Koscielny, retour à point nommé

Laurent Koscielny a permis à Arsenal de ramener un point de l'Etihad Stadium. (Reuters)

Blessé à un mollet depuis le début des hostilités outre-manche, Laurent Koscielny a connu sa première titularisation sur la pelouse de Manchester City (1-1), dimanche, en clôture de la 5e journée de Premier League. Buteur, l’international français a endossé la cape de sauveur de sa formation et a permis aux Gunners de ramener un point précieux dans leurs bagages.

Didier Deschamps aura apprécié. Lui qui s’affaire en coulisses à bâtir une charnière centrale qui tient la route en équipe de France, a particulièrement dû goûter à la prestation de Laurent Koscielny avec Arsenal, dimanche, sur la pelouse du Etihad Stadium de Manchester City (1-1). Postulant à un siège de titulaire avec les Bleus dans l’axe central de la défense tricolore, au même titre que Sakho, Yanga-Mbiwa, Rami ou autre Mexès, l’ancien défenseur lorientais, qui a vu son début de saison perturbé par une blessure au mollet, a signé un retour des plus intéressants face aux Citizens, pour ce qui constituait sa première titularisation de la saison.

Si son compère de défense centrale, Per Mertesacker, lui a soufflé le statut d’homme du match, avec  27% des suffrages récoltés sur le site officiel d’Arsenal, Koscielny a récité une partition maîtrisée, récompensée par un but, et a prouvé à son entraîneur, Arsène Wenger, qu’il avait retrouvé l’étendue de ses qualités physiques en vue des prochaines échéances. "Koscielny a fait un gros match, il a répondu présent", souffle le technicien français. "Nous avons trois bons défenseurs centraux. C’est difficile de choisir entre Koscielny, Mertesacker et Vermaelen. Celui qui est mis de côté peut considérer que ce n’est pas juste".

Pas décidé à laisser l‘un de ses trois poulains en plan, Wenger semble provisoirement avoir trouvé la parade pour résoudre son casse-tête. "Je ferai tourner tout en prenant en considération les attaquants qu’il y aura en face de nous", glisse-t-il sur le site officiel de son club. Répéter pareille performance entrevue face à City et surfer sur la vague d’un retour réussi, c’est la mission de Laurent Koscielny qui devra sortir son épingle du jeu lors des prochains rendez-vous pour arriver à (re)gagner ses galons de titulaire indiscutable dans le onze d’Arsène Wenger. Et dans celui de Didier Deschamps, qui communiquera prochainement la liste des joueurs sélectionnés pour affronter l’Espagne dans le cadre des qualifications au Mondial 2014.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !