Cette fois, Deschamps n'a pas oublié l'évidence Rabiot

Cette fois, Deschamps n'a pas oublié l'évidence Rabiot©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le jeudi 03 novembre 2016 à 15h48

Didier Deschamps a inclus Adrien Rabiot dans la liste des 23 joueurs retenus en équipe de France pour affronter la Suède et la Côte d'Ivoire. Une juste récompense pour le Parisien, qui réalise un excellent début de saison.

Pour construire ses listes, Didier Deschamps ne s'en est pas toujours tenu à une simple logique sportive. A vrai dire, la présence d'Adrien Rabiot aurait déjà été justifiée lors du dernier rassemblement des Bleus, au début du mois dernier. Officiellement, le milieu de terrain du PSG avait été laissé à disposition des Espoirs, finalement piteusement éliminés de la course à l'Euro 2017. Le maillot des Bleuets était, de toute façon, trop serré pour lui.

Rabiot, Titulaire en puissance au PSG...

Depuis, le joueur n'a pas seulement confirmé un début de saison prometteur. Sous Unai Emery, il a gratté un temps de jeu conséquent. Derrière Lucas Moura, Edinson Cavani, Angel Di Maria et Thiago Motta, il est le cinquième joueur le plus utilisé par le coach espagnol. Mais au-delà des chiffres, l'ancien toulousain a surtout étalé ses progrès. Et sa polyvalence. « Il est capable de jouer au poste de relayeur ou à celui de sentinelle. En plus de sa technique, il s'est considérablement amélioré en termes de volume de jeu et d'agressivité. Dans les phases de récupération aussi », a remarqué le sélectionneur de l'équipe de France.

...avant de l'être en équipe de France

Et même si les places sont chères dans l'entrejeu, Rabiot aura une véritable carte à jouer lors des deux prochaines rencontres des Bleus, face à la Suède le 11 novembre prochain, et surtout face à la Côte d'Ivoire quatre jours plus tard. « La concurrence est rude en équipe de France, mais elle l'est aussi au PSG. A son âge, il a déjà beaucoup d'expérience au haut niveau. Il a toujours répondu présent », a noté DD. Souvent étincelant depuis le début de saison, comme lors du premier match aller face à Bâle (3-0), l'élégant milieu de terrain peut maintenant rêver plus grand. Et à 21 ans, il a déjà tout pour s'installer durablement.

 
5 commentaires - Cette fois, Deschamps n'a pas oublié l'évidence Rabiot
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]