Les Bleues doivent se remettre à l'attaque

Les Bleues doivent se remettre à l'attaque©Panoramic, Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le samedi 22 juillet 2017 à 10h13

Tombeuses de l'Islande en fin de match (1-0) pour leur entrée dans l'Euro 2017, les Bleues peuvent faire un pas vers les quarts de finale en cas de succès contre l'Autriche (20h45). Il faudra pour ça retrouver une efficacité offensive qui fuit les filles d'Olivier Echouafni depuis des années.

Nous sommes à la 85eme minute du match entre la France et l'Islande quand Eugénie Le Sommer prend ses responsabilités et transforme le penalty décisif pour offrir la victoire aux Bleues pour leur entrée dans l'Euro 2017. Un soulagement pour Olivier Echouafni, le sélectionneur français. Perturbées par le bloc islandais, ses filles n'ont pas réussi à se mettre à l'abris plus tôt dans le match malgré 17 tentatives. Seulement voilà, si les occasions sont là, le réalisme fait cruellement défaut à l'équipe de France. Les coéquipières de Camille Abily n'ont cadré que 5 de leurs 17 frappes. Un mal bien récurrent en équipe de France et qui a souvent précipité le naufrage des Françaises en compétition.
Une inefficacité qui fait mal dans les gros matchs
Cette inefficacité offensive avait déjà éclaté au grand jour lors des derniers Jeux Olympiques de Rio. Dominatrices contre les Etats-Unis en poules, les Bleues n'avaient pu tromper la vigilance de Hope Solo et s'étaient finalement inclinées (1-0). Rebelote en quarts de finale contre le Canada qui n'a tiré que quatre fois au but (2 tirs cadrés). Suffisant pour voir les demi-finales quand la France ne cadrait qu'à trois reprises sur 10 frappes. L'arrivée de Frédéric Née en tant qu'entraîneur des attaquants devait remédier à tout ça. « Il a été attaquant, il sait de quoi il parle. Je trouve ça important de nous donner des petites clés, des petits conseils qui peuvent nous aider, témoigne la numéro 9 des Bleues Eugénie Le Sommer auprès de l'AFP. Dans la tête, pour la confiance, il nous aide beaucoup. C'est vraiment bien. »
Le Née dans le guidon
Si les joueuses avouent les bienfaits de cet entraînement spécifique, le résultat ne se voit pas encore sur le terrain comme l'ont démontré les trop nombreuses occasions manquées contre l'Islande. « Quand le rythme est plus élevé, les mauvais réflexes ressortent. C'est pour ça qu'on a eu pas mal de déchets techniques lors du premier match », avouait l'ancien buteur de Bastia à l'AFP. Il faudra rectifier le tir dès ce soir contre l'Autriche, vainqueur surprise de la Suisse en ouverture. Si défensivement, les Bleues sont solides, un succès avec la manière redonnera confiance à tout un groupe talentueux mais qui doit encore ramener un trophée continental.

 
16 commentaires - Les Bleues doivent se remettre à l'attaque
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]