Deschamps : " Ce ne sera pas la même équipe de départ "

Deschamps : " Ce ne sera pas la même équipe de départ "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 14 novembre 2016 à 17h56

Didier Deschamps était en conférence de presse ce lundi à Lens, à 24 heures du match entre la France et la Côte d'Ivoire.

Doit-on s'attendre à un large turn-over contre la Côte d'Ivoire ?

Ce ne sera pas la même équipe de départ. J'ai la possibilité de faire six changements en cours de match, je les utiliserai. Je dois aussi tenir compte de pas mal de critères par rapport à ce qui attend les joueurs après également. L'important est d'avoir une équipe compétitive, de donner du temps de jeu au maximum de joueurs. Ce sera Steve Mandanda qui débutera demain (mardi). C'était prévu et en plus Hugo Lloris a un petit souci suite au match contre la Suède.

 

Sans Antoine Griezmann, envisagez-vous de revenir au 4-3-3 ?

Je ne suis pas figé. Sincèrement, je fais en sorte de mettre certains joueurs dans leur meilleure position. Je serai sans doute amené à utiliser deux systèmes demain.

 

Peut-on s'attendre à ce que plusieurs joueurs fêtent leur première sélection contre la Côte d'Ivoire ?

Je ne veux pas lancer des joueurs sans que le collectif ait des repères. Mais quand je sélectionne un joueur, c'est qu'il peut être amené à débuter le match à tout moment. Dans les choix, je dois tenir compte de beaucoup de choses. L'essentiel est de garder un ensemble collectif assez cohérent.

A l'heure de refermer cette belle année 2016, qu'avez-vous appris ?

On apprend toujours. Je me lève tous les matins en me disant que je vais apprendre quelque chose. On a vécu un Euro à domicile avec toute l'attente qu'il y avait autour. C'est une belle année. On avait une opportunité incroyable qu'elle soit très très belle. Avant l'Euro, on a eu quelques complications, peut-être l'avez-vous oublié mais moi je ne l'ai pas oublié... L'équipe de France a grandi, elle a gagné en maîtrise et en expérience. Mais on n'est pas à l'abri d'une chute de tension. Par rapport à la qualité qu'on a, notamment en attaque, les adversaires s'organisent désormais pour bien défendre. On va encore être confrontés à ça, on doit encore progresser là-dessus car ça demande de la justesse technique.

 
2 commentaires - Deschamps : " Ce ne sera pas la même équipe de départ "
  • gageons que pour ce match sans enjeu, l'arbitrage complaisant ne sera pas de mise

    Encore un "bon français" qui n'est jamais content ! Quand ils perdent, les bleus sont nuls. Quand ils gagnent, c'est qu'il n'y a rien en face ou c'est grâce à l'arbitre ... Je voudrais rappeler à ces contempteurs professionnels que en quart de finale du mondial 2014 l'Allemagne nous élimine avec l'aide de l'arbitre suite à une faute non sifflée sur Varanne . Commentaires: on manque d'expérience, on est trop tendres, les allemands nous montrent ce qu'est le "haut niveau" !! En finale de l'euro 2016,même si on n'a pas été trés convaincants, on prend le but qui nous prive de la finale suite à une coup franc sifflé contre koscielny alors que c'est un portugais qui fait la faute et que l'arbitre se laisse abuser par le "cinéma" de ces mêmes Portugais. Alors, quand le sort ou les décisions arbitrales sont en notre faveur, prenons celà comme un fait de jeu (l'arbitre et ses décisions font partie du jeu) arrêtons de "tailler" l'EDF et réjouissons nous de la bonne santé de cette jeune et sympathique EDF.

    Merci alexpa! ça fait plaisir de lire un commentaire intelligent et objectif sur le football, ça change!

    la faute non sifflée sur Varane, c'est vraiment la meilleure celle-là... elle a fait assurément couler beaucoup d'encre, surtout la vôtre!........ça voudrait donc dire que quand ça ne se passe pas à Paris, "ça" ne fonctionnerait donc plus ?

    Vous savez alexpa il y a sur ce site des individus " surtout un en particulier " qui croient détenir la vérité , mais en fin de compte ne n'est que leur vérité !!! Donc ça ne va pas bien loin . Il y a une évidence : c'est que la France est continuellement favorisée par l'arbitrage , les tirages au sort , les éventuelles blessures de leurs adversaires ect ect . Mais jamais ( pourtant il y a des antécédents mais chut ) l'Allemagne , l'Italie , l'Espagne n'ont bénéficié de tous ces avantages .

    il ne s'agit pas de taire d'éventuels antécédents, nul n'est à l'abri de ce genre d'...erreurs, mais bien de pointer le catalogue de plus en plus édifiant concernant vos petits intouchables ..il est évident que les grandes nations du foot que vous citez n'ont pas construit leur réputation nationale et de clubs sur des tournois à domicile faute de mieux, sur des erreurs répétées (dernièrement pas moins de cinq dans des matches décisifs) et sur des tirages effectivement hallucinants de facilité, ne vous en déplaise

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]