Election : La Fédération connaîtra son nouveau président samedi

Election : La Fédération connaîtra son nouveau président samedi©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 17 mars 2017 à 08h16

Alors que les Bleus de Didier Deschamps se retrouveront à Clairefontaine lundi matin, pour le premier rassemblement de l'année, c'est le sort de la FFF qui se joue ce samedi matin.

L'élection présidentielle livrera son verdict ce 18 mars, avec quatre candidats sur la ligne de départ : Noël Le Graët, en poste depuis 2011 et candidat à sa propre succession, Jacques Rousselot, David Donadéi et Eric Thomas. Élu dans un fauteuil en 2012, le président de la FFF doit cette fois composer avec une concurrence plus aguerrie. Jacques Rousselot, membre du Comex élu sur la liste de Noël Le Graët il y a quatre ans, a fait scission et séduit notamment une grande partie des clubs professionnels. Pour le trublion David Donadéi et le président de l'AFFA, Eric Thomas, il s'agira surtout d'accrocher la troisième place pour sortir avec les honneurs.
Un tiers pour les pros, deux tiers pour les amateurs
L'élection présidentielle de la FFF se déroule selon le mode du scrutin de liste à vote secret. Entre 250 et 300 grands électeurs ont entre leurs mains le sort de la Fédération pour les quatre années à venir. Le collège des votants sera constitué des présidents de clubs professionnels (37%) et des dirigeants du football amateur (63%). Parmi les électeurs du monde amateur, tout le monde n'a pas le même poids : 1 voix pour 1 000 licenciés. Ce qui favorise les ligues les plus puissantes, à l'instar de la Ligue Rhône-Alpes Auvergne, la Ligue de Bretagne et la Ligue Paris-Île-de-France. Parmi le collège des clubs professionnels, la Ligue 1 détient 60% des voix, et la Ligue 2 40%. Ce qui signifie que Dijon a autant de poids que le PSG, mais plus que Lens ou Strasbourg.
Le divorce de Le Graët et Rousselot
Cette campagne a été marquée par le divorce du couple Le Graët - Rousselot. Ami du premier, le second n'a pas accepté que le Breton soit candidat à sa propre succession malgré sa promesse de passer la main un an auparavant. Résultat, le président de Nancy a choisi de se lancer dans la bataille en emmenant avec lui deux membres de l'actuel Comex (Muller et Trossat), et en faisant campagne dans toute la France en quelques semaines seulement. Noël Le Graët est le grand favori de cette élection. Récemment, l'ancien président de Guingamp a reçu un soutien de poids en la personne du sélectionneur Didier Deschamps. Mais ce dernier n'a pas le droit de vote.

 
0 commentaire - Election : La Fédération connaîtra son nouveau président samedi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]