Equipe de France : Peut-il y avoir des changements dans le onze ?

Equipe de France : Peut-il y avoir des changements dans le onze ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 11 juin 2017 à 16h21

Exception du cas si particulier de Karim Benzema, depuis quand Didier Deschamps n'avait-il pas été autant critiqué ? Le barrage aller en Ukraine (2-0), sans doute. C'était en 2013. Une éternité si l'on se réfère au parcours des Bleus depuis cet épisode fédérateur.

Qu'il s'agisse de la Coupe du Monde 2014 ou de l'Euro 2016, le sélectionneur a enchaîné les bonnes performances avec son équipe, et profité des attentes mesurées du public tricolore après plusieurs années très sombres pour se bâtir une solide cote de confiance. Mais depuis vendredi soir, après la défaite de la France en Suède (2-1), l'ancien coach de Monaco et de l'OM voit plusieurs de ses choix remis en question par le grand public. Moussa Sissoko titulaire, N'Golo Kanté remplaçant, des changements trop tardifs...
A chaque déconvenue, Deschamps fait des choix forts
Un nouveau mandat de sélectionneur débute peut-être pour Didier Deschamps. Un mandat fait de changements. A chaque fois qu'il a été confronté à une grosse déconvenue depuis sa nomination en 2012, le successeur de Laurent Blanc n'a pas hésité à réagir en opérant des modifications. En 2013, Adil Rami, Jérémy Mathieu, Alexandre Lacazette et Bafetimbi Gomis avaient fait les frais d'une tournée estivale désastreuse en Amérique latine. Quelques mois plus tard, après le barrage aller perdu en Ukraine, ce sont Samir Nasri et Eric Abidal qui avaient été sortis du jeu international. Même si elle n'est pas encore rédhibitoire dans la course au Mondial 2018, la défaite à Stockholm peut-elle être suivie des mêmes sanctions ?
Lloris n'a rien à craindre, pas plus que Griezmann
Vendredi, Didier Deschamps, en préférant Moussa Sissoko à Ousmane Dembélé, a choisi de prolonger l'ossature du dernier Euro. Mais avec la nouvelle génération qui pousse, incarnée par les Lemar, Dembélé ou Mbappé, la pression se fait de plus en plus grande sur les finalistes du 10 juillet 2016. Pour autant, dans le onze aligné contre la Suède, peu sont pour l'heure menacés. Hugo Lloris, malgré sa bourde, n'est pas prêt de lâcher son statut de numéro un. Derrière, rien ne devrait bouger, Djibril Sidibé étant surtout préservé par l'absence de concurrence. Devant, Antoine Griezmann est intouchable et Olivier Giroud l'est aussi devenu plus récemment en empilant les buts. C'est donc dans la ligne des quatre milieux que la pression peut s'intensifier.
Sissoko et Payet les plus menacés
A commencer par Moussa Sissoko. Couvé par le sélectionneur depuis plusieurs années, l'ancien Toulousain a même réussi le tour de force de revenir dans le groupe après en être sorti en mars dernier. Mais sa piètre prestation de vendredi pourrait lui fermer les portes du groupe. Problème, Didier Deschamps est réticent à confier le couloir droit à Ousmane Dembélé tant que la paire de récupérateurs est composée de Paul Pogba et Blaise Matuidi. Question d'équilibre. Sauf qu'à force d'être moyen pour l'un, et correct pour l'autre, la menace N'Golo Kanté pourrait devenir trop sérieuse. Enfin, Dimitri Payet va devoir remettre les gaz pour ne pas perdre sa place de titulaire. Nonchalant dans le travail défensif, pas inspiré offensivement, le Réunionnais a déçu contre les Suédois. Entré à sa place dans le dernier quart d'heure, Thomas Lemar s'est davantage montré. Et si Benjamin Mendy s'impose pour de bon au poste de latéral gauche, la perspective de transposer le couloir gauche de Monaco en sélection pourrait séduire Deschamps.

 
15 commentaires - Equipe de France : Peut-il y avoir des changements dans le onze ?
  • qu on n'arrête de critiquer Deschamps surtout que léquipe avait fait le boulot pour prendre un point et avoir la voie royale jusqu'à la qualification
    Il a suffit que le prétentieux de Lioris se la joue façon Zorro a la dernière seconde pour tout foutre en l'air
    Ce type est à vomir et inexcusable et c est tout le monde qui paye la note de son inconscience car il s'agit bien de cela
    Il suffit de se référer à son élocution d'avant match en conférence de presse et aussi à sa première tentative du genre en première mi temps , presque ratée elle aussi pour comprendre que ce type a un sérieux problème psychologique comme le confirme sa façon de venir presque tout guilleret après le match nous expliquer le pourquoi du comment de son geste de '' fada '' .................!!!!
    De qui se fout t on pour condamner Deschamps , prendre la folie d un joueur à un moment ou le match est terminé pour tirer a boulet rouge sur Deschamps !!!!
    Combien d équipes internationales se serait contenté en jouant comme la France de s enorgueillir davoir fait le job a l exterieur e td e ramener un point
    Croyez vous que la Suède fait la fine bouche après ce cadeau de lioris en se culpabilisant de son piètre niveau de jeu ?
    Alors nous navons pas a nous en prendre a qui que ce soit sauf au destrcteur de cette soirée LE FADA DE LIORIS !!!

  • EN formant une équipe non pas pour gagner mais pour ne pas perdre avec des mecs qui sont sur le banc de leur équipe de club on en arrive cette défaite lamentable contre une équipe de seconde
    Cette défaite on la doit avant tout à Deschamps et sa composition d'équipe.
    Sans parler de l'absence inadmissible de BENZEMA, comment expliquer l'absence de DEMBELE, de CONTE , le maintien de GRIEZMANN de POGBA et de MATUTI alors qu'ils sont actuellement d'une nullité affligeante ? si ce n'est par l'incompétence mais surtout de la partialité de DESCHAMPS ?
    Le meilleur changement qu'il puisse y avoir pour l'équipe de France serait de mettre un entraineur impartial qui forme une équipe pour gagner avec les meilleurs joueurs sur le terrain sans s'occuper d'une frange raciste de pseudos patriotes.
    Deschamps le despote raciste DEHORS.

  • Matuildi et Sissoko non plus leur place et que dire de Pogba qui est vraiment mauvais a chaque matche.

  • pourquoi ne pas enlever POGBA vu les médiocres performances EN EQUIPE DE FRANCE pour le faire reagir qu il faut jouer et amener son savoir faire

  • Réponse à la question : tant que Deschamp est aux manettes il y a aucune chance de voir des changements éclairés autres que les essais habituels sans lendemain lors des matchs amicaux, lorsqu'il ne prend aucun risque. Deschamp a peur. C'est un ultra-conservateur qui, au delà d'une pratique avérée du copinage, montre une incapacité chronique à se remettre en question. Confronté aux difficultés il persiste dans ses erreurs (voir les indéboulonnables Lloris, Pogba, Giroud, Payet, Griezmann) ou change dans la continuité en puisant dans la réserve (Sissoko, Rami !, Evra ...). Commençons par changer celui qui ne change rien.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]