de l'Euro 2016, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, avait décidé d'innover face à la Suisse (0-0). Si la défense française n'a pas bougé, l'ancien coach de Monaco et de Marseille a notamment procédé à des changements dans l'entrejeu. Alors que Paul Pogba a fait son retour dans le onze de départ, Moussa Sissoko et Yohan Cabaye ont connu ce dimanche soir leur première titularisation depuis le début de la compétition. Il s'agissait de faire souffler Blaise Matuidi et de ne pas prendre le moindre risque avec N'Golo Kanté, sous le coup d'une suspension en cas de nouvel avertissement.
Pogba démarre en trombe
Et on ne peut pas dire que tout le monde ait spécialement marqué des points sur la pelouse (indigne d'une telle compétition) du stade Pierre-Mauroy. Après avoir été proche de marquer son camp (8eme), le milieu de terrain de la Juventus Turin s'est rapidement illustré avec trois frappes (12eme, 14eme et 17eme), dont deux ont terminé sur la barre transversale de Yann Sommer. Repositionné axe gauche, sa zone de confort avec Patrice Evra pour le soutenir, l'ex-joueur de Manchester United a apporté la meilleure des réponses face aux critiques, même si cela pose désormais la question du rôle de Blaise Matuidi.
Cabaye efficace en sentinelle, Sissoko percutant
A ses côtés, Moussa Sissoko et Yohan Cabaye n'ont pas démérité. Loin de là. Avec quelques interceptions bien senties, l'ancien Lillois a fait dans la sobriété dans son rôle de sentinelle, notamment en raison du positionnement entre les lignes de Blerim Dzemaili chez les Suisses. Mission accomplie avec une belle qualité de passe. Moussa Sissoko a, quant à lui, été fidèle à lui-même. Sans génie, le natif du Blanc-Mesnil apporte son respect des consignes et sa capacité à percer les lignes mais aussi à déborder côté droit. « DD » savait évidemment à quoi s'attendre en titularisant deux éléments en jambes qui connaissent parfaitement leurs forces et leurs faiblesses. Précieux.
Deschamps à l'heure des choix
Au niveau offensif, Kingsley Coman a provoqué, en l'absence de Dimitri Payet, ménagé avant de démarrer les rencontres à élimination directe. Malgré un certain déchet, le joueur du Bayern Munich a livré une prestation honnête avec une vraie implication au niveau du repli défensif. Mais ça ne devrait pas être suffisant pour s'offrir une place de titulaire au prochain tour. Un discours qui vaut aussi (et surtout) pour André-Pierre Gignac. Aligné à la place d'Olivier Giroud, le Martégal a connu une soirée délicate et reste un simple joker dans la rotation de cette équipe de France. Et le turnover du jour pose surtout des interrogations au milieu de terrain. Alors que N'Golo Kanté apparaît aujourd'hui intouchable, Didier Deschamps doit maintenant choisir ceux qui devront l'épauler au sein de son 4-3-3. Compte tenu des dernières prestations de Blaise Matuidi, les Français peuvent-ils se priver de Paul Pogba à son meilleur poste ? Faut-il replacer Cabaye devant la défense avec Pogba et Kanté pour le soutenir ? Peut-on assister à la naissance d'un trio Sissoko - Pogba - Kanté ? Autant de combinaisons possibles que d'interrogations pour La Desch, qui a une semaine pour trancher. Et le cas d'Antoine Griezmann pourrait aussi alimenter les discussions...





 
0 commentaire - Euro 2016 - Bleus : Des changements et des interrogations pour Deschamps
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]