Avec Lemar, c'est à gauche toute

Avec Lemar, c'est à gauche toute©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mercredi 14 juin 2017 à 16h53

Titularisé par Didier Deschamps contre l'Angleterre (3-2), Thomas Lemar a confirmé le bien qu'on pensait de lui, mardi soir. Sa prestation aboutie pourrait bien redistribuer les cartes sur le côté gauche de l'attaque française.



Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé ont braqué tous les projecteurs sur eux mardi soir. Les stars de la soirée, c'étaient bien eux. Pourtant, un autre Bleu a marqué des points lors de la confrontation contre l'Angleterre au Stade de France. Thomas Lemar a rendu une copie plus que propre sur son aile gauche dans le 4-4-2 instauré par Didier Deschamps. Mais, fidèle à son image, le Monégasque est quelqu'un de discret qui préfère laisser la lumière aux autres. C'est ce qui s'est passé mardi soir alors que l'ancien Caennais a peut-être redistribué les cartes dans l'esprit du sélectionneur. Après une bonne rentrée d'un quart d'heure en Suède malgré la défaite, Lemar a joué les 90 minutes contre les Three Lions.
La propreté et la simplicité au service du collectif
Le gaucher les a plutôt bien utilisées en se montrant percutant, bien aidé au début du match par son binôme monégasque, Benjamin Mendy. Cette connexion, qui n'a duré que 21 minutes, laisse présager le meilleur pour les Bleus. Car, oui, après le match de mardi soir, l'option Lemar semble encore plus couler de source. Si Dembélé a été mis en lumière, c'est bien à gauche que le jeu français a penché (39,6%). Lemar a cette faculté à jouer simple mais juste. Alors qu'il affichait un taux de passes réussies de 96,3% (dans les 30 derniers mètres) avant l'Angleterre, le néo-international (5 sélections) a légèrement faibli mardi mais est resté le Français le plus propre du match (89,6%). C'est par lui aussi que sont venus le premier et le troisième but français. D'abord, sur coup-franc avec une patte gauche qui fait du bien au jeu voulu par Deschamps, puis en trouvant Pogba dans l'axe sur le but de Dembélé. S'il est fautif sur le premier but anglais en perdant le ballon, cette erreur ne doit pas prendre le dessus sur la performance globale de Lemar.
Son véritable atout face à Payet? La défense
A la différence de Dimitri Payet, qui rayonne plus par son absence défensive que pour son poids offensif (1 passes en 6 matchs), le n°8 de mardi soir a acquis une culture défensive auprès de Leonardo Jardim à Monaco. Le Portugais l'a utilisé comme arrière gauche durant la saison comme face à Lyon quand Mendy s'est fait expulser.  S'il n'a pas l'instinct d'un défenseur pur, Lemar arrive à multiplier les efforts pour bloquer le latéral adversaire comme Trippier hier mais à gratter bon nombre de ballons. Selon les statistiques d'Opta après le match amical, seul N'Golo Kanté a récupéré plus de ballons (9) que celui qui est suivi par Arsenal notamment (8). Quand Didier Deschamps déclarait lundi que « ceux qui commencent demain (hier soir) ont intérêt à être le plus performants possible », il ne pensait pas que la nouvelle génération dont fait partie Lemar, allait tant triompher. A lui de se remuer les méninges et voir s'il a le cran de sortir de son XI type des indéboulonnables comme Payet. Connaissant le personnage, ce n'est pas certains au grand dam de Thomas Lemar et d'autres Bleus.

 
4 commentaires - Avec Lemar, c'est à gauche toute
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]