Adil Rami ne comprend pas Deschamps

Adil Rami ne comprend pas Deschamps©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 3 janvier

Alors que l'Euro 2016 approche à grands pas, Adil Rami ne comprend pas pourquoi il a disparu de la liste de Didier Deschamps. Le défenseur central français du FC Séville est pourtant persuadé qu'il a toujours sa place chez les Bleus.

A première vue, Adil Rami pourrait donner le sentiment de préférer en rire. « Peut-être que les boîtes aux lettres espagnoles ne sont pas aux normes... », plaisante-t-il dans le JDD au sujet de ces convocations qui ne viennent plus. Mais le défenseur central français de 30 ans du FC Séville perd vite le sens de l'humour lorsqu'il est question des Bleus. Plus appelé par Didier Deschamps depuis le 9 juin 2013 (défaite 3-0 contre le Brésil à Porto Alegre dans le cadre de la tournée en Amérique du Sud), Rami se pose beaucoup de questions. L'international français aux 26 sélections, très amer, se demande notamment pourquoi il a disparu du jour au lendemain des listes du sélectionneur français.« C'est désolant car je remplis tous les critères : être performant chaque semaine dans une bonne équipe et respecter le maillot », déplore l'ancien Lillois, certain malgré tout que son tour n'est pas passé. « En Espagne, je vois chaque semaine que Raphaël Varane est un monstre. Et pour moi, Laurent Koscielny s'est rendu indiscutable par sa personnalité, admet-il avec lucidité. Mais derrière, il reste une place à prendre. »

Adil Rami avoue encore moins comprendre Deschamps qui s'était visiblement montré rassurant l'été dernier, alors que l'ancien jardinier municipal de la ville de Fréjus s'interrogeait sur son avenir. « Au lieu de faire du rentre-dedans dans les journaux, je l'ai appelé directement. On a parlé du Mercato car j'avais des propositions française (Lyon) et italienne (le Milan AC voulait le conserver) mais aussi une grosse offre en Turquie. J'avais besoin d'un conseil et le coach me l'a donné. En faisant un choix sportif, je lui ai montré que je n'étais pas motivé par l'argent mais surtout par l'Euro. » L'espoir fait vivre, il serait donc sévère d'expliquer à Rami qu'il ferait mieux de ne plus y croire. Mais, n'en déplaise au Sévillan, à cinq mois du match d'ouverture du tournoi entre la France et la Roumanie, les jeux semblent définitivement faits.

 
4 commentaires - Adil Rami ne comprend pas Deschamps
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]